Skip to content

LES ACTEURS DE DROITS DE L’HOMME EN RCA, FORMES SUR LES MECANISMES CONVENTIONNELS INTERNATIONAUX DES DROITS DE L’HOMME.

avril 15, 2016

Le Centre pour les Droits de l’Homme et de la Démocratie en Afrique Centrale basé à Yaoundé, en collaboration avec la Division des Droits de l’Homme de la MINUSCA, ont organisé du mercredi 13 au jeudi 14 avril 2016 à l’hôtel Oubangui, un atelier d’appui technique pour le renforcement de la coopération des pays de l’Afrique Centrale dont la RCA, avec les mécanismes conventionnels internationaux des droits de l’homme. Cet atelier a regroupé une vingtaine de participants, venus de différents horizons. Ahowa-Anou Agbessi, directeur central des droits de l’homme et de la démocratie, basé à Yaoundé, dans son allocution, a remercié les autorités centrafricaines de leurs engagements dans la lutte contre les violations des droits de l’homme en RCA. Selon ce dernier, « la RCA a ratifié plusieurs conventions sur les droits de l’homme entre autres nous pouvons citer : la convention sur les droits de l’enfant, la convention sur la discrimination faite à l’égard des femmes, la convention pour la lutte contre les tortures… ». Par ailleurs, celui-ci a précisé que la RCA a ratifié également la charte Africaine des Droits de l’Homme. C’était sur ce bref discours présenté par Ahowa-Anou Agbessi,  que l’atelier était déclaré ouvert par le représentant du ministre de la Justice.

Notons que l’objectif de cet atelier est d’une part de faire un état des lieux de la ratification et de la domestication par la Centrafrique des instruments internationaux de promotion et de protection des Droits de l’Homme, de la soumission des rapports de mécanismes de suivi des Nations-Unies, puis enfin de la mise en œuvre des recommandations desdits mécanismes, conformément aux obligations qui en découlent pour tous les Etats parties à ces instruments internationaux. Il s’agira d’autre part de renforcer les capacités des structures nationales notamment celles du comité national de rédaction des rapports en vertu d’instruments internationaux relatifs aux droits de l’homme et de ses partenaires étatiques et non étatiques.

L’atelier permettra d’établir des liens avec les structures nationales chargées d’établir les rapports. Une feuille de route de renforcement des capacités de ces structures nationales sera élaborée si nécessaire, afin qu’elles puissent mieux s’acquitter des tâches qui sont les leurs. Le Rwanda,  le Tchad et la République Démocratique du Congo (RDC) seront les prochaines étapes dans le courant du mois d’Avril et de Mai 2016.

 

Bénistant MBALLA

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :