Skip to content

avril 18, 2016

BOUFFEE D’OXYGENE POUR LE DDRR ET LA RELANCE DES ACTIVITES ECONOMIQUES : LES PARTENAIRES SE MOBILISENT
AU CHEVET DE LA RCA.

La Communauté Internationale n’avait pas menti quand elle disait qu’elle est disposée à accompagner la RCA. Et cette promesse se dessine à l’horizon. Elle se concrétise du jour au lendemain. Une réunion des partenaires bilatéraux et multilatéraux s’est tenue ce samedi 16 avril 2016, pas dans n’importe pays, mais à Washington, aux Etats-Unis d’Amérique. C’est pour autant dire qu’il y a du sérieux car ce pays ami a toujours soutenu la RCA dans les moments durs. Et il continue toujours à la soutenir. Soucieux de notre pays, les Etats-Unis ont bien voulu organiser cette réunion sur leur sol. C’est un grand pas.
L’objectif de cette réunion est de mobiliser des fonds nécessaires pour le programme Désarmement, Démobilisation, Réinsertion et Rapatriement (DDRR), ainsi que la relance des activités économiques après plusieurs mois de crises militaro-politiques récurrentes, suite à la prise de pouvoir par la nébuleuse Coalition Séléka, le 24 mars 2013. L’élection démocratique, transparente, crédible, apaisée de Faustin-Archange Touadéra à la Magistrature Suprême de l’Etat, a ouvert la voie du bonheur et de prospérité a notre cher et beau pays la RCA. Après le retour de la RCA au sein de l’Union Africaine (UA) et de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), c’est maintenant le tour des partenaires bilatéraux et multilatéraux de se mobiliser au chevet de la RCA. Nous devons saisir cette perche qui nous a été tendue par nos partenaires au développement, surtout les combattants des groupes armés non conventionnels.
Pour ce faire ils doivent déposer les armes, enterrer la hache de guerre et faire la paix. Il y a un temps pour faire la guerre, un temps pour faire la paix. Le moment de la paix est venu. Tous les combattants des groupes armés doivent s’entendre et mettre en pratique l’appel lancé par le Président du MLCJ de Birao, Gilbert Toumou-Déha depuis son séjour à Bangui, où il a été reçu par le Président de la République, Chef de l’Etat, le Professeur Faustin-Archange Touadéra. D’ailleurs, ce dernier a clairement signifié qu’il prendra en main le processus DDRR, sans intermédiaire. Les combattants des groupes armés doivent faire confiance au président démocratiquement élu de la RCA. Il n’est pas comme les autres présidents qui se sont succédés à la tête de l’Etat. C’est un homme honnête, intègre, fidèle à ses promesses.
Ce processus DDRR qui sera très prochainement financé par les partenaires bilatéraux et multilatéraux aboutira à de bons résultats attendus par tous ceux qui ont pris des armes illégalement. Gilbert Toumou-Déha a bien eu vent de ce programme DDRR et de son financement, raison pour laquelle il a lancé cet appel patriotique à toutes les milices, qu’elles soient Séléka ou Anti-Balaka. Donc à quoi sert encore de prendre les armes ? Le ciel s’éclaircit peu à peu sur le DDRR à travers cette réunion des partenaires bilatéraux et multilatéraux. Les groupes armés seront bientôt gâtés.
Il en est de même pour la relance des activités économiques qui seront aussi prises en charge par nos bailleurs de fonds. Les opérateurs économiques qui ont presque tout perdu, vont se relancer dans leurs activités. Les projets bien conçus seront financés pour le bien-être du peuple centrafricain. Les activités agricoles, l’élevage, la pêche, la pisciculture, bénéficieront aussi de ces fonds. Mais faut-il le rappeler, pour que le DDRR et la relance des activités économiques puissent être traduits dans les faits, la seule condition sine qua non c’est la paix, rien que la paix durable. Nous sommes sans ignorer que l’argent n’aime pas le bruit des bottes. Quand les Kalachnikovs, les lance-roquettes, les obus, les grenades, les machettes… raisonnent, crépitent à n’en point finir, l’argent s’envole sous d’autres cieux. Ceux qui aiment la paix s’en saisissent et développent leur pays. C’est pour ça que nous avons dit plus haut que nous devons faire la paix et saisir la perche tendue à travers la réunion des partenaires bilatéraux et multilatéraux de la RCA.
Qui pourra lever le petit doigt pour dire que nos partenaires, tels que le FMI, la Banque Mondiale, la BAD, l’UE, les Etats-Unis, la France, le Maroc, l’Angola, … pour ne citer que ceux-là, ne sont pas venus au chevet de la RCA ? Tous ont apporté quelque chose au peuple centrafricain. Ils sont et demeurent disposés à aider la RCA à sortir de ce bourbier. Et le dernier mot revient au peuple centrafricain, surtout les combattants des groupes armés qui pensent que leur survie, c’est le port d’arme. Ils se trompent largement.
Mobilisons-nous aussi autour de la paix, de la cohésion sociale, du vivre ensemble comme nos partenaires bilatéraux et multilatéraux se mobilisent et se réunissent pour notre cause à Washington, aux Etats-Unis d’Amérique. Bon vent à la réunion des partenaires, consacrée à la République Centrafricaine.

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :