Skip to content

  Sodeca, Socatel, Enerca : A quelle societe sera le prochain tour ?

février 22, 2016

 

Les sociétés d’Etat n’existent que de nom en République Centrafricaine. Faut-il privatiser toutes les sociétés d’Etat en RCA pour une meilleure émancipation ? Pourtant c’est à base des sociétés d’Etat que la caisse de l’Etat est renforcée, à travers le paiement des taxes, des impôts… Après cinquante (50) ans d’indépendance, les sociétés d’Etat en RCA ne sont restées que l’ombre d’elles-mêmes. Aucun effort n’a été mené pour aménager les capacités de production des sociétés d’Etat. La Sodéca n’arrive pas aujourd’hui à distribuer l’eau dans les huit (8) arrondissements de la capitale. Dans certains arrondissements, l’eau des puits a totalement séché, obligeant la population à parcourir des centaines de kilomètres, à la recherche d’eau. Certaines  populations se voient obliger de boire des sources d’eau insalubre, exposant leur vie à toutes sortes de maladies. La population banguissoise risque de connaître un grave problème de pénurie d’eau pendant le mois de mars.

La Socatel quant à elle est tombée plus bas que terre ; depuis que les sociétés de téléphonie mobile ont été implantées en RCA, la Socatel n’existe que de nom. La Socatel n’arrive pas aujourd’hui à commercialiser son produit auprès du public centrafricain. La majorité des téléphones utilisés dans les lieux de travail demeure les produits des téléphones mobiles (Orange, Télécel, Moov et Azur). Plusieurs clients ont aujourd’hui perdu le goût de la Socatel.

Pour l’Enerca, n’en parlons pas. Chaque année, l’Enerca procède au délestage de dix (10) à quinze (15) jours pour des aménagements au niveau de Boali 2. Mais jamais rien a changé. Le problème de l’électricité demeure tel. Le délestage à répétition ne sera jamais réduit. Malgré tout, l’Enerca impose aux clients de payer l’électricité. Est-ce une malédiction pour le pays ?

La RCA ne sera jamais une nation à l’allure où vont actuellement les choses. Ailleurs, les sociétés d’Etat à travers leurs capacités de production, chaque année, améliorent leurs qualités pour une meilleure production. Ce sont les sociétés d’Etat qui doivent employer les jeunes pour réduire le taux de chômage. Force est de constater que la majorité des sociétés d’Etat en RCA sont sur le point de la faillite. ORGEM et COMIGEM sont actuellement en faillite. Les employés sont pour le moment en chômage avec des arriérés de salaire de trente-six (36) mois. Quel sera l’avenir des sociétés d’Etat en RCA ? Devinez vous-même le reste.

Bénistant Mballa 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :