Skip to content

Ouf, les FACA redeployees enfin a Paoua

janvier 21, 2016

 Bonne nouvelle pour les habitants de la préfecture de l’Ouham-Pendé en général et de la ville de Paoua en particulier : les Forces Armées Centrafricaines (FACA) viennent d’être redéployées dans la ville de Poaua. Cette annonce a été faite ce mercredi 20 janvier 2016 par le ministre en charge de la Défense Nationale, de la Restructuration des Armées, des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, Joseph Bindoumi. Ce que le peuple centrafricain a réclamé depuis plusieurs dizaines de mois, se concrétise peu à peu avec ce vaillant fils du pays, le magistrat Joseph Bindoumi. C’est un ouf de soulagement tant pour les habitants de Paoua que pour la République Centrafricaine toute entière. Car nous osons espérer que ce déploiement des FACA à Paoua ne se limitera pas seulement dans cette ville mais s’étendra progressivement aux autres villes de nos provinces.

Joseph Bindoumi ne sera-t-il pas l’homme qu’il faut, à la place qu’il faut ? N’est-il pas le seul ministre du gouvernement de transition à répondre aux attentes du peuple centrafricain ? Sous Catherine Samba-Panza, beaucoup de ministres ont été nommés à ce poste ministériel. Aucun d’eux n’a mis sur selle les éléments des Forces Armées Centrafricaines. La réhabilitation et le redéploiement des FACA ont fait couler beaucoup d’encres et de salives alors que les FACA étaient réclamées lors du Forum National de Bangui. Mais les FACA n’ont jamais été réhabilitées. Il a fallu la nomination de Bindoumi pour que les choses aillent dans le sens voulu par les Centrafricains. Et le ministre Bindoumi a bien choisi le lieu : la ville de Paoua, située dans la préfecture de l’Ouham-Pendé, à la frontière avec le Tchad et le Cameroun.

Beaucoup d’incursions des hommes armés assimilés aux militaires tchadiens sont récurrentes dans cette préfecture. Récemment, quatre-vingts (80) maisons ont été incendiées dans cette ville après la publication des résultats provisoires de la présidentielle par l’Autorité nationale des Elections. Et ce sont des hommes venus du Tchad qui seraient à l’origine de ces incendies de maisons. « Le redéploiement des FACA dans la ville de Paoua est non seulement de protéger les populations civiles mais également de sécuriser les frontières », a affirmé Joseph Bindoumi. Ce redéploiement des FACA à Paoua est la bienvenue, car à maintes reprises, les populations ont réclamé le retour des FACA dans cette ville pour les protéger contre les incursions massives des hommes armés, venus principalement du Tchad. Mais leurs revendications n’ont jamais eu d’écho favorable. Et c’est Joseph Bindoumi qui a ressuscité l’espoir de tous les habitants de Paoua et des villes environnantes. Les habitants peuvent désormais souffler un nouvel air. Mais ce que nous leurs conseillons, c’est de collaborer étroitement avec leurs soldats. Ils doivent impérativement leur fournir des renseignements fiables pour leur permettre de bien les protéger et de sécuriser nos frontières avec les pays voisins. Ceux qui sont de connivence avec ces hommes armés venus le plus souvent du Tchad doivent être dévoilés pour que la ville de Paoua retrouve sa quiétude d’antan. Car n’oublions pas que ces hommes armés ont leur ramification dans la préfecture de l’Ouham-Pendé.

Pour les éléments des FACA redéployées dans la ville de Paoua, ils doivent se comporter comme de bons soldats et non s’en prendre à leurs concitoyens ou les racketter en érigent des barrières illégales. Leur mission première selon le ministre Bindoumi reste et demeure la protection des populations civiles et la sécurisation des frontières. Donc leur mission principale n’est ni le massacre, la bastonnade de leurs frères et sœurs, ni la porosité des frontières. Ils doivent être vigilants et non se baigner dans l’alcool et dans le sexe comme ce fut le cas à une époque récente.

Bonne chance à toutes les FACA qui sont redéployées à Paoua. Bon travail et plein succès dans les œuvres entreprises par le ministre de la Défense Nationale, Joseph Bindoumi. Nous osons espérer que le futur gouvernement qui sera mis en place après les élections, Joseph Bindoumi y figurera bel et bien pour achever le redéploiement des FACA sur toute l’étendue du territoire national.

 

Denis Lougoussou-Ngouvenda

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :