Skip to content

LA MINUSCA EN DEBANDADE FACE A L’ATTAQUE DE LA LRA A RAFAI ET LA POPULATION S’EST DEFENDUE

avril 22, 2016

A la fin de la matinée du dimanche 17 avril 2016, l’Armée de Résistance du Seigneur (LRA) du tristement célèbre rebelle ougandais , Joseph Kony, a attaqué la ville de Rafaï, alors que les habitants de cette localité vaquaient à leurs occupations habituelles. Le contingent marocain de la Minusca basé dans cette ville, a pris ses jambes au cou. Les soldats de ce contingent se sont retranchés dans leur tanière, à savoir leur base, laissant la population civile à la merci de ces seigneurs de guerre, ces  criminels, ces bandits de grand chemin. Heureusement les populations civiles ne se sont pas laissées massacrer par ces damnés de la terre. Avec les moyens de bord, fusils de chasse, armes blanches, les habitants de Rafaï se sont défendus bec et ongle contre leurs ravisseurs qui ont finalement battu en retraite.

Dans leur fuite, Dieu merci, l’un d’entre eux a été grièvement blessé et ne pouvait dédaller comme un lapin pour rejoindre ses compagnons d’arme. Les pauvres civiles se sont saisis de lui et voulaient l’abattre sur le champ. C’est à ce moment précis que les militaires du contingent marocain de la Munisca, sont sortis de leur refuge, leur terrier pour soutirer cet assassin entre leur main afin le soigner, alors qu’ils n’avaient rien fait pour mettre hors état de nuire ces hors-la-loi qui n’ont que pour seul objectif, l’incendie des maisons et villages, la destruction des biens et des produits agricoles, l’enlèvement des hommes, femmes et enfants. Ne pouvant gober cette attitude des soldats marocains, ces derniers se sont opposés à la prise en charge sanitaire de ce rebelle ougandais. Voulant disperser la foule en tirant en l’air, un soldat marocain, par mégarde, inattention, a abattu un habitant. Furieux, son concitoyen, à l’aide de son fusil de chasse, a fait descendre ce Casque bleu marocain.

A la lumière de ce tableau sombre, dressé ci-haut, peut-on dire que les Casques bleus de la Minusca sont-ils réellement venus en RCA pour protéger les populations civiles ? Depuis le 15 septembre 2014, jusqu’à la date d’aujourd’hui, ces soldats onusiens ont-ils vraiment mis en exécution la résolution 2149 du Conseil de Sécurité des Nations-Unies ? A vrai dire, le jour passe et se ressemble pour ces soi-disant protecteurs des populations civiles centrafricaines. De Babacar-Gaye à Onanga-Anyanga, rien n’a réellement bougé d’un cran. Devant les combattants Séléka, c’est la débandade. Face à l’attaque de la LRA, c’est le même son de cloche. Mais s’il s’agit des combattants Anti-Balaka, c’est la foudre du contingent burundais de la MINUSCA qui s’abat sur eux, les réduit en cendre.

Les conseillers militaires américains et les soldats ougandais qui traquent Kony et ses hommes depuis plus de huit (8) ans ne parviennent même pas à les mettre hors d’état de nuire.  Si nos mémoires sont bonnes, les troupes ougandaises basées dans la préfecture du Haut-Mbomou, à la trousse de Kony et ses rebelles, ont pour mission aussi de protéger les populations civiles. Mais tel ne semble pas être le cas. Les viols et les abus sexuels sont monnaie courante chez eux, tout comme les soldats onusiens. Toutes ces deux (2) forces internationales sont pareilles car agissant d’une manière identique. Protéger les populations civiles, ce n’est pas leur problème. Dédaller comme un lapin devant les criminels, les assassins du peuple centrafricain est leur principale mission. Quel genre de forces de maintien de la paix est la MINUSCA et les forces ougandaises soutenues par les  conseillers militaires américains ? C’est bien dommage et ridicule.

A vrai dire, la crise centrafricaine et la traque de Joseph Kony sont fabriquées de toutes pièces et orchestrées par nos soi-disant  protecteurs. Il est anormal et intolérable que la MINUSCA, à travers le contingent marocain, puisse prendre la fuite devant les hommes de Kony. « Quelque soit la durée de la nuit le soleil apparaîtra », dit-on. Le voile se lèvera tôt ou tard sur la souffrance, la misère des centrafricains. Car un autre adage dit, « il n’y a pas de secret dans ce monde ».

Il est vraiment temps que nous nous mobilisons comme un seul homme pour barrer la route à ces bandits de grand chemin. Les  habitants de RafaÏ se sont mobilisés et ont mis en déroute la LRA, considérée comme une rébellion très puissante par les forces internationales déployées en Centrafrique. Unis et indivisibles, nous vaincrons les forces du mal et la RCA amorcera son décollage économique, culturel, sportif, social, éducatif, sanitaire. Mais si nous nous tenons à la MINUSCA et aux forces ougandaises sans oublier les conseillers militaires américains, nous allons mourir comme des mouches ou des bœufs à l’abattoir. Une force militaire telle que la MINUSCA qui dispose d’une armada sophistiquée et ultra moderne peut-elle prendre ses jambes au coup face à l’attaque de la LRA ? A vous de juger. Mais pour notre part, il y a anguille sous roche et une grande complicité.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :