Skip to content

L’ANE face aux defis organisationnels du second tour des legislatives

février 26, 2016

 L’Autorité Nationale des Elections (ANE) a enfin rendu public tous les résultats provisoires et globaux des législatives. Quarante quatre (44) députés ont été déclarés élus dès le 1er tour. Si la Cour Constitutionnelle de Transition (CCT) confirmera ces résultats, quatre-vingt seize (96) sièges restent à pourvoir pendant le second tour. Mais vu les paramètres dans lesquels les scrutins du 14 février se sont déroulés, certains défis restent à relever tant du coté de l’ANE, que des candidats.

Tout le monde était témoin du faible taux de participation des électeurs aux scrutins du 14 février 2016. L’une des raisons de cette faible mobilisation des électeurs demeure l’omission des noms des électeurs sur les listes électorales affichées. Nous étions sur le terrain pendant les élections, mais plusieurs électeurs qui étaient venus accomplir leurs devoirs civiques, certains ont des récépissés, d’autres, leurs cartes d’électeurs. Malheureusement ceux-ci n’ont pas pu voter, car leurs noms ne figurent pas sur les listes. Or c’était depuis le premier tour que ce constat a été fait. Malgré tout, les mêmes faits ont été enregistrés pendant les scrutins du 14 février dernier. Vu cette situation, nous sommes obligés de poser la question suivante : quelles sont les précautions prises par l’ANE pour corriger ces imperfections ?

Du côté des candidats, n’en parlons pas. Depuis que le processus électoral est enclenché, plusieurs candidats aux législatives n’existent que de nom. Certains ont foulé le sol centrafricain à deux (2) jours des campagnes électorales. Beaucoup n’ont pas pu battre campagne à Bangui et à l’intérieur du pays. Comment peuvent-ils se faire connaître auprès du public ? D’ailleurs, les campagnes pour le 1er tour des législatives étaient moroses, dépourvues d’une large sensibilisation pour convaincre l’électorat. Or, la campagne électorale est un moment pour les électeurs de découvrir le profil de chaque candidat afin de faire un meilleur choix le jour « J ».

Nous osons croire que les candidats admis au second tour sont suffisamment avertis. Qu’ils fassent de leur mieux pour convaincre les électeurs à aller massivement voter pour ce second tour. Seules les campagnes électorales peuvent éveiller la conscience des électeurs. Pour l’ANE, les imperfections doivent être corrigées pour permettre aux électeurs de participer massivement au second tour des législatives. Il est vrai que l’erreur est humaine. Mais une erreur qui se répète à maintes reprises devient obligatoirement une faute. Il est triste d’écouter certains Centrafricains disent en ce terme : « le futur président de la République est élu. Pourquoi allons-nous voter pour le second tour des législatives » ? S’ils tiennent à ce propos, qui va les représenter et les défendre à l’Assemblée Nationale ? Le rôle d’un député est celui de défendre l’intérêt de la nation et donc de ces électeurs. Le problème qui se pose est celui d’un choix utile au moment du vote. Comme pour la présidentielle, il nous faut des hommes capables, visionnaires aux législatives pour défendre réellement les intérêts de la nation. L’expérience a démontré que depuis plus de vingt (20) ans, les députés élus à l’Assemblée Nationale ne défendent que leurs propres intérêts. Aujourd’hui la population est confrontée à un sérieux problème d’eau, d’électricité. L’état des routes tant à Bangui que dans l’arrière-pays devient impraticable. Que font réellement les députés à l’Assemblée Nationale ? Le peuple doit être vigilant à travers son choix pour éviter les mauvais loups qui se déguisent en agneaux. Une fois à l’Assemblée Nationale, ils vont tourner le dos au peuple. De grâce, allons massivement voter pour le second tour des législatives.

Bénistant Mballa

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :