Skip to content

BUREAU REGIONAL MULTISECTORIEL DE L’UNESCO POUR L’AFRIQUE CENTRALE : RENCONTRE DES PARTENAIRES DE L’UNESCO ET DES COMMISSIONS NATIONALES DES PAYS DE LA CEEAC

avril 12, 2016

 « Contributions de l’UNESCO et de ses partenaires aux efforts des Pays de la Communauté Économique des États de l’Afrique Centrale pour l’implication des jeunes dans la consolidation de la paix et la réalisation des Objectifs du Développement Durable en vue d’une émergence durable en Afrique Centrale »

 

NOTE CONCEPTUELLE

 

Yaoundé

20-22 avril 2016

 

  1. Contexte

 

L’année 2015 constitue à plusieurs égards, un tournant important pour la communauté internationale en général et pour l’Afrique en particulier. En effet, l’année 2015 a marqué la fin des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), donnant ainsi lieu aux différentes évaluations et aux bilans contrastés sur l’atteinte ou non des huit objectifs. Le biennium passé (2014-2015) a été le premier exercice programmatique consacrant la mise en œuvre de la stratégie opérationnelle « Priorité Afrique de l’UNESCO » (2014-2021), elle-même ancrée et thématiquement rivée sur la Vision de l’Union Africaine, déclinée dans l’Agenda 2063.

 

C’est aussi en 2015, plus précisément au mois de septembre, que la communauté des États, réunie au sein des Nations Unies, a adopté à New-York, les nouveaux Objectifs du Développement Durable (ODD) au nombre de 17 et leurs 169 cibles.

Ces différentes visions, thématiques et engagements interpellent l’ensemble des acteurs du développement et nécessitent une claire compréhension de leurs significations mais aussi des implications qu’ils ont les uns avec les autres, les synergies et les passerelles qui doivent être construites entre eux en vue d’assurer une meilleure réciprocité des retombées bénéfiques de leur mise en œuvre.

 

Dans cette perspective, le Bureau Régional Multisectoriel de l’UNESCO pour l’Afrique centrale réunit ses principaux partenaires stratégiques de sa zone de compétence, pour mener ensemble, entre acteurs et adjuvants du développement, une réflexion structurante et innovante sur les meilleures synergies et les meilleures stratégies pour aborder la réalisation des Objectifs de Développement Durable dans la région.

 

  1. Objectif de la Rencontre avec les partenaires de l’UNESCO

 

L’objectif principal de la rencontre du Bureau régional avec ses partenaires des pays de la CEEAC est de partager avec eux, une même compréhension des défis nouveaux et bâtir ensemble une stratégie commune pour aborder chacune des thématiques identifiées.

 

Dans la préface du document intitulé Futurs africains : vers une émergence durable ? publié en 2015 par le Département Afrique de l’UNESCO, la Directrice Générale de l’UNESCO, insiste sur le fait que « toute recherche de solutions au processus de développement doit impliquer l’ensemble des acteurs concernés, et en particulier les jeunes, en leur offrant des instruments fiables d’analyse prospective, ainsi que les bases d’un langage commun constructif pour penser l’avenir et agir en synergie ».

 

Plus spécifiquement cette rencontre a pour ambition de doter chaque catégorie d’acteur dans notre région d’une feuille de route définissant ses rôles et responsabilités dans un nombre limité de thématiques qui sont inscrites en filigrane dans la Priorité Afrique de l’UNESCO, dans la vision 2063 de l’Union Africaine et dans les ODD. Ce sont les questions ci-après :

 

  • la culture de la paix et de sa consolidation dans notre région ;
  • le changement climatique et la protection de nos écosystèmes ;
  • les défis multidimensionnels liés au changement climatique et de la protection des écosystèmes de la sous-région, dans le contexte des économies vertes et bleu ;
  • l’implication effective des jeunes dans toutes ces trois problématiques.

 

Il s’agit donc d’une rencontre intersectorielle, interdisciplinaire qui produira trois niveaux de résultats :

 

– rôle et contribution de la jeunesse comme pré-condition de l’émergence des pays de la région et du continent africain ;

– consolidation de la paix comme base de la réalisation des Objectifs de Développement Durable à l’horizon 2030.

– contribution du Programme de coopération de l’UNESCO avec les États membres de la CEEAC pour le Biennium 2016-2017, avec une clarification des rôles et des contributions des parties prenantes.

 

Par ailleurs, les différents acteurs et partenaires discuteront pour échanger sur des questions ayant trait à la jeunesse et la promotion d’une culture de la paix et la non-violence, mobiliser des ressources humaines et financières pour la mise en oeuvre du projet et valider la note conceptuelle d’un projet dénommé « jeunes ambassadeurs pour la paix en Afrique centrale.

 

III. Participation

 

La rencontre d’avril 2016 réunira près de 150 participants en provenance du pays hôte, le Cameroun, mais aussi des autres pays invités, l’Angola, le Burundi, le Congo, le Gabon, la Guinée Equatoriale, la République Centrafricaine, la République Démocratique du Congo, Sao Tome et Principe et le Tchad. Les délégations nationales sont composées comme suit :

 

  • Le Secrétaire Général de la Commission Nationale pour l’UNESCO ;
  • Un représentant des Fédérations des Clubs UNESCO et Écoles Associées ;
  • Les professeurs titulaires de Chaires UNESCO ;
  • Les responsables des Instituts et Centres de catégorie II ;
  • Des jeunes choisis en raison de leur engagement dans la médiation ou la résolution des conflits ;
  • Un représentant (rang de Directeur Général) du Ministère de la Culture ;
  • Un représentant (rang de Directeur Général) du Ministère en charge de l’Environnement, des Eaux et Forêts, de la Faune et de l’Énergie.

 

En raison du caractère transversal de la plupart des thématiques qui seront discutées et du rôle d’instigateur que le système des Nations Unies est appelé à jouer auprès de chacun des États dans la région, la rencontre de Yaoundé recevra le parrainage du Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies pour l’Afrique Centrale, le Professeur Abdoulaye Batilly par ailleurs Chef du Bureau des Nations-Unies pour l’Afrique Centrale (UNOCA) basé à Libreville au Gabon. Le système des Nations Unies sera représenté au niveau sous régional et au niveau pays (Cameroun).

 

Le Secrétariat de la CEEAC et certains organes spécialisés affiliés à l’Union Africaine prendront également part : l’Observatoire africain pour la science, la technologie et l’innovation (OASTI), le Centre de Recherche et de Documentation sur les Traditions Orales et pour le Développement des Langues Africaines CERDOTOLA, le Centre International des Civilisations Bantu (CICIBA), l’Université Panafricaine-Institut gouvernance, humanité et science sociale (PAUGHSS).

 

Une importante délégation en provenance du siège de l’UNESCO et conduite par le Sous-Directeur général adjoint chargé du Département Afrique et comprenant des spécialistes de différents secteurs prendra part à la rencontre.

 

Au plan national, la rencontre sera placée sous le plus haut patronage des autorités camerounaises.

 

  1. Organisation et déroulement des travaux

 

Les travaux de la rencontre se dérouleront sur trois jours. Ils consisteront en des présentations/discussions en plénières et en des travaux de groupes en quatre ateliers thématiques :

 

Atelier 1 : Secrétaires Généraux des COMNAT

Les Commissions nationales : rôles et responsabilités dans la formulation et la mise en œuvre du Programme-pays de coopération de l’UNESCO

Programmes de participation par pays : état des lieux et perspectives

Préparation du prochain programme et budget 39C/5 (2018-2021)

 

Atelier 2 : Responsables des Départements en charge de la Culture

 

Promotion du patrimoine culturel comme facteur du développement

Etat des lieux des conventions 1972, 2001 et de 2003.

 

Atelier 3 : Responsables des Départements en charge de l’Environnement, du Développement durable, des Eaux et Forêts de la Faune et de l’Energie

 

Patrimoine naturel et Réserves de Biosphères

Protection/valorisation des forêts du bassin du Congo,

Lutte contre le changement climatique : Leçons et opportunités de la COP21

 

Atelier 4 : SG/COMNAT, Partenaires bilatéraux et Multilatéraux Spécialistes UNESCO

 

Echanges d’informations et Réflexion sur l’esquisse de la note conceptuelle du projet Régional « Jeunes et Culture de la Paix »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :