Skip to content

LE COURANT ELECTRIQUE :UN CASSE-TETE POUR DE NOMBREUX CENTRAFRICAINS  

avril 22, 2016

Tout porte à croire aujourd’hui que la société ENERCA, chargée en RCA de la production et de la distribution de l’énergie électrique, soit dépassée par sa mission. Au regard de la rareté de cette denrée et de la fréquence des interruptions du courant chez les abonnés domestiques et ceux qui l’exploitent à but commercial, de nombreuses questions s’imposent :

Le service technique de l’ENERCA est-il conscient que le nombre des pannes signifie un manque de suivi réel et non programmé des installations ? Y a-t-il un réel souci d’améliorer la qualité de service aux abonnés de la société ? Y a-t-il encore moyen d’identifier les abonnés de la société ENERCA de ceux qui ne sont abonnés mais bénéficiant du courant électrique gratuitement, et de calculer la proportion en terme d’écarts ? Arrive-t-il aux dirigeants de la société d’évaluer la période de renouvellement des équipements sans attendre des pannes brusques avec effet immédiat sur le markéting de la société et dans le retard de l’activité économique du pays ? Y a-t-il encore des techniciens qualifiés au sein de notre société d’électricité ? Quelles que soient les réponses à ces questions, nous sommes invités à réfléchir à l’organisation du système actuel de distribution de l’énergie électrique auprès des abonnés de la société et de gestion des pannes récurrentes du courant fourni. En attendant, c’est par coup de chance que l’on reçoit du courant électrique chez soi. La rareté du courant semble avoir légitimé le fait de recourir à des méthodes répréhensibles, qui ont toutes des conséquences immédiates dans la production et la distribution de l’énergie électrique. Raccordement frauduleux, ou dépannage impromptu prennent la forme d’un business sans visage entre les usagers et les dépanneurs improvisés qui pullulent dans la ville au vu et su de tout le monde.

Dans cet imbroglio, difficile de pouvoir bien identifier les agents qualifiés de la société. Tout le monde s’improvise technicien, garde les clés de la cabine du quartier, détient des stocks de fils chez lui ou d’autres matériaux de dépannage en urgence. Les week-ends surtout, ces techniciens pénètrent chez les abonnés ou non abonnés de la société pour demander, sans avoir froid aux yeux, de l’argent à leur tarif pour une réparation ou un dépannage quelconque. D’une avenue à l’autre, ils rançonnent des pauvres populations et créent, quand ils le veulent, des pannes dans le circuit électrique. Les normes liées à la bonne gestion de l’énergie ne sont plus respectées, ni même la sécurité des installations électriques et celle de la population qui est facilement exposée aux risques d’électrocution permanente. Ainsi nus sont tirés de toute part sans notion d’isolement du fil, qui, dans la tradition électrique, facilite la distribution normale du courant électrique. Les abonnés ne savent plus à qui se confier en cas de panne, par exemple, d’une double phase dans une installation domestique adéquate : les appareils électroménagers sont endommagés chaque jour sans que personne ne puisse donner la vraie explication à cette question. Toutes les épreuves endurées par les abonnés sont ignorées par ces agents qui n’ont qu’un seul souci : celui de recouvrir les factures pour le compte de leur société. Faudrait-il encore vérifier si ces paiements atteignent réellement les caisses de la société ?

Certains abonnés se demandent quelle sera la durée de cette politique au sein de cette grande société d’électricité de notre pays. C’est chaque jour qu’il y a une promesse d’amélioration, sans impact réel sur les abonnés, et c’est aussi chaque jour que les sans emplois récupèrent pour leur compte le travail de maintenance des installations au détriment de l’abonné qui paie le prix double : le prix de la facture et le prix de l’entretien de la ligne de distribution. L’attitude irresponsable de certains agents, voire même de leurs responsables à plusieurs niveaux nous pousse à aller plus loin dans nos analyses.

Quelle est la finalité de cette société, si ce n’est de fournir une bonne distribution de l’énergie électrique à ses abonnés ? Pour rappel, il y a de cela plusieurs années, nous savions que les installations électriques, et même celle de distribution d’eau, étaient des domaines à part et privilégiées par la politique gouvernementale. L’accès à ces installations était tellement normalisé que personne ne pouvait vraiment s’y hasarder pour faire n’importe quoi. Cette question, pour nous, reste sensible car cette légèreté et cette absence de rigueur dans la gestion de la chose publique interpellent tous les citoyens et remettent en question toute une politique gouvernementale qui n’a aucun impact dans la vie quotidienne de la population centrafricaine. Faudrait-il aller jusqu’à informer le conseil de sécurité de l’ONU, ou encore solliciter des financements auprès de la Banque Mondiale pour interdire l’accès aux installations de la société par tous ces incompétents inciviques ? Comment la société compte-elle améliorer ses capacités à court, moyen et long terme, si elle n’a pas la maîtrise de charge de la consommation électrique ? Qui arrêtera tous ces individus qui se servent du courant électrique comme des morceaux de pain au petit marché du coin ?

Les normes doivent être strictes et applicables à tous les niveaux ainsi que la sécurité des abonnés et de toute la population en général. Le personnel à tout niveau devra être recruté selon les normes et porter la société dans son cœur, car l’emploi de plusieurs jeunes encore étudiants aujourd’hui en dépend. La  confiance auprès de toute sa clientèle ne pourra être rétablie que par ses résultats : un abonné satisfait n’hésitera plus à payer sa facture. Des mesures doivent être prises auprès de tous les fraudeurs du courant électrique, en les transférant auprès des autorités compétentes. Personne n’a le droit de se brancher à l’ENERCA sans être son abonné officiel.                                                         Prudence YAMETE

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :