Skip to content

Lycee de Fatima,  Ecoles Fatima garçons, Kina, Koudoukou, Gbayadombia, Jean-Jacques Demafouth gagne son pari  

janvier 19, 2016

Les populations de Fatima, Kina, Gbayadombia, Koudoukou étaient dans une équation extrêmement difficile à résoudre, du fait de l’insécurité chronique. Les centres d’enregistrements des électeurs sont demeurés comme bureaux de vote pour la suite du processus électoral. Malheureusement, au moment de l’affichage des listes électorales pour la vérification des noms afin d’y apporter des corrections, ces bureaux n’ont pu s’ouvrir et pour cause, l’insécurité grandissante. Ce qui a permis à Centrafric Matin d’interpeller le ministre-conseiller, Jean-Jacques Démafouth sur ses propos et ses affirmations sur la radio « Guira-FM », lors d’un débat avec le Représentant adjoint du Secrétaire Général des Nations-Unies, monsieur Aurélien Agbenonci, en le prenant aux mots. Ce fut un défi titanesque à relever pour que le référendum ait lieu, ainsi que le 1er tour des élections couplées, présidentielle et législatives.

Jean-Jacques Démafouth, ministre Conseiller à la présidence, a tenu à relever ce défi. Les populations de Fatima, Kina, Gbayadombia, Koudoukou, Castors, ont effectivement voté lors du référendum constitutionnel, et pendant le premier tour des élections législatives et présidentielle, dans ces bureaux de vote en toute sécurité et liberté. C’est lors des scrutins du référendum qu’il y a eu quelques désagréments. C’est autant dire que lorsqu’une personnalité de cette envergure fait une déclaration, ses propos doivent être suivis d’effets sur le terrain. Centrafric Matin tient à reconnaître le pragmatisme dont a fait preuve le ministre conseiller Jean-Jacques Démafouth dans la gestion du processus électoral à travers le maintien en place, contre vents et marées des bureaux de vote.

Jean-Jacques Démafouth est chargé de toute la logistique électorale en coordination avec la Minusca. La RCA étant très vaste en terme de superficie, une telle tâche n’est pas aisée. Centrafric Matin, pour avoir mis au défi le ministre-conseiller, se voit dans l’obligation de rendre à César, ce qui est à César. Lorsqu’une personnalité s’assume, il faut la reconnaître comme telle. Malgré quelques désagréments dus à l’éloignement, il a réussi sa mission logistique en maintenant les bureaux de vote à leur lieu initial. Dans d’autres cas, il y avait nécessité de regrouper les bureaux de vote pour facilité leur sécurisation. Centrafric Matin en profite pour jeter aussi des fleurs à l’aile Minusca qui a véritablement déployé toutes ses forces pour que ces élections se déroulent dans la sécurité, la paix, ce qui a permis au peuple centrafricain de s’affirmer.

 

Julien BELA

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :