Skip to content

« L’eau c’est la vie », quelle qualite d’eau  boit-on en RCA ?

mars 24, 2016

Les journées mondiales et internationales sont célébrées en RCA, mais n’ont aucun impact sur la vie de la population. Les centrafricaines ont chanté et continuent de chanter, parité 50/50, alors que les réalités montrent autre chose sur le terrain. Les femmes centrafricaines ne vont rester que l’ombre d’elles mêmes jusqu’au 08 mars 2017, où elles vont chanter sans visions, ni projections le concept genre. L’analphabétisme a aveuglé bon nombre de Centrafricains qui n’arrivent  pas  encore à discerner le jour  des ténèbres. Les Centrafricains se changent par rapport aux circonstances des temps comme un caméléon au jardin. Il suffit d’avoir le ventre plein ou de remplir sa poche pour que Adam devient Eve, et Eve devient Adam.

La « Journée Mondiale de l’Eau » qui vient d’être célébrée ce mardi 22 mars 2016, est une pure distraction envers la population. Le thème même retenu ne cadre pas aux réalités de la vie quotidienne que nous vivons. Sur huit (8) Arrondissements de ville la de Bangui, combien de personnes ont accès à l’eau potable ? Le débat ne se situe pas simplement sur l’eau, mais plutôt sur la qualité d’eau qu’il faut fournir à la population pour sa santé. La majorité de la population centrafricaine est confrontée en ce moment aux problèmes d’accès à l’eau potable distribuée par la SODECA. Dans certains arrondissements de Bangui, les habitants sont obligés de boire des eaux insalubres, exposant, leur santé à toute sorte de maladies. Une Journée Mondiale de l’Eau célébrée en RCA, devant permettre à la population de connaitre les techniques anciennes de filtrage d’eau à travers le canari, pour une eau propre, saine pour la santé. C’est de cette manière que la population peut comprendre  le sens de l’adage :  « l’eau, c’est la vie ».

La RCA est un pays béni de Dieu qui l’a dotée de toutes les richesses naturelles pour son épanouissement. Du Nord au Sud, de l’Est à  l’Ouest, les cours d’eau ne se comptent plus. La population même paysanne ne peut souffrir d’aucun problème d’eau potable. Malheureusement, la triste réalité que nous vivons au quotidien. Depuis les indépendances à ce jour, la SODECA s’éternise sur les mêmes problèmes. Le gouvernement centrafricain ne fait aucun effort pour accroitre les capacités de production de la SODECA. Pourtant, bien des consommateurs paient des factures à la SODECA. A quoi bon de chanter si la SODECA n’arrive pas à distribuer l’eau potable à toute la population Banguisoise et qu’en sera-t-il de la population  paysanne, reléguée  toujours  au dernier rang ? La célébration de la « Journée Mondiale de l’Eau » en RCA n’a plus sa raison d’être, car cela n’aura aucun impact sur la vie quotidienne de la population. Il suffit seulement de crier sur le toit « Accès à l’eau potable », « Accès  à l’eau potable», alors que les réalités montrent le contraire sur le terrain.

 

Bénistant MBALLA

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :