Skip to content

Les ennemis de la paix en rca refont surface : marche de la communaute musulmane de bambari, regroupement des seleka a kaga-bandoro…

avril 18, 2016

Avec l’élection écrasante et incontestable du professeur Faustin-Archange Touadéra, au second tour de la présidentielle du 14 février 2016, sa cérémonie officielle d’investiture, riche en couleurs du 30 mars, tous s’accordaient à dire que la RCA a définitivement tourné la page la plus sombre de son histoire politique indépendante. A cet effet, place devrait être faite en priorité à la reconstruction, à la sécurisation de notre cher, beau et riche pays la RCA. Et pour en arriver là, il faille « rompre définitivement avec les vieilles pratiques politiques de gouvernance du pays ». Mais nous osons aussi dire non à « toutes formes de manipulations politiques tendant à perturber l’ordre public et à déstabiliser les institutions démocratiques de la RCA ».

Fort fâcheusement, avec le retour à l’ordre constitutionnel, tel ne semble pas être le cas. Les ennemis de la paix en RCA refont surface à Bambari dans la Ouaka, à Kaga-Bandoro dans la Nana-Gribizi et à Bria dans la Haute-Kotto, la semaine passée. Et ce, quelques jours seulement après la formation du premier gouvernement de Simplice-Mathieu Sarandji, le lundi 11 avril 2016.

A Bambari, la Communauté musulmane de cette ville a organisé une marche pour protester contre la composition de ce 1er gouvernement post électoral et post conflictuel, le vendredi 15 avril 2016. Mais pour quel motif ? Et qu’est-ce qui se cache réellement derrière cette marche de la communauté musulmane de Bambari ? A vous de deviner le reste.

Il en est de même de la ville de Kaga-Bandoro, où l’on signalait depuis le jeudi 14 avril, un grand rassemblement des ex-combattants Séléka, du FPRC de l’extrémiste et « défenseur farouche » de la «  partition » de la RCA, Nourredine Adam qui se trouve actuellement au Tchad. Que veulent réellement ces combattants du FPRC ? Le programme DDRR ou la déstabilisation de la RCA ? Et pour gagner quoi par la suite ?

A Birao, c’est la recrudescence des braquages, des vols à main armée et autres exactions dont est victime la population de la part des hommes armés. Et ce, même en présence des forces internationales. Cela dépasse tout entendement humain.

A tous ces ennemis de la paix en RCA, nous leur disons que la « voix du peuple, c’est la voix de Dieu ». Et que c’est « Dieu qui donne le pouvoir à qui Il veut et au moment voulu ». C’est exactement le cas du professeur Faustin-Archange Touadéra, élu massivement par les Centrafricains, président de la République, chef de l’Etat. Pourquoi alors résister et s’opposer à la volonté de Dieu et du peuple tout entier ? Toutefois, sachez que « tout se paie ici bas ».

 

Le Petit-YEKOA 

 

 

 

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :