Skip to content

LE PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE LEVE LE VOILE SUR LES MANŒUVRES D’ESCROQUERIE D’ALFRED-ERIC OZZENGUE ET DE SON CADET

avril 15, 2016
Le procureur de Bangui Ghislain GRESENGUET

Le procureur de Bangui Ghislain GRESENGUET

Le Procureur de la République, près du Tribunal de Grande Instance (TGI) de Bangui, Ghislain Grésénguet, lève le voile sur les manœuvres d’escroquerie d’Alfred-Eric Ozzengué et de son cadet. Et ce, dans l’affaire opposant la victime, sieur Didier Bakouzou à ces derniers.

En effet, selon le Procureur de la République, « Alfred-Eric Ozzengué est un ressortissant centrafricain vivant à Dammarie Les Lys en France. Avec le truchement de son cadet Roger Ozzengué, résidant à Bangui, ils ont l’habitude d’escroquer des jeunes banguissois qui préfèrent aller en France, considérée comme leur Eldorado. C’est ainsi que sieur Didier Bakouzou était tombé dans leur piège en 2009. Ils ont réussi à lui soutirer une somme d’argent d’un montant de deux millions de francs (2.000.000F) CFA. Les jours, les mois et les années passent, mais sieur Didier Bakouzou n’est jamais parti en France.

Alerté de cette situation par son cadet Roger, Alfred-Eric Ozzenguet, depuis Dammarie Les Lys en France, avait pris un engagement écrit, le 07 juillet 2009, d’accepter de rembourser à hauteur de sept cent mille francs (700.000F) CFA dans un délai de quarante (40) jours, au sieur Bakouzou. Chose qu’il n’a pas honoré jusqu’à ce jour. Il en est de même pour son cadet Roger Ozzengué.

Ayant été informé que présentement Alfred-Eric Ozzengué est à Bangui, la victime Bakouzou a saisi par plainte le parquet, pour que justice soit faite. C’est ainsi que j’ai convoqué les deux (2) parties pour les auditionner dans le cadre de cette affaire en enquête préliminaire. Et sieur Ozzengué a reconnu le fait qui lui est reproché. Motif pour lequel, j’ai confisqué son passeport, par mesure de prévention pour qu’il ne reparte pas à Dammarie Les Lys en France, sans pour autant honorer à son engagement écrit, daté de 2009. Voilà pourquoi sieur Alfred-Eric Ozzengué ne peut repartir et porte de fausses allégations à ma personne ».

Jeunes banguissois en particulier, et jeunes centrafricains en général, méfiez-vous de tels escrocs qui vous miroitent la vie en rose, la belle vie en France, car ils sont nombreux et utilisent toutes les astuces pour vous soutirer rien que de colossales sommes d’argent. Car, « tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute », disait Victor Hugo, le poète français.

Le Petit Yékoa

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :