Skip to content

CE QUI NOUS INSPIRE LES «  RELATIONS TRANSGENERATIONNELLES »

janvier 22, 2016

Les « relations transgénérationnelles » sont aujourd’hui un phénomène répandu en milieu  des jeunes. Le comportement sexuel irresponsable, la pauvreté, le matérialisme et l’argent sont les principaux facteurs qui les favorisent. Les filles à l’école par exemple souhaitent être draguées par les professeurs pour avoir de bonnes notes et passer en classe supérieure. Celles qui ne sont pas scolarisées veulent être à la mode comme leurs paires. Elles acceptent facilement les avancés des hommes plus âgés. Quant aux garçons appelé «  gigolos », ils entretiennent des relations sexuelles seulement avec les femmes plus âgées, capables de les prendre en charge. Dans les « relations transgénérationnelles » en général, l’amour véritable n’existe pas mais plutôt c’est l’intérêt qui prime.

On entend par « relations transgénérationnelles » le fait qu’ « un jeune garçon ou une jeune fille entretient des relations sexuelles avec une personne en âge avancé pour assurer l’équilibre ou le besoin sexuel ». C’est un phénomène remarquable du côté des jeunes filles qui en font un business. Elles désirent avoir facilement de l’argent pour monnayer les examens par exemple, voyager par avion. Il y en a qui vont même jusqu’à se marier avec des hommes plus âgés, appelés « papis » dans le but d’avoir une vie aisée. Les garçons vont vers les grandes dames pour être choyés, avoir de l’argent de poche, des vêtements et bénéficier gratuitement de la nourriture et en quantité industrielle. Mais quelles sont les conséquences ?

Les « relations transgénérationnelles » entraînent souvent des conséquences néfastes dans la vies des jeunes. L’on note chez la fille un risque de contamination parce qu’elle n’a pas le courage de négocier l’utilisation du préservatif de manière systématique avec ce partenaire âgé. Elle est obligée de se plier à toutes les exigences du « papa, bon payeur ». Il y a aussi la déperdition scolaire. Souvent, dans une telle situation, le mariage forcé est inévitable. Le garçon peut tomber sur une vieille « rombière » qui est déjà ménopausée. Il ne peut pas avoir d’enfants avec elle. Il sera l’esclave de cette dernière qui l’entretient : pas de liberté, ses sorties sont souvent contrôlées par cette « maman capable », « mère supérieure ». Jalouse, elle peut attenter à sa vie s’il décide de rompre avec elle. Alors, faites attention les jeunes.                                     Le Petit Yékoa

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :