Skip to content

ET SI L’ETAT CENTRAFRICAIN OPTAIT POUR LA GRATUITE DES SOINS ET DE LA CESARIENNE EN FAVEUR DES VICTIMES DES VBG

avril 15, 2016

 

Plusieurs causes expliquent la mortalité maternelle en République Centrafricaine. Parmi ces causes, notons l’absence de la césarienne. Et pourtant, les uns et les autres s’empressent de soutenir «  l’accès universel aux services de santé procréatrice ». L’absence de la césarienne, pourtant salutaire pour les femmes en position d’accouchement et qui en ont besoin, continue de faucher la vie de nombreuses femmes. Cependant, sous d’autres cieux, la césarienne est subventionnée, même gratuite dès que la décision est prise par le personnel soignant. En RCA, les réflexions peuvent s’orienter dans ce sens, surtout à la suite des évènements malheureux qu’a connus le pays.

D’une manière simple, la césarienne est un mode d’accouchement axé sur une intervention chirurgicale. Son objectif est d’extraire un bébé du ventre d’une femme enceinte, à la suite de ce que l’accouchement, de façon ordinaire, se serait avéré compliqué.

Plusieurs raisons sous-tendent une décision médicale visant à en arriver à une césarienne. C’est par exemple lorsque la femme enceinte présente un utérus abimé, ne permettant pas au bébé de naître de façon naturelle. Il en est de même pour un cas d’herpès génital. D’autre cas, le bébé peut être responsable d’une césarienne, soit par sa mauvaise position, soit par sa taille, c’est-à-dire si le bébé est trop gros par rapport au bassin de sa mère. La césarienne est parfois salutaire pour la naissance de certains jumeaux. En République Centrafricaine, les frais pour une césarienne avoisinent les trente mille francs (30.000F)CFA, sans compter les examens préparatoires, le kit pour l’intervention chirurgicale et même l’hospitalisation. Or, l’on sait que le Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti (SMIG) dans le pays est en deçà de ce montant. Ce qui fait que nombreuses familles ne  peuvent pas faire face de manière correcte aux soins de santé ou à la césarienne. Au delà des considérations purement financières, il y a lieu de mentionner la précocité de la sexualité chez les jeunes filles, qui sont généralement sans ressources mais qui sont exposées aux grossesses non désirées. Conscients du danger que représente l’absence de la césarienne ou de son coût élevé, les dirigeants de certains pays l’ont entièrement subventionnée, de façon à la rendre totalement gratuite dès que la décision est prise par le personnel soignant.

Signalons que la gratuité de la césarienne a pour but de rendre accessible la césarienne à toutes les femmes enceintes pour lesquelles une indication de césarienne est posée et augmenter le taux des interventions par césarienne. L’objectif visé est la réduction de la mortalité maternelle. Pour les pays qui ont opté pour la gratuité de la césarienne comme le Mali et le Congo-Brazzaville, les frais s’y rapportant sont entièrement pris en charge par le budget de l’Etat. Les frais concernent l’acte chirurgical et les examens préparatoires, le kit pour l’intervention chirurgicale, le traitement post opératoire et l’hospitalisation. La RCA peut emprunter ce chemin en appui des décideurs politiques et des partenaires au développement à l’exemple du FNUAP qui agit pour la santé de reproduction.

Notons qu’en optant pour la gratuité de la césarienne, l’Etat devrait envisager des actions visant l’évacuation rapide des femmes enceintes vers les centres de santé, tant en personnel qualifié qu’en lits d’hospitalisation.

 

Prudence YAMETE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :