Skip to content

Sylvain Patassé chassé manu-militari les journalistes en synergie A la maison de la presse et des journalistes

février 10, 2016

Sylvain Patassé. 2Il est dix (10) heures quand deux (2) véhicules de la police (CNS) bourrés de policiers armés jusqu’aux dents, fait un débarquement musclé à la Maison de la Presse et des Journalistes (MPJ), ce mardi 09 février 2016. Sylvain Patassé est candidat malheureux à la présidentielle du 30 décembre 2015. Son résultat se passe de commentaire (2,76 %). Et les journalistes ne sont pas responsables de son échec cuisant. Comment peut-il se comporter de la sorte en pleine campagne électorale ? Il n’y a pas longtemps, le lundi 08 févier 2016, c’est un haut conseiller du HCCT qui est brutalisé au siège de l’URCA. C’est le tour de Sylvain Patassé de jouer les justiciers farouches et méchants, vis-à-vis des journalistes qui ne maîtrisent  rien dans ce dossier.

Depuis le début du mois de janvier 2016, les journalistes se sont regroupés et travaillent en synergie pour accompagner le processus électoral. Ils ont bénéficié d’un concours substantiel du PNUD et de la Minusca, en matériels comme les ordinateurs, la reprographie, l’interne et bien d’autres choses. Ce qui permet de sortir un supplément de Journal dénommé « Elections Siriri », encarté dans les journaux traditionnels pour le grand public. Les hommes politiques centrafricains n’ayant aucune culture de communication, rendent la vie infernale aux journalistes. Sylvain Patassé est un allié de l’URCA, Dologuélé a-t-il mis en place une stratégie pour raser la presse ? C’est le même camp qui fait la misère aux journalistes. Or, les journalistes en Centrafrique ont la peau dure. Ils ont résisté au tsunami de l’ex-Séléka, même s’ils ont perdu tout leur matériel de travail. Quelle image renvoie URCA et ses alliés à la Communauté nationale et internationale ? Pourquoi, au fur et à mesure, tout le monde perd la tête dans ce camp ?

Quelque chose ne tourne pas rond dans le microscope URCAÏSTE. Deux scandales en l’espace de 48 heures, tous aussi retentissants l’un que l’autre. Les journalistes sont des démocrates convaincus et ne peuvent occuper de manière illégale la maison d’un particulier, fut-il Sylvain Patassé. Mais la manière forte et brutale d’opérer avec un huissier de justice, des forces de l’ordre armées qui sont entrées dans la maison, cela dépasse l’entendement humain. Aucun leader politique au monde ne peut porter un tel affront aux médias de son pays. Les journalistes tout autant que les Hauts Conseillers de la Communication sont humiliés, ridiculisés, anéantis. Le mal de la presse, ce sont les hommes politiques véreux, incultes, dépourvus de toute culture communicationnelle. Les médias souffrent parce que toujours oubliés dans les actions gouvernementales. Quant à leurs factures, le gouvernement ne s’en émeut guère. Ce n’est pas étonnant que Sylvain Patassé pérennise de vieilles pratiques obsolètes et déphasées de la violence, de la brutalité.

Il est encore temps de songer à déguerpir de la Maison de la Presse et des Journalistes. Sinon, c’est une bombe nucléaire qui va expédier les journalistes en enfer pour libérer les lieux. Sylvain Patassé est venu avec un document de justice et un huissier de justice. Il est hors de question de lui tenir tête. Sa propriété, c’est sa propriété. Il faut la restituer à son propriétaire. C’est une bonne leçon pour les journalistes qui courent après les hommes politiques pour des miettes, chantant leur louange et les vénérer. Les médias doivent s’accrocher à leur indépendance, à leur liberté de conscience, se contentant du peu honnêtement et légalement acquis à la sueur de leur front. L’URCA et ses alliés ne pourront jamais enterrer la presse centrafricaine.

Julien BELA

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :