Skip to content

Décryptage du tandem Bozize-Dologuele, la base du KNK et les élections 

février 5, 2016

Dologué et Bozizé ont un goût très prononcé pour l’argent, la cupidité féroce. Bozizé s’est fait rouler dans la farine par un escroc aventurier Saifée Durbar, se présentant comme multimilliardaire et se proposant de racheter l’Hôtel du Centre à une certaine époque. Cet Hôtel du Centre  a supporté l’insupportable, car Durbar a fait greffer un personnel pris en charge sur les recettes propres de l’Hôtel. Mais Saifée Durbar a fondu dans la nature comme du beurre au soleil. Durbar avait un passeport diplomatique, un demi dieu en somme en RCA. Ce fut le scandale le plus retentissant ayant trait aux escrocs internationaux.

Quant à Dologuélé, il a fait un mauvais placement au mauvais moment, ce qui lui a coûté son poste. Il s’agit d’un Bernard Madoff, banquier américain, un vrai professionnel, qui a roulé certaines banques américaines, françaises et bien d’autres pays dans du yaourt. Dologuélé est tombé dans le piège de ce rapace financier international. C’est le feuilleton de la Banque de Développement des Etats de l’Afrique Centrale (BDEAC). C’est un gouffre financier que Dologuélé a laissé à la BDEAC, car viré par les chefs d’Etat de la CEMAC. L’ampleur des dégâts était telle que le poste de gouverneur, monopole de la RCA depuis sa création, a été arraché et attribué à un autre Etat membre. La RCA a été humiliée, ridiculisée, qualifiée de tous les noms d’oiseaux de la planète. Ne pouvant supporter le regard des Centrafricains, Dologuélé était en rad en France. Il est aujourd’hui candidat à la présidentielle. Peut-il être crédible devant la Communauté internationale, la CEMAC, la CEEAC ? « Qui s’assemble, se ressemble ». Personne ne tombe du ciel. Votre passé finit toujours par vous rattraper un jour ou l’autre. Aucune action positive notable de Dologuélé en faveur de son pays, quand bien même il se dit très riche, n’a pas besoin d’argent. D’où provient cet argent, alors qu’il n’y a aucune entreprise qui puisse servir de support ? Dologuélé et Bozizé peuvent-ils entrainer une seconde fois la base du KNK dans une autre aventure sans lendemain ?

Bozizé a été débusqué par la coalition Séléka le 24 mars 2013. Si nos souvenirs sont bons et exacts, il a pris soin de partir avec ses épouses, ses enfants, ses neveux, ses courtisans, ses parents proches, ses griots et ses dougourous. Bozizé, Général de son Etat, a abandonné armes et munitions, des tonnes et des tonnes, renforçant notablement la capacité militaire de la coalition Séléka. La base du KNK a été abandonnée, délaissée à son triste sort, à la merci du Tsunami qui a ravagé le pays. Un adage centrafricain dit : « la pluie ne surprend pas deux fois un homme ». Dès que les nuages s’amoncellent dans le ciel, il prend ses précautions. La « Somalisation » prônée par Bozizé a aussi englouti les militants du KNK qui n’avaient que les yeux pour pleurer. Si Bozizé consultait sa base sur les dossiers pointus, on  n’en sera pas là. « Bozizé est un adepte féru de la pensée unique ». Et un commissaire de l’Union Européenne de passage à Bangui, avait relevé haut et fort cet aspect.

Bozizé égal à lui-même et se croyant plus malin, a voulu traîner dans la boue les chefs d’Etat de la CEMAC qui lui ont tendu une perche pour le sortir des sables mouvants où il s’enfonçait. La ligne rouge à Damara, une sorte de sursis pour le régime Bozizé, s’est métamorphosée en ligne verte. Un vrai boulevard des stars de l’ex-coalition Séléka qui ont très vite envahi le Palais de la Renaissance. Bozizé prend la tangente en diagonale de l’Equateur. Les autres, par terre, par fleuve, par tapis volant, c’est le sauve-qui-peut généralisé, en cascade et en désordre, pourvu qu’ils soient hors de portée. Le Secrétaire général par intérim du KNK, Bertin Béa veut utiliser cette même base pour ses intérêts personnels. Kolingba, Patassé, Bozizé, Djotodia sont partis, mais leurs différentes bases demeurent. Elles sont constituées de Centrafricains qui ont cru à un parti. Le MLPC, le RDC et le KNK sont en vie. Après les élections, le KNK peut se restructurer et repartir en 2021 de manière démocratique, à l’assaut du pouvoir. Un parti politique n’est pas une propriété privée dont on en dispose comme on veut.

Les Centrafricains sont encore prisonniers du culte de personnalité. A ce titre « les présidents fondateurs » les considèrent comme des objets politiques, un troupeau soumis à sa seule volonté. Les ordres sont  à sens unique du haut vers le bas, jamais de bas, encore moins le foisonnement des courants de pensée.

En France, la menace du Front National de Jean-Marie Lepen, a obligé la gauche conduite par le parti socialiste et les républicains à faire front commun pour lui barrer la route. Les Centrafricains ont tellement souffert dans leur chair, dans leur âme, dans leurs intimités pour se permettre une nouvelle mésaventure. Les petits calculs politiques, les intérêts égoïstes, ne peuvent primer sur le destin d’un peuple.

La Communauté internationale a été claire, mettant l’accent sur «  la Bonne Gouvernance et le respect des engagements ». Le cadre est tracé et le portrait robot du futur président, sont englobés dans ces quelques mots. La CEMAC et la CEEAC risquent de sevrer la RCA si Dologuélé est élu. Les Centrafricains peuvent l’éviter. L’affaire Bernard Madoff a fait le tour du monde. Les Etats-Unis, la France, la Chine, beaucoup de pays sont derrière lui pour avoir englouti leurs pognons. Les poursuites judiciaires se succèdent contre Bernard Madoff. La RCA n’a donc pas droit à l’erreur dans son choix le 14 février 2016. Dologuélé n’est pas crédible et ne peut conduire les destinées de la RCA.

Julien BELA

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :