Skip to content

DEPECHE RJDH-RADIOS COMMUNAUTAIRES

janvier 21, 2016

Centrafrique : Les élèves de l’école Nzango filles sensibilisés sur le retour à l’école

Les écolières de l’école Nzango sont sensibilisées, ce mardi 19 janvier 2016 sur le retour à l’école. Une activité menée suite à la déperdition scolaire constatée dans la localité après la crise.

Eric Benem-Kadéo, assistant à l’éducation de l’ONG Vitalité Plus a indiqué que l’objectif est de pousser au retour effectif des enfants à l’école. L’accent est mis sur les filles, selon lui, parce que c’est cette catégorie qui est plus touchée par la déperdition. « Nous sensibilisons les élèves et leurs parents sur le retour à l’école. Beaucoup d’enfants sont restés dans les quartiers après la crise. Nous avons mis l’accent sur les filles parce qu’elles sont les plus touchées », a-t-il dit.

Le Directeur de l’école Nzango filles, Jean Firmin Selonkoue a confirmé la déperdition. Pour lui, cette situation est liée aux évènements intervenus dans le secteur. « Avant la dernière crise de septembre 2015, j’avais 2.400 élèves et je me retrouve avec 1.200 élèves aujourd’hui. Il y a beaucoup d’élèves qui sont partis, d’autres sont simplement restés à la maison. Si cette sensibilisation pouvait ramener les enfants, ça sera une bonne nouvelle pour leur éducation», espère le Directeur.

L’absence des élèves, est la principale difficulté de l’école Nzango, selon Jean Firmin Selonkoue. « Ecole n’a pas de problèmes de salle de classe ni d’enseignants. Notre seule difficulté, c’est l’absence des élèves », a-t-il précisé.

De nombreuses élèves ont pris part à cette sensibilisation de masse. Ce projet concerne les établissements des 2e , 6e et 7e arrondissements de Bangui. Il a été lancé le 7 janvier 2016 autour du thème « ouvrons nos écoles, retournons à l’école ». Financé l’Ambassade de France, ledit projet est mis en œuvre par l’ONG Vitalité Plus.

********

LES PARENTS D’ELEVES DES KAGA-BANDORO ET DES MBRES SENSIBILISES SUR LE RETOUR DES ENFANTS A L’ECOLE

Une campagne de sensibilisation sur le retour des enfants à l’école a été organisée du 16 au 17 janvier 2016  dans les villes de  Kaga-Bandoro et des Mbrès.  Cette activité vise à encourager les parents à envoyer leurs enfants à l’école.

Théophile Pavola, assistant du programme à l’éducation de Vitalité Plus a indiqué que son organisation prend en charge 24 écoles dans la Nana Gribizi dont 10 à Kaga-Bandoro et 14  à Mbrès.

Cette campagne selon lui est organisée suite au constat fait sur le terrain« après le congé de noël, l’effectif des écoliers décroit dans certains établissements. C’est face à cette situation que nous avons décidé de sensibiliser les parents » a-t-il dit.

Au cours de cette campagne, les représentants du ministère de l’éducation nationale et de l’UNICEF ont lancé des messages à l’endroit des autorités,  des parents et des élèves sur le retour des enfants à l’école. Ce projet est mis en œuvre par l’ONG Vitalité Plus.

*********

LE PERSONNEL DE LA MAIRIE DE BIMBO RECLAME 46 MOIS D’ARRIERES DE SALAIRE

Le personnel de la mairie de Bimbo est en grève depuis le lundi 18 janvier 2015. Il réclame des autorités locales, le paiement de 46 mois d’arriérés de salaire. Cette situation a paralysé les activités au sein de la mairie de Bimbo.

Firmin Kanda, délégué du personnel de la mairie de Bimbo a expliqué les raisons de leur mécontentement en ces termes « nous avons un sérieux problème d’arriérés de salaire. Nous totalisons aujourd’hui 46 mois et cela se multiplie. Nous demandons à la mairie de Bimbo de nous payer 14 mois sur les 46 », a-t-il lâché.

Le personnel pointe du doigt Jeannette Déa, présidente de la délégation spéciale de la ville de Bimbo. « Nous avons alerté plusieurs fois la présidente de la délégation spéciale de la ville mais elle ne nous a jamais donné de suite favorable », a ajouté le délégué du personnel.

Jeannette Déa, présidente de la délégation spéciale de la ville de Bimbo se dit surprise par ce mouvement. Elle confie n’avoir pas été informée de ces arriérés lors de la passation de service. « Je pense que c’est un problème de communication. La passation de service n’a pas été faite correctement. Les documents comptables, les registres et autres documents n’ont pas été présentés. Je ne suis pas informée de ces arriérés là »,  a-t-elle indiqué.

C’est la deuxième fois en trois mois que le personnel de cette mairie entre en grève pour réclamer ses arriérés de salaires.

*****

LE REDEPLOIEMENT DES FACA EXIGE PAR LA POPULATION LORS D’UNE MISSION GOUVERNEMENTALE A PAOUA

La population de la ville de Paoua, située au nord du pays a réclamé le redéploiement des Forces Armées Centrafricaines (FACA) pour garantir la sécurité dans la ville. Ce vœu a été exprimé lors d’une mission gouvernementale effectuée du 17 au 18 janvier dernier.

Ce sont les ministres de la défense, Joseph Bindoumi, de la Sécurité publique, Chrysostome Sambia et de la Réconciliation Florence Ndouba qui ont effectué cette mission. L’objectif de la visite de ces membres du gouvernement est de s’enquérir de la situation sécuritaire dans la région.

Les autorités ont discuté avec les responsables des groupes armés présents dans la région. Selon les informations du RJDH, Joseph Bindoumi, ministre de la défense a demandé aux responsables des groupes armés d’arrêter  les hostilités pour permettre à la population de vaquer librement à ses occupations.

Zuiransky Dingamnaial, secrétaire général de l’autorité sous-préfectorale des élections de Paoua a salué l’initiative du gouvernement qui selon lui vient à point nommé soulager la population. La même source a confié au RJDH que la population a réclamé le redéploiement des FACA. « La requête de la population porte sur le redéploiement des FACA dans la ville de Paoua afin que ces deux groupes soient anéantis », a relevé le SG de l’ASPE de cette localité.

La ville de Paoua et les environs sont contrôlés par des groupes armés depuis le début de la crise centrafricaine.

**************

Un ex-colonel burundais retrouvé mort dans sa chambre à Bangui

Le colonel Jean-Claude Ndiyo, ancien agent de la représentation de l’Union Africaine en Centrafrique a été retrouvé mort, lundi 18 janvier dans son appartement sis PKO. Les raisons de ce décès surprise ne sont pas encore connues.

L’information a été confirmée au RJDH par une source au sein de la représentation de l’Union Africaine à Bangui. Cette source n’a pas souhaité donner plus de précision sur cette disparition. Elle a toutefois indiqué que le colonel Jean-Claude Ndiyo est un agent de la représentation de l’Union Africaine, à la retraite depuis plus d’un an.

Notons que le corps de la victime a été récupéré par la gendarmerie centrafricaine qui a ouvert  une enquête.

************

 

Un ex-colonel burundais retrouvé mort dans sa chambre à Bangui

Le colonel Jean-Claude Ndiyo, ancien agent de la représentation de l’Union Africaine en Centrafrique a été retrouvé mort, lundi 18 janvier dans son appartement sis PKO. Les raisons de ce décès surprise ne sont pas encore connues.

L’information a été confirmée au RJDH par une source au sein de la représentation de l’Union Africaine à Bangui. Cette source n’a pas souhaité donner plus de précision sur cette disparition. Elle a toutefois indiqué que le colonel Jean-Claude Ndiyo est un agent de la représentation de l’Union Africaine, à la retraite depuis plus d’un an.

Notons que le corps de la victime a été récupéré par la gendarmerie centrafricaine qui a ouvert  une enquête.

**********

LA VILLE DE BOZOUM PREPARE LA DOUZIEME FOIRE AGRO-PASTORALE

La douzième foire agro-pastorale se tiendra dans la ville de Bozoum du 23 au 24 Janvier 2016. Cette foire regroupera plus d’une centaine de groupements agro-pastoraux. L’annonce a été faite ce mardi 19 janvier par les organisateurs de ladite foire.

Selon nos informations, les préparatifs de la foire ont déjà commencé dans la ville de Bozoum. Une autorité locale a confié que les stands sont en construction pour accueillir ces festivités.

De sources proches du comité d’organisation, les agriculteurs et éleveurs sont à pied d’œuvre. « Tout le monde s’active en ce moment pour préparer cette foire. Les agriculteurs et les éleveurs sont bien avancés dans la préparation de leurs produits », a confié une de ces sources.

Les produits comme le riz, sésame, le haricot, l’arachide, le mais, le mil, l’igname et diverses espèces d’animaux ainsi que les produits artisanaux seront exposés.

Les groupements seront notés par rapport à la quantité, à la qualité et à la diversité des produits vivriers exposés. La foire agro-pastorale de Bozoum est organisée par l’ONG Cordaid et la Caritas.

**********

DES NOUVEAUX CAS DE VANDALISME DES EDIFICES PUBLICS ENREGISTRES A BOZOUM

Les bâtiments publics de la ville de Bozoum continuent de faire l’objet de vandalisme. Le jardin d’enfant et l’école préfectorale garçon de Bozoum ont été vandalisés ces derniers jours.

Ce sont les matériels bureautiques et les portes de ces deux établissements qui ont été emportés par des personnes non identifiées. Selon les informations du RJDH, les auteurs de ces actes, ont cassé les portes des bureaux de l’école préfectorale garçon et le jardin d’enfant dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 janvier 2016. Ils ont emporté de nombreux matériels ainsi que des portes  et des fenêtres.

« Après avoir tenté de forcer la porte du bureau du chef secteur social de la ville de Bozoum, les malfrats ont réussi à casser la porte principale du jardin d’enfant et ils ont emporté de nombreux matériels bureautiques notamment un sceau d’eau, six nappes à table, soixante cahiers, une chemise cartonnier contenant les actes de naissance des élèves de la maternelle », a expliqué un habitant de Bozoum.

Louise Caroline, monitrice de jardin d’enfant a déploré cet acte qui, selon elle, n’honore pas la ville. Elle appelle, toutefois au respect des édifices publics.« C’est un acte barbare et criminel. Je lance un vibrant appel à l’endroit des autorités centrafricaines et les forces internationales, de nous aider à mettre la main sur ces malfrats », a-t-elle lancé.

Des pareils actes sont récurrents  à Bozoum.

*******

L’ANJFAS RELANCE SES ACTIVITES DE LUTTE CONTRE LE SIDA POUR L’ANNEE 2016

L’Association Nationale des Jeunes Femmes Actives pour la Solidarité (ANJFAS) a procédé ce lundi 18 janvier 2016, à la relance de ses activités pour l’année en cours. Un document de planification, a été validé par les membres de cette association.

Cyriaque Ngombe, Coordonnateur National des projets ç l’ANJFAS a noté que l’accent sera mis, cette année sur la sensibilisation. « Nous allons poursuivre la sensibilisation. Il sera question de renforcer le dépistage des femmes enceintes. Nous devons aussi rendre effectif, le dépistage des enfants, renforcer les interventions en termes de suivis et accompagner les Personnes Vivant avec le VIH-Sida et intensifier les actions en faveur des groupes vulnérables », a projeté le Coordonnateur de ANJFAS.

Selon lui, ces priorités visent à atteindre l’objectif  0 infection fixé à l’horizon 2020. « A travers le document adopté en commun accord avec le CNLS, nous devons travailler au sein de notre association pour éliminer le Sida d’ici 2020. Et pour y parvenir, nous devons intensifier les actions auprès des moteurs qui sont la population », a-t-il ajouté.

C’est depuis 2001, que l’ANJFAS mène des activités de lutte contre le Sida en Centrafrique. Cette nouvelle planification est établie après la revue des activités faite lors de son assemblée générale du 17 décembre 2015.

 

**********

LES RESEAUX DE TELECEL ET DE ORANGE INDISPONIBLES A NDELE DEPUIS DEUX SEMAINES

Les réseaux de Telecel et de Orange ne marchent pas à Ndélé. Cette situation dure depuis deux semaines. La population de cette ville commence à s’inquiéter de la coupure de ces deux réseaux.

Selon les habitants de Ndélé, ces deux réseaux ne marchent pas depuis deux semaines. Ils se plaignent déjà de cette situation qui les pénalise« nous sommes sans réseaux depuis deux semaines. Nous ne savons pas ce qui se passe. Nous sommes coupés de la réalité » a confié un habitant de cette ville.

Vincent, technicien de ces deux réseaux présent dans la ville de Ndele, dit avoir informé sa hiérarchie de la panne « j’ai déjà informé Bangui de la panne technique que connait le réseau. J’ai aussi précisé les pièces abîmées. J’espère que les pièces vont bientôt arriver » a-t-il précisé. Selon lui, il s’agit de panne liée aux générateurs.

Les téléphones sont les principaux moyens de communication des villes centrafricaines enclavées comme Ndélé.

**************

LE PONT DE BAMINGUI RELIANT KAGA-BANDORO ET NDELE EST HORS D’USAGE

Le pont de Bamingui situé à 120Km de  la ville de Ndele dans la préfecture de Bamingui Bangoran se trouve dans un état inquiétant. Cette situation perdure depuis quelques temps.

Une source jointe dans la ville de Ndélé a expliqué que ce pont est hors d’usage aujourd’hui « ce pont permet à la population de la région d’aller à Bangui et de revenir, malheureusement, il est en état de délabrement depuis plusieurs années. Les madriers sont partis » a-t-il expliqué. Une autorité locale a indiqué que l’état dudit pont ne permet plus le passage de gros camions « les gros  véhicules ne peuvent pas passés par crainte de causer des accidents et cela pénalise la population de la région » a relevé cette autorité.

Plusieurs sources affirment compter sur les autorités et les partenaires pour que ce pont puisse être refait. « Ce pont est très capital pour nous qui sommes loin de Bangui. Notre économie est dépend de ce pont. C’est pourquoi, nous souhaitons que le gouvernement et les partenaires puissent agir vite pour sauver la situation » a confié un commerçant contacté par le RJDH.

Plusieurs ponts dans cette région sont aussi dans un état critique.

 

*****  RJDH  *****

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :