Skip to content

Jour « J – 4 » :  les Centrafricains sont appeles a se rendre aux urnes ce dimanche 14 fevrier 2016 a 06 heures 00

février 10, 2016

Il ne reste que quatre (4) jours pour que les élections couplées du second tour pour la présidentielle et du premier tour des législatives se tiennent. Les Centrafricains sont appelés une fois de plus à se rendre massivement aux urnes ce dimanche 14 février 2016, dès 06 heures du matin pour choisir leurs futurs dirigeants. C’est la dernière ligne droite pour un retour définitif à l’ordre constitutionnel. Le combat s’annonce déjà difficile à l’horizon actuel avec les campagnes électorales qui se poursuivent en ce moment. Il est encore temps que les Centrafricains réfléchissent mûrement sur les projets de société établis par les deux (2) candidats pour faire un meilleur choix le 14 février prochain. Seuls les projets de société des candidats peuvent sortir la RCA du fin fond du gouffre. L’illusion n’a plus sa raison d’être au moment des campagnes électorales. La vigilance de chaque Centrafricain avant, pendant et après les élections, permettra de barrer la route aux ennemis de la paix.

L’Autorité Nationale des Elections (ANE) a déjà pris des mesures nécessaires pour le bon déroulement des scrutins du 14 février 2016. La preuve en est que les matériels électoraux ont été déployés à l’avance dans les démembrements de l’ANE. Ceci va permettre d’éviter les retards comme au jour du premier tour. Pour la question sécuritaire, la Minusca, la Sangaris et nos forces de défenses et de sécurité, travaillent en collaboration en ce moment sur le terrain. Elles vont continuer de travailler jusqu’à la fin du processus électoral. Nous devrons vaincre la peur comme au jour du vote référendaire et du 1er tour des élections pour aller voter le dimanche 14 février. Chaque électeur doit compléter le dispositif sécuritaire pour garantir la paix le jour des élections.

Les candidats aux législatives sont-ils conscients des campagnes électorales en cours ? Sur plus de mille six cent (1600) candidats qui veulent  représenter la population à l’Assemblée Nationale, on compte du bout des doigts ceux qui battent campagne en ce moment. Ce sont les mêmes candidats déclarés élus au 1er tour qui sont actuellement sur le terrain. Où sont les autres candidats ? Attendent-ils la fin pour déposer les mille (1000) recours à la CCT, demandant l’annulation des résultats pour des cas de fraudes massives ? Le délai fixé pour la fin de la transition est presque à son terme. Vu l’immensité des tâches qui attendent l’ANE et la CCT, les candidats aux législatives doivent prendre leurs responsabilités quand les résultats seront diffusés. Le peuple centrafricain a trop souffert et attend d’un pied ferme les résultats des élections en cours pour sortir du bourbier. Que tous les candidats qui ne se sentent plus en mesure de poursuivre la course à l’Assemblée nationale se retirent simplement et attendent 2021.

 

Bénistant Mballa

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :