Skip to content

LA MINUSCA DRESSE LE BILAN DES ACTIVITES DE LA SEMAINE ECOULEE

janvier 21, 2016

La salle de conférence de la Minusca a servi de cadre à une conférence de presse, organisée ce mercredi 20 janvier 2016 aux environs de 11 heures par le porte-parole de cette institution, monsieur Vladimir. L’objectif de cette conférence de presse était de dresser le bilan des activités menées la semaine qui vient de s’écouler.

Le porte-parole de la Minusca, monsieur Vladimir, en prenant la parole,  a condamné fermement une agression perpétrée à l’encontre d’un Casque Bleu de la Minusca, qui sécurisait le centre de traitement des données de l’ANE. Selon le Porte-parole de la Minusca, le numéro un de la Minusca, Parfait Onanga-Anyanga, a rencontré le jeudi dernier certaines autorités du pays, les musulmans du Km5, les responsables des ex-Séléka et Anti-Balaka, pour discuter de la réouverture du cimetière de Boeing. Par ailleurs, il a souligné qu’à Bambari, le bureau local de la Minusca a mené une campagne de sensibilisation à l’encontre de la population et des groupes-armés, pour consolider la paix. A Bangui et précisément à Boy-Rabé, la Minusca a employé cent trente quatre (134) jeunes pour réduire le grand banditisme, à en croire monsieur Vladimir. Pour boucler son propos, celui-ci a signalé que : « la situation sécuritaire du pays connaît une accalmie précaire ».

Quant au Porte-parole de la Police de la Minusca, « la Minusca travaille en collaboration avec les forces de la sécurité centrafricaine. Concernant les violations des droits de l’homme, la police de la Minusca, à travers sa patrouille a enregistré cinq (5) cas de viols sur les mineurs, quatre (4) cas de braquages, des cas d’homicides … Pour ce qui est de la réalisation et de la prévention, la police de la Minusca a organisé des formations de remise à niveau des forces de l’ordre centrafricain. Le 18 janvier 2016 à Paoua, cette même police de la Minusca a procédé à la remise de bâtiment de la brigade de la gendarmerie aux autorités locales. Toutefois, la police de la Minusca continue d’escorter les hautes personnalités du pays et de procéder à la sécurisation du processus électoral en cours. Cent huit (108) policiers, qui faisaient partie de la Minusca, ont déjà quitté Bangui, car les forces de la RD-Congo sont arrivés au terme de leur mandat », a-t-il conclu.

Le Porte-parole des forces de la Minusca, quant à lui, disait que « la situation sécuritaire se normalise peu à peu. A 85 kilomètres de Bocaranga, les forces de la Minusca ont saisi une vingtaine d’armes, qu’elles ont remis aux autorités judiciaires du pays. Dans le Centre du pays (Bambari, Bria, …), les forces de la Minusca renforcent toujours leurs patrouilles. A l’Est ( Bangassou, Bakouma, Zémio…), elles ont démantelé des barricades érigées par des ex-Séléka. Pour ce qui est de la protection, ces forces de la Minusca continuent de protéger les humanitaires dans leurs missions. C’est ainsi qu’elles ont escorté quatre (4) véhicule de PAM à destination de Kaga-Bandoro ».

C’était aux environs de 12 heures 30 minutes que la conférence était close.

 

Bénistant MBALLA

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :