Skip to content

DEPECHE RJDH-RADIOS COMMUNAUTAIRES

janvier 18, 2016

UNE LYCEENNE KIDNAPPEE ET TORTUREE A BAMBARI PAR DES ELEMENTS ARMES

Une élève en classe de 3ème au lycée mixte de Bambari, a été kidnappée le 13 janvier 2016 par des hommes armés alors qu’elle revenait de l’école. Selon nos informations, la fille a été torturée par ses bourreaux.

 

Selon les informations du RJDH, la fille est âgée de 17 ans. Un de ses parents a confié qu’elle a été attachée avant d’être torturée. Ghislain Mbiaskoum, le père de cette fille accuse les éléments de l’UPC. «Ma fille était à l’école le matin et à son retour, les éléments de Ali Darassa l’ont arrêtée juste au niveau du commissariat. Ils l’ont appelée et comme elle a refusé, ils ont décidé de la torturer », a-t-il expliqué. Selon la même source, la victime se trouve à l’hôpital pour des soins appropriés.

Le père compte saisir les autorités locales par rapport à cette affaire. «Nous allons saisir les autorités locales et également la gendarmerie pour que la lumière soit faite sur cette affaire », a-t-il promis.

Le RJDH a tenté en vain d’entrer en contact avec les responsables de l’UPC pour leur version des faits. De sources concordantes, ces cas sont récurrents dans la ville de Bambari.

*******

CENTRAFRIQUE : LES CORPS DES VICTIMES DE LA CRISE EXHUMES ET ENTERRES AU CIMETIERE DE LANDJA

L’ONG Initiative et Recherche des Actions Concrètes de Développement (IRAD) et la Fondation Suisse pour le Développement (FSD), ont exhumé les corps des victimes de la crise pour les enterrer à Landjia dans la commune de Bimbo. Ce projet a commencé depuis plus de deux mois et les corps proviennent des 3e et 5e arrondissements de Bangui et de la commune de Bimbo.

 

Ce projet, selon les initiateurs concerne les corps des victimes qui ont été enterrés de manière anarchique dans les quartiers ou jetés dans les puits.

Fulgence Gali, assistant à FSD a justifié cette initiative par la volonté des deux organisations à prévenir des épidémies. «Nos deux organisations ont conscience du danger que représente le fait d’enterrer les corps un peu partout. Ceci est une source d’épidémie alors, c’est pour prévenir cette situation que nous mettons en œuvre ce projet », a-t-il expliqué.

Ce même projet va s’étendre dans les zones les plus touchées par la crise à savoir Bimbo 4, 3ème  et 5ème arrondissement  de Bangui.

Il justifié le choix du cimetière de Landjia en ces termes. « Nous avons choisi le cimetière de Landjia par rapport à la décision des autorités centrafricaines de faire dudit site, le mausolée des victimes de la crise survenue dans le pays ».

Fréderic Etchieritemo, un habitant de Landjia a apprécié cette initiative prise qui permet non seulement d’aider les jeunes désœuvrés mais également d’enterrer dignement les personnes décédées lors de la crise.

Le projet a une durée de huit(8) mois avec une possibilité de prolongation.

********

LES MEMBRES DE L’ASPE DE BANGASSOU MENACENT DE BOYCOTTER LE SECOND TOUR DES ELECTIONS

Les membres du démembrement de l’Autorité Sous Préfectorale de Bangassou menacent  de boycotter le second tour des élections. Ces derniers réclament le versement au préalable de leurs indemnités. Ils ont, selon nos informations, saisi leurs responsables à ce sujet.

 

Cette information a été confirmée par l’abbé Alain Blaise Bissialo, président de l’Autorité Sous préfectorale des Elections de Bangassou. « Nous avons reçu une note de la part de nos agents depuis le début de cette semaine. Ils réclament dans cette lettre leurs indemnités avant le second tour sinon, ils vont le perturber dans toute la préfecture », a expliqué le président.

Selon le président de l’ASPE de Bangassou, les tentatives de négociations ont été un échec. « Nous avons discuté avec l’équipe pour tenter de les convaincre mais, cela n’a pas marché. Au moment où je vous parle, ils maintiennent leur exigence », a-t-il précisé.

L’abbé Alain Blaise Bissialo a confié avoir saisi l’Autorité Nationale des Elections pour que ce problème soit réglé. « Nous avons envoyé une note explicative à l’ANE et nous attendons la suite. Je pense que seule l’ANE peut décompter la situation », note-il.

Ces agents de l’ASPE de Bangassou exigent le versement de quatre mois d’indemnités.

********

DECOUVERTE DES POISSONS « BLESSES OU MORTS » DANS LA PREFECTURE DU MBOMOU

Des poissons blessés ou morts  sont découverts dans le cours d’eau appelé Gambo dans la préfecture de Mbomou. Une information confirmée par la ministre de la  santé publique Margueritte samba Maléavo, à l’issue d’une mission effectuée dans la région le jeudi 14 janvier 2016.

Durant cette mission, la Ministre de la santé dit avoir constaté que des poissons présentent des tâches noires. Mme Margueritte Samba Maliévo pense que cette situation est à prendre au sérieux car, selon elle « ce phénomène peut est une source de maladie ou d’épidémie ».

Elle a promis une réaction urgente de la part du gouvernement et des partenaires « la FAO, le  ministère des eaux et forêts chasse pêche, le ministère de l’agriculture et le ministère de la santé sont à pied d’œuvre pour mettre en place une stratégie de lutter contre ce phénomène de poissons blessés dans cette région» a dit la Ministre.

Margueritte Samba Maléavo appelle les services compétents et les pêcheurs de la région à la vigilance « il faut que les uns et les autres prennent conscience de ce danger. Je demande aux services de l’Etat d’être en alerte et de surveiller les activités relatives à la pêche. Il faut aussi que les pécheurs soient vigilants » a indiqué le membre du gouvernement.

Selon les informations du RJDH, certains poissons blessés ont été  transférés à l’Institut Pasteur de Bangui pour des analyses.  Rappelons que l’année dernière, le phénomène de poissons blessés a été signalé à Nola dans la Sangha-Mbaéré

 

***** RJDH*****

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :