Skip to content

Quelles sont les dispositions prises par l’ANE pour corriger les imperfections ?  

janvier 27, 2016

« L’erreur est humaine », dit-on. C’est ce qui était arrivé à l’Autorité Nationale des Elections (ANE) pendant l’organisation du 1er tour des élections couplées du 30 décembre 2015. La preuve en est que lors de la proclamation des résultats définitifs par la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT), ce lundi 25 janvier 2016, les résultats globaux du 1er tour des législatives ont été annulés pour des irrégularités. Ce qui va rendre encore plus difficile la tâche pour certains candidats qui n’ont pas les moyens de leurs politiques afin de battre campagne. C’est pourquoi, nous nous interrogeons en ce terme : quelles sont les dispositions prises par l’ANE pour corriger les imperfections qui ont entaché le scrutin du 30 décembre 2015 ?

Même si les résultats du 1er tour des élections ont été satisfaisants, cela ne fait aucun doute de relever certains défis auxquels l’ANE se trouve confronter. Premièrement, l’heure à laquelle les bureaux de vote ont été ouverts ne répond pas aux critères prévus dans le Code Electoral. Il y avait eu de grands retards enregistrés dans certains bureaux de vote concernant le déroulement du scrutin. Qu’à cela ne tienne, les matériels n’étaient pas arrivés à temps dans les bureaux de vote ; deuxièmement, les bulletins des candidats aux législatives n’étaient pas disponibles dans certains bureaux de vote, ce qui a obligé les électeurs à voter uniquement pour la présidentielle. Troisièmement, l’incompétence de certains agents de l’ANE à bien remplir les procès-verbaux (PV) à la fin des opérations électorales. C’est autant dire qu’il y a tant d’imperfections dans le déroulement du 1er tour des élections que l’ANE doit coûte que coûte corriger avant la tenue du second tour de la présidentielle et du premier tour des législatives pour ne pas tomber dans les mêmes erreurs du passé.

Le problème ne se situe pas au niveau de la présidentielle. Il n’y a que deux (2) candidats qui vont se présenter au second tour. Donc la tâche est facile à gérer. Le grand problème se situe au niveau des législatives avec cet effectif pléthorique des candidats. Les résultats du 1er tour des législatives publiés par l’ANE devraient normalement permettre à certains candidats malheureux de reconnaître leurs limites et de se retirer de la course. Mais malgré tout, nous osons croire qu’il y a des aventuriers qui vont persister pour perturber avec leurs contestations, quand l’ANE va rendre public une fois de plus les résultats provisoires.

Les campagnes électorales lors du 1er tour des élections témoignent à suffisance qu’il y a déficit de culture politique chez certains candidats tant à la présidentielle qu’aux législatives. Beaucoup n’arrivaient pas à battre campagne à Bangui et dans l’arrière-pays. Du coup, ils ont été sanctionnés au moment du vote par le peuple. Au lieu de se taire et reconnaître leurs faiblesses, certains osent distraire la galerie en déposant des requêtes à la CCT. La maturité n’a pas encore fait son émergence au sein de la classe politique centrafricaine après cinquante-six (56) ans d’indépendance. C’est bien dommage en RCA.

Bénistant Mballa

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :