Skip to content

« L’ANE A TIRE LES LEÇONS D’IRREGULARITES DES SCRUTINS DU 30 DECEMBRE 2015 ET DES DISPOSITIONS SERONT PRISES POUR LE SECOND TOUR »

janvier 26, 2016

C’est la parole tenue par le responsable, chargé des matériels électoraux à l’Autorité Nationale des Elections (ANE), Sakanga-Morouba, sur les ondes de la radio Ndéké-Luka, le week-end dernier. Pour lui , « dans l’attente de la proclamation des résultats définitifs et globaux du 1er tour des scrutins du 30 décembre 2015, l’ANE a tiré les leçons d’irrégularités qui ont émaillé lesdits scrutins et des dispositions pratiques nécessaires seront prises pour le second tout afin d’éviter de telles irrégularités ; et d’ajouter en substance, « l’ANE ne fait qu’attendre la proclamation définitive du 1er tour de ces scrutins par la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT) pour organier coûte que coûte leur second tour prévu officiellement pour le 31 janvier 2016. L’ANE y tient fermement à l’observation stricte du respect du chronogramme électoral. Mais de la décision de la CCT de ce lundi 25 janvier 2016 dépendra la tenue effective  du second tour de la présidentielle et des législatives du 31 janvier ».

Fort de tout ce qui précède, va-t-on vers un léger glissement de la date d’organisation du second tour des scrutins en RCA ? A y voir de près, il y a une forte probabilité qui milite en faveur de ce léger glissement du calendrier électoral. Car ce n’est pas la première fois sous le régime de transition de la présidente Catherine Samba-Panza. Pour preuve et mathématiquement, nous sommes le mardi 26 janvier 2016, donc seulement à cinq (5) jour de l’organisation officielle du second tour de ces scrutins le 31 janvier 2016. A quand la campagne électorale ? A quand le renforcement de capacités des agents de l’ANE, membres des bureaux de vote et des centres de dépouillement ?

Autre aspect très important, ne perdons  pas de vue que quoi qu’on face, il y aura bel et bien l’organisation des législatives sur toute l’étendue du territoire national pour le premier tour des scrutins. Et ce n’est pas l’ANE ni la CCT qui pourront nous démentir sur le léger glissement de la date d’organisation du second tour de ces scrutins. Mais l’essentiel est de rester dans le délai fixé par les chefs d’Etat de la Communauté Economique des Etats d’Afrique Centrale (CEEAC) relatif à la fin de la transition en RCA, d’ici le 31 mars 2016. Et c’est le vœu cher et ardent de tout le peuple centrafricain du nord au sud, de l’est à l’ouest.

 

Le Petit Yékoa

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :