Skip to content

La necessite d’une securisation musclee des elections du 14 fevrier 2016 s’impose

février 1, 2016

Les élections ne sont pas encore terminées. La machine électorale va s’arrêter définitivement quand les nouveaux élus entreront en fonction. C’est autant dire que beaucoup de choses restent à faire : l’organisation des élections couplées du 14 février 2016, concernant le second tour de la présidentielle et le 1er tour des législatives, le décompte des voix et la publication provisoires par l’Autorité Nationale des Elections (ANE), le traitement des contentieux et enfin la publication des résultats définitifs par la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT). C’est pourquoi nous osons dire que la nécessité d’une sécurisation musclée des élections du 14 février 2016 s’impose.

Nous profitons de l’occasion pour féliciter Sangaris et Minusca de leurs déterminations à sécuriser le premier tour des élections. Cela témoigne de leurs engagements pris l’autre jour en ces termes : « nous nous portons garantes pour la sécurisation des élections… ». De l’est à l’ouest, du nord au sud, les centrafricains ont bel et bien voté. Même dans les zones rouges, les groupes armés ont aussi voté. Les résultats du premier tour de la présidentielle confirment la victoire de la démocratie centrafricaine.

« A quelque chose, malheur est bon ». La crise qui a frappé la RCA a fait des Centrafricains des hommes mûrs, capables de prendre leur destin en main. Ils l’ont prouvé dans les urnes le 30 décembre 2015.

Seulement nous voulons attirer l’attention des forces internationales sur le renforcement des dispositifs sécuritaires et de redoubler de vigilance pendant et après les scrutins du 14 février 2016. Les bandits de grand chemin rôdent partout et pourraient éventuellement boycotter les élections en cours. C’est le cas palpable avec l’attaque perpétrée contre un Casque Bleu de la Minusca qui sécurisait le centre de traitement des données au niveau de l’ANE et celui de l’attentat à la grenade au domicile de la présidente de l’ANE. Nous prions les partisans et partisanes de tous les candidats malheureux de revenir à leur bon sentiment. Il n’y a qu’une seule personne qui sera élue. Et la personne qui sera élue est un Centrafricain. Donc faisons la paix en RCA.

  1. Mballa

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :