Skip to content

LA POPULATION DE LA LOBAYE UTILISE LA MOUSTIQUAIRE POUR PROTEGER LES CADAVRES CONTRE LE PALUDISME ET NON LES VIVANTS

avril 26, 2016

Incroyable, mais pourtant vrai, la population de la Lobaye utilise la moustiquaire pour protéger les cadavres contre les piqures des moustiques. Une conception bizarroïde qui fait son chemin en pleine modernité. Peut-on consulter un cadavre atteint de paludisme ? Cela dépasse tout entendement humain. Seuls les médecins exerçant dans la Lobaye peuvent nous dire, s’il est possible de consulter un cadavre suite à une crise de paludisme. La population de la Lobaye relève-t-elle de l’homme de Cro-Magnon, ou des prémices de l’homme de Neandertal.
Les moustiquaires imprégnées, distribuées gratuitement aux populations pour se protéger contre les moustiques vecteurs du paludisme, revêt un caractère mystico-métaphysique dans la Lobaye.
La moustiquaire, servant à protéger las cadavres et ayant la forme d’un caveau, ne peut servir à un être humain. Dormir sous la moustiquaire, c’est se jeter un mauvais sort. Les Lobayens se servent de la moustiquaire comme nasse pour la pêche. Faut-il parler d’une peuplade primitive ? Hommes, femmes et enfants sont à la merci des piqures des moustiques d’où une l’explosion du paludisme dans cette région forestière au Sud de la RCA. Même les pygmées n’interprètent pas l’usage de la moustiquaire comme leurs voisins immédiats. Dans la Lobaye, on gaspille la moustiquaire, au lieu de les distribuer aux gens civilisés, qui comprennent l’intérêt de la moustiquaire. Dou vient une telle conception archaïque et anachronique ? La Lobaye est-elle un vaste musée des peuplades primitives, vivant hors des temps modernes. L’économie de cueillette est encore très développée dans cette partie attardée de la RCA. Le corps médical a du chemin à parcourir et du pain sur la planche pour déporter les Lobayens dans la transition antique et ensuite moderne. Et pourtant, il y a des députés et les représentants de l’administration, qui n’ont pu convertir cette population. La marque d’une telle civilisation interpelle les archéologues et les paléontologistes. Julien BELA

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :