Skip to content

Attentat a la grenade au domicile de la presidente de l’ane : SECURISATION MUSCLEE DE LA CCT ET DES MEMBRES DE L’ANE, CONTRE LES MALFRATS   

janvier 25, 2016

A entendre la présidente de l’Autorité Nationale des Elections (ANE), Marie-Madeleine Nkouet Hoornaert, sur les ondes de la Radio Ndèkè-Luka, « des individus armés non identifiés sur une moto, ont lancé des grenades offensives sur ma maison. Heureusement que ces engins de guerre ne sont pas tombés à l’intérieur. Mais néanmoins, ils n’ont pas fait des victimes. C’est le mur de la concession qui est fissuré. Et on peut y voir l’impact de ces grenades »

A la lumière de ce qui s’est passé au domicile de la présidente de l’ANE, les Centrafricains, du moins les électeurs se demandent de la manière suivante : pourquoi les ennemis de la paix et de la République ont-ils lancé des grenades au domicile de cette personnalité ? Qu’a-t-elle fait ? Qu’elles sont leurs réelles motivations ?

Les réponses à toutes ces questions sont très simples. Nous n’avons pas besoin de chercher de midi à 14 heures pour connaitre leurs motivations et le pourquoi de cette attaque lâche. Il ne ferait aucun, doute que ce seraient ceux qui ont échoué lamentablement au 1er tour des élections couplées. Ils ne veulent pas que la paix revienne en Centrafrique, un point un trait. Nous osons croire aujourd’hui qu’une enquête et ouverte à ce sujet. Les Centrafricains, épris de paix et qui se sont rendus massivement aux urnes connaitront tôt ou tard les auteurs de ce crime odieux.

Les élections se sont tenues. Les trente (30) présidentiables et plus d’un millier de candidats aux législatives se sont lancés dans la course, à chance égale. Les Centrafricains se sont prononcés dans les urnes. Les résultats provisoires ont été donnés par l’ANE. Dologuélé et Touadéra sont arrivés respectivement 1er et 2ème à l’issue des résultats provisoires du  1er tour de l’élection présidentielle. Si tout va bien, la Cour Constitutionnelle de Transition rendra son verdict final ce lundi 25 janvier 2016 à 10 heures.

Mais qu’a fait Marie-Madeleine Nkouet dans ces élections couplées du 30 décembre 2015 ? Elle n’a donné que les résultats provisoires des suffrages valablement exprimés par le peuple centrafricain. Ce n’était pas seulement la présidente de l’ANE, qui,  à elle seule, a délibéré les résultats provisoires du 1er tour de ces élections couplées. Ce sont tous les membres de l’ANE qui ont procédé à la délibération. Ces fauteurs de trouble, à notre humble avis, devaient en réalité s’attaquer aux Centrafricains en âge de voter qui ont déposé leurs bulletins de vote dans les urnes. Ils en ont fait en âme et conscience car ils sont mûrs aujourd’hui. Pourquoi s’en prendre à la présidente de l’ANE qui n’a fait que rendre public le vœu des Centrafricains exprimé le 30 décembre dernier ?

Aujourd’hui, nous constatons que le cercle des mécontents s’agrandit, surtout ceux qui ne veulent pas reconnaître leur défaite, ainsi que d’autres personnes qui les ont rejoints.

S’agit-il des combattants Séléka ou Anti-Balaka qui ont commis cet attentat à la grenade, parce que leurs hommes ont lamentablement échoués à l’élection présidentielle ? Ou bien, cet attentat contre le domicile de la présidente de l’ANE, est-il organisé, planifié et mis en exécution par les partisans de ceux qui ont subi les votes sanctions de la part du peuple centrafricain ? Ce ne sont que des hypothèses que nous avions énumérées. Et ces hypothèses doivent être prises au sérieux par ceux qui nous gouvernent aujourd’hui.

En outre, des rumeurs folles circulent ces derniers jours, faisant état d’une probable préparation des troubles à l’ordre public, lors de la proclamation des résultats définitifs du 1er tour des scrutins présidentiel et législatifs couplés par la CCT. A en croire certains Centrafricains que nous avons rencontrés dans les rues et les quartiers, ils disent qu’ils préfèrent rester terrer chez eux le lundi 25 janvier 2016, de peur d’être pris à partie par ces fauteurs de trouble, ces ennemis de la paix et de la République qui ne daignent un jour reconnaître leur défaite.

Les forces internationales (Minusca et Sangaris), les forces de sécurité intérieure (Gendarmerie, Police), sans oublier quelques éléments des Forces Armées Centrafricaines (FACA), doivent prendre des dispositions nécessaires de sécurité en ville, dans les huit (8) arrondissements de la ville de Bangui et ses environs, dans les 16 préfectures de la RCA pour palier à toutes éventualités. Les centrafricains sont fatigués de courir par-ci , par-là, à la recherche d’un abri sûr. Ils veulent tourner cette page sombre par des élections. Ils l’avaient fait le 30 décembre 2015. Seul  le vœu qu’ils ont exprimé lors des scrutins sera dit par la CCT, le lundi 25 janvier 2016, dans son verdict final.

Si la maison de la présidente de l’ANE a été attaquée par des individus armés non identifiés, il pourrait en être de même pour certaines personnalités si des mesures concretes ne sont pas prises pour étouffer dans l’œil le projet machiavélique de ces compatriotes malintentionnés. Nous demandons également aux centrafricains, d’où ils se trouvent, de redoubler de vigilance et de ne pas hésiter à renseigner les forces sur d’éventuelle préparation des troubles à l’ordre public. Que cessent les attentats contre Marie-Madeilene Nkouet et probablement d’autres membres de l’ANE ou de la CCT, ce que nous ne souhaitons pas.

Centrafricains, centrafricaines, soyons tous vigilants. Que personne ne nous trompe ou nous induit en erreur. Marie-Madeleine Nkouet a fait son travail conformément à la loi.

Pourquoi attenter à sa vie ?

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :