Skip to content

Sur quel pied danse la RCA suite a la proclamation des resultats provisoires des elections ?

janvier 18, 2016

Depuis que l’Autorité Nationale des Elections (ANE) a rendu public les résultats provisoires de la présidentielle et des législatives, les candidats malheureux n’arrivent pas à fermer les yeux pendant la nuit. Ils cherchent par des voies et moyens à contredire les résultats du travail fourni par l’ANE. Et pourtant ces candidats malheureux ont déposé des requêtes à la Cour Constitutionnelle de Transition qui n’a pas encore rendu public ses résultats définitifs. Un tel comportement affiché par ces soi-disant leaders politiques commence à inquiéter la population. C’est pourquoi nous nous interrogeons en ce terme : sur quel pied danse la RCA suite à la proclamation des résultats provisoires des élections ?

A l’allure où vont les choses, c’est une nouvelle source de crise qui se pointe à l’horizon avec cette contestation des résultats provisoires publiés par l’ANE. Cela nous rappelle l’année 2011 où le FARE-2011 a vu le jour suite à la contestation des résultats des élections. Les conséquences restent ce que nous sommes entrain de subir à travers cette crise militaro-politique qui a totalement plongé le pays au fin fond du gouffre. Aujourd’hui, nos vieux papas et nos vielles mamans continuent d’habiter dans les « ledgers », tant à Bangui que dans l’arrière-pays. Nos enfants n’ont pas droit à une meilleure éducation au même titre que les autres enfants de la planète. La jeunesse centrafricaine continue de moisir faute d’emploi. Faut-il continuer avec ce rythme ?

Tout le monde sait que ces élections en cours constituent la dernière perche tendue à la RCA pour une sortie définitive de crise. A cet effet, il est inadmissible d’enregistrer un hors jeu quelque part. En RCA, nous avons des assoiffés du pouvoir. La preuve en est que 30 candidats veulent devenir président d’un seul pays, comme la RCA, totalement ravagée par une crise aiguë. Même dans les pays les plus démocratiques, jamais des candidats à la présidentielle n’ont atteint le record de la RCA. Certains candidats à l’élection présidentielle ne sont que des purs aventuriers politiques, car ne disposant pas de leurs moyens politiques même pour battre campagne afin de convaincre l’électorat. Est-ce la faute à l’ANE ? Ce sont les Centrafricains eux-mêmes qui ont fait leur choix. Les mafieux, les nécessiteux, les profito-situationnistes, les fourbes, les hypocrites peuvent faire leurs valises et laisser la place aux véritables élus pour propulser la RCA sur le monde politique et économique moderne. « Un homme averti en vaut deux », dit un sage adage populaire.

 

Bénistant Mballa

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :