Skip to content

Second tour de la présidentielle : les enjeux du face-a-face Dologuélé/Touadéra  

février 10, 2016

Ça y est. Et il n’y a plus de doute. Le face-à-face tant souhaité par le peuple centrafricain entre les deux (2) anciens premiers ministres, Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra, tous deux (2) qualifiés par la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT), à aller au second tour de la présidentielle du 14 février 2016, aura bel et bien lieu en direct sur la radio et la télévision nationale. Cela avait été confirmé par le président du Haut Conseil de la Communication (HCCT), José Richard Pouambi, le vendredi 05 février 2016, donc à la veille de l’ouverture officielle de la campagne électorale pour ce second tour de la présidentielle qui prendra fin le vendredi 12 février à minuit. Une initiative soutenue par le Centre du Dialogue Humanitaire (CDH). Mais quels sont les enjeux de ce face-à-face entre les deux (2) présidentiables, Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra ?

Pour votre gouverne, un face-à-face est en quelque sorte un « débat radiotélévisé et diffusé en direct » entre deux (2) personnes, pour ne pas dire deux (2) personnalités autour des questions bien précises et cadrant dans un domaine bien précis, donné. Il s’agit ici pour Anicet-Georges Dologuélé et Faustin-Archange Touadéra, par cet exercice démocratique de répondre aux questions des professionnels des médias sur leurs priorités pour la nouvelle RCA. Il s’agit entre autres de la paix, la sécurité, la santé, l’éducation, l’emploi, l’agriculture, l’élevage, la politique et autres domaines socio-économiques pour permettre au pays de tourner définitivement la page sombre de son histoire, et de se mettre résolument au travail pour combler son retard dans tous les domaines de la vie active.

Ce face-à-face entre Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra est donc nécessaire pour permettre au peuple centrafricain de connaître qui est qui, et qui est capable de faire quoi ? C’est donc un exercice démocratique très délicat pour ces deux (2) présidentiables, qui a besoin d’user du sang froid, du franc parler, du tact, de la maîtrise de soi, de la sagesse… pour faire la différence et marquer des points face à son adversaire politique. Car le peuple vous suit et vous observe en direct. A la moindre erreur commise par l’un ou l’autre, le peuple le saura et l’appréciera le jour « J » dans les urnes. Et n’oublions pas que Anicet Georges Dologuélé et Faustin Archange Touadéra sont tous deux (2) des anciens premiers ministres. Mais qui des deux (2) a la carrure d’un homme d’Etat ? Au peuple d’apprécier lors de ce face-à-face.

 

Le Petit Yékoa

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :