Skip to content

Joseph Bindoumi aux F.E.T.A : « prenez votre mal en patience et attendez le programme DDRR »  

février 5, 2016

Le ministre Joseph Bindoumi de la Défense Nationale, de la Restructuration de l’Armée, des Anciens Combattants et Victimes de Guerre, a réagi sur les ondes de la radio Ndéké-Luka, le mardi 02 février 2016, suite à la plainte de cent soixante neuf (169) FETA (Formation Elémentaire de Toutes Armes) de l’ex-coalition Séléka, réclamant leur incorporation dans les Forces Armées Centrafricaines (FACA).

A en croire ces FETA, « nous avions reçu des formations militaires et à la fin, des numéros de matricule. De ce fait, nous devrions être incorporés dans les FACA. Malheureusement, nous sommes abandonnés à notre triste sort depuis deux (2) ans, et nous ne comprenions rien ».Mais pour le ministre Joseph Bindoumi, « je ne maîtrise pas votre dossier, bien qu’étant informé que quelques éléments de la Séléka auraient été formés dans quatre (4) centres d’instruction du pays. Mais ces formations n’étant pas terminées pour être complètes, on leur a attribuer des numéros de matricule ». Et le ministre Joseph Bindoumi de dire ses quatre (4) vérités  en ces termes : « l’accord de principe d’engagement sur le DDRR du Forum National de Bangui (FNB) concerne tous les groupes politico-militaires. Donc ces 169 FETA de l’ex-coalition Séléka n’ont qu’à patienter et attendre le programme DDRR ».

Nous osons dire que le moment n’est pas opportun pour ces FETA de réclamer leur incorporation dans les FACA. Et ce, pour plusieurs raisons fondées et justifiées. D’ailleurs, qui les avait recrutés ? Qui les avait formés ? Surtout qu’à cette époque, l’Armée Nationale avait disparu au fort de la crise, face à la barbarie des combattants de la Séléka. N’oublions pas que tous évoquent la question de restructuration de nos FACA, car très tribalisées et politisées par les régimes des feus présidents : André Kolingba, Ange Félix Patassé, et celui du déchu président François Bozizé. En plus, le Conseil de Sécurité de l’ONU vient à peine de prolonger d’un an l’embargo sur l’importation d’armes et des munitions à destination de la RCA. Si aujourd’hui, les FACA ne sont pas encore totalement réhabilitées pour être redéployées sur l’ensemble du territoire national, comment peut-on parler d’incorporation des combattants des forces non conventionnelles dans les FACA ? Cela dépasse tout entendement humain.

 

Le Petit Yékoa

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :