Skip to content

L’Editorial de Julien BELA : ELECTIONS DE DERNIERE CHANCE

février 1, 2016

Le peuple centrafricain revient de très loin, après une grave crise militaro-politique qui a chamboulé les fondements de la République et ébranlé toutes les institutions. La RCA est au fond d’un gouffre profond. De l’autre, la transition est chancelante, médiocre, incompétente. D’où la ferme conviction de la Communauté internationale que seules des élections crédibles, justes, transparentes, peuvent fournir des interlocuteurs valables. Et ce, après le consentement de toute la classe politique, à la sortie du Forum National de Bangui.

Tous les Centrafricains ont adhéré au processus électoral en s’inscrivant très massivement sur les listes électorales. Les Centrafricains ont compris à demi mot le bien fondé de ces scrutins, d’où cette mobilisation générale sur l’ensemble du territoire national. Malgré l’insécurité qui rugit, ils sont allés se faire enregistrer à presque deux millions (2.000.000). C’est la première surprise agréable réservée par le peuple centrafricain à la Communauté internationale. C’est un message fort au monde entier.

Il y a eu trente (30) candidats pour la présidentielle. Les trois quart (3/4) ont reconnu leur fair-play. Deux (2) partis, trois (3) indépendants ont déposé des requêtes  auprès de la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT). Ce qui est normal dans toutes les élections à travers le monde. Mais le dernier mot revient à la CCT. Les requêtes ayant été rejetées pour insuffisance de preuve, il faut avoir présent à l’esprit la souffrance, la misère, la pauvreté qui accablent le peuple centrafricain. Malheureusement, certains sont allés très loin pour chercher à retourner le couteau dans les plaies encore béantes. C’est un cinglant désaveu populaire qui a accueilli cette manifestation de la rue, dénuée de tout fondement. Dans l’état actuel du pays, ne faut-il pas transcender les intérêts égoïstes, le « moi » ? Les leaders politiques doivent s’aligner sur la même longueur d’onde que le peuple. Ce premier mandat de cinq (5) ans, n’est qu’une véritable transition pour remettre les institutions de la République en place, restaurer l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du pays. Celui qui gagne doit rassembler ses frères au chevet de la RCA malade, voire très malade. Il n’y a donc pas à s’inquiéter de son lendemain.

Le programme Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR) est la priorité des priorités, pour permettre aux groupes armés de reprendre une vie normale. C’est un programme très lourd et étalé dans l’espace et  le temps. Imbu de légitimité populaire, le nouveau chef d’Etat prêtera une oreille très attentive aux attentes des groupes armés. C’est avant tout notre pays, à nous tous. D’ici l’investiture, les groupes armés ont tout le temps de mûrir leur réflexion, d’approfondir les débats pour une sortie honorable du pays de cette crise. Ce qui est bien pensé, s’énonce également bien. L’unité, la réconciliation et la cohésion nationales sont les maîtres mots qui gouvernent et gouverneront ce quinquennat de résurrection de la nation centrafricaine.

Ce n’est donc pas la fin du monde. Les vraies élections se préparent maintenant pour 2021. Ayons un peu d’égard pour ce peuple meurtri et mort plus qu’à moitié et qui dit : « pitié, pitié, pitié ». Faites un tour au sein du monde rural pour voir comment vivent vos frères en dessous du seuil animal, c’est inhumain, sans compter les populations déplacées aux prises à la fraîcheur piquante de la saison sèche. Les présentes élections ne sont que des parenthèses de renaissance.

 

Julien BELA    

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :