Skip to content

Blandin Songuel haut conseiller au HCCT, jete dehors comme un malfrat, brutalise, roue de coups, traite de menteur, d’escroc

février 10, 2016

Blandin Songuel est membre du Haut Conseil de la Communication de Transition (HCCT), et l’organisateur du face-à-face entre les deux candidats au second tour de la présidentielle. Il s’est rendu au siège de l’URCA, pour réceptionner la profession de foi du candidat Anicet-Georges Dologuélé, très important dans la série des débats initiés par le Haut Conseil de la Communication de Transition. Depuis la nuit des temps, de toutes les élections organisées en RCA, jamais un citoyen centrafricain n’a été battu dans une direction de campagne, au siège d’un parti politique. Le siège d’un parti politique n’est pas un camp de rebelles où tout le monde est suspect, ou tout le monde est suspecté. « Je suis magistrat. Où est-ce que vous avez prêté serment ? Menteur ! Les abeilles de l’URCA, jetez le dehors … ». Un Haut cadre du pays, assumant une haute responsabilité, a été brutalisé, torturé, blessé, perdant sa paire de lunettes cassées et brisées. Pendant que le parti RDC arrive, l’URCA de Dologuélé inaugure une violence inouïe, une sauvagerie, la vraie barbarie. Quelle est la moralité qui prévaut au sein de l’URCA ? La panique généralisée au point de perdre son sang froid ? Est-ce un complexe d’infériorité, d’échec ?

Le Haut Conseil de la Communication de Transition (HCCT) a décidé de condamner avec la dernière rigueur, cet acte odieux, barbare, sauvage. Surtout que l’évènement s’est déroulé à 14 heures ce dimanche 07 février 2016, devant un parterre de journalistes et des militants belliqueux de l’URCA. Un Haut Conseiller qui supervise les médias, froissé, brutalisé, blessé, ses lunettes cassées, devant les journalistes, comment expliquer une telle violence digne des rebelles et non d’un parti politique en pleine campagne ? Pendant une campagne électorale, tout le monde est la bienvenue, même des fous, des grenouilles, des cafards se permettent le luxe d’arpenter les sièges des partis politiques. L’URCA n’est pas encore au pouvoir que son siège est rempli de guêpes, d’abeilles prêtes à fondre sur l’inconnu qui franchit le seuil de la porte, c’est grave. Surtout que c’est un magistrat qui dirige les vigiles de l’URCA. Il a le droit de vie et de mort sur tout inconnu qui entre à l’Etat-major de l’URCA. Bozizé avait brutalisé ainsi un leader de parti politique, Joseph Bendounga, du MDREC. « Qui s’assemble, se ressemble », Dologuélé et ses délinquants ont étalé leur moralité, leur mentalité, leur culture violente.

Le Haut Conseiller Blandin Songuel a commis un Huissier de Justice pour faire le constat des dégâts matériels et corporels. Même si le fameux magistrat de l’URCA a des doutes sur les qualités du Haut Conseiller, pourquoi ne pas alerter la gendarmerie, ou la police, soit la Minusca police ou la Minusca militaire ? C’est le rôle des forces de défense et de sécurité, où les officiers de police judiciaire sont habilités à traiter ce genre d’affaires. Un parti politique qui fait la justice lui-même n’en est pas un. C’est une association de malfaiteurs, de brigands, de bandits de grand chemin, sans foi ni loi. Alors tel père tel fils, tel leader tel militant barbare, hors-la loi. Comment décliner son identité devient un crime dans la direction de campagne d’un parti politique, censé inculquer le civisme, la bienséance, le respect de son prochain, la dignité humaine ? Que devient le Code de Bonne Conduite ? Dologuélé, son parti URCA doivent être disqualifiés du processus électoral. Blandin Songuel est un haut cadre, membre du HCCT et assermenté. Comment un magistrat peut-il l’ignorer ? Y-a-t-il une liste noire de personnes qui ne doivent pas mettre les pieds au siège de l’URCA ? Ce comportement bestial, sauvage, cette violence inouïe, dépassent l’entendement humain. Y-a-t-il des choses à cacher au siège de l’URCA, alors qu’il y a beaucoup de journalistes sur place ?

Le débat face-à-face, Dologuélé-Touadéra aura-t-il lieu ? Dans quelle atmosphère, avec ce réflexe belliqueux, barbare, sauvage de l’URCA ? L’URCA a-t-il des milices prêtes à fondre comme des abeilles sur tous ceux qui s’hasardent à aller à son siège ? Blandin Songuel, Haut Conseiller, est chargé de l’organisation d’un panel de débats dans la semaine. Il est dans ses attributions et en service. Le Haut Conseil de la Communication de Transition (HCCT) est l’organe suprême des médias qui assure leur régulation. Si un Haut Conseiller est traité de la sorte, qu’en sera-t-il des journalistes ? C’est une institution de l’Etat. Un parti politique en campagne électorale qui s’érige en bourreau, c’est du jamais vu dans les annales de l’histoire de la RCA. La délinquance au sein d’un parti qui veut conquérir la Magistrature Suprême de l’Etat, cela dépasse l’entendement humain. Blandin Songuel a été humilié, froissé avec coups et blessures, violenté, trainé hors de la concession du siège comme un truand, un voleur, un mendiant. L’URCA doit être dissoute pour incompatibilité avec les bonnes mœurs, la civilisation moderne, la dignité humaine, le bon sens et la raison. Un parti politique ne fonctionne pas de cette manière. Rien ne vaut un honneur bafoué avec mépris. Pendant que le peuple centrafricain et la Communauté internationale cherchent par tous les moyens la paix, l’URCA, le parti de Anicet-Georges Dologuélé cultive la violence, s’illustre dans la barbarie, la sauvagerie et la cochonnerie. Pauvre Blandin Songuel, victime innocente d’une barbarie inouïe. « Ô temps ! Ô mœurs ! », s’écria un penseur. C’est pire que les Séléka, les Anti-Balaka car un parti politique en campagne électorale ne peut réagir de la sorte. Non, non, et non.

Julien BELA

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :