Skip to content

LA CONTESTATION DES RESULTATS DE LA PRESIDENTIELLE EST PUREMENT ETHNIQUE

février 1, 2016

L’heure a sonné, il est grand temps que chaque centrafricain arrive à maîtriser l’histoire de son pays afin de bâtir un avenir meilleur car l’histoire permet une analyse et une compréhension définitive de différentes étapes de tous les habitants depuis l’Oubangui jusqu’à l’arrivée de la République digne de ce nom. Il est judicieux de montrer au public centrafricain l’origine, soit la cause de ce conflit armé que nous vivons présentement et qui a failli être à la solde de la disparition de notre cher beau pays, le Centrafrique par des personnes malintentionnées, voire étrangères à ce conflit. Une sincère vérité mérite d’être élucidée à l’égard de tous les fils du pays ainsi que les futurs descendants qui n’ont pas vécu cette crise.

L’honneur nous échoit de dire et d’étaler à tout le monde que la crise centrafricaine qui a tant perduré, a une origine purement politique qui ne doit être traitée qu’au niveau politique. Mais hélas,  pour certains, cette crise a une connotation multiple, abusive aberrante qui se dit parfois clanique, religieuse, partisane.  Elle est une vision qui se résume dans l’intérêt supérieur de la nation, puisque le présumé président en question a droit à une justification devant le peuple en cas de faille par exemple. Voici ce qui pose problème habituellement en RCA parce que certains adhérents des partis ignorent ou n’en savent pas. Car ce qui s’était passé hier, bon nombre de Centrafricains oublient déjà ou bien le font expressément pour induire leurs compatriotes en erreur. L’exemple indiscutable n’est pas loin à comprendre dans le conflit ethnique à l’époque du feu président Patassé, lorsqu’on assistait à la chasse aux sorcières (Gbaya ≠ Yakoma) à laquelle certains compatriotes ont trouvé la mort ou soit ont perdu leurs maisons, quand bien même qu’ils ne sont pas concernés. Seulement parce qu’ils faisaient partie de ces ethnies. Si nous comprenons bien et si on ne fait pas attention, on pourra retomber dans la même bêtise où les gens s’entretuaient rien que pour ce sentiment égoïste, clanique, régionaliste qui ne nous grandira à jamais.

Le fait récent est concret pour nous amener à comprendre la réalité. Est-ce que la contestation du résultat proclamée par l’ANE et confirmée par la Haute Juridiction (Cour Constitutionnelle de Transition) n’est-elle pas l’affaire uniquement d’une ethnie regroupée dans un parti politique ? Ou encore faille-t-il laisser de côté les principes directeurs de la démocratie qui prévoient que l’élection est le mode obligatoire du partage des candidats selon les suffrages valablement exprimés et que celui qui arrive en tête pourra être déclaré président de la République ? C’est ce qui n’a pas été respecté chez les partisans du Rassemblement Démocratique Centrafricain (RDC). Soyons quand même matures dans notre comportement pour garantir un avenir meilleur à nos progénitures et notre beau et cher pays la RCA.

 

Chrysogone   MASTER

 

 

 

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :