Skip to content

A QUAND LA SORTIE DU LABYRINTHE DES 10 OMIS, ADMIS OFFICIELLEMENT AU CONCOURS D’INTEGRATION DE 2007 ?

avril 27, 2016

Pour vous rafraîchir la mémoire, l’Exécutif sous le régime du déchu président François Bozizé, avait organisé pour la première fois en novembre 2007, un concours d’intégration dans la Fonction Publique à l’attention des jeunes Diplômés Sans Emploi, particulièrement les « généralistes ». Les résultats desdits concours ont été proclamés et diffusés officiellement sur les ondes de la radio nationale en janvier 2008. Mille cinq cent (1500) jeunes Diplômés Sans Emploi (généralistes), sortis de différentes facultés de l’Université de Bangui, étaient déclarés publiquement admis par le comité d’organisation, présidé par madame Koyt, née Georgette Débalé, à l’issue des épreuves écrites et orales. Et ce, avec des procès verbaux (PV) bien dressés y relatifs.

Or, il s’est avéré que selon le besoin général du personnel exprimé par la Fonction Publique à cette époque, et en tenant compte des besoins exprimés par chaque département ministériel, huit cent (800) places seulement étaient disponibles pour ce concours d’intégration. Alors, que faire concrètement devant un tel dilemme ? Il faille donc opter pour une solution d’apaisement. C’est ainsi que l’Exécutif via le ministère de la Fonction Publique, a procédé par vagues à leur intégration pour boucler la boucle le 17 janvier 2011.

Malheureusement, jour pour jour et mois pour mois, il y a de cela huit (8) ans que les dix (10) omis admis légalement à ce premier concours d’intégration, ne sont pas encore intégrés dans la Fonction Publique. Et ce, malgré les démarches administratives menées par ces derniers auprès du ministère de la Fonction Publique pour être établis dans leur droit. Dépassés, ils ont saisi par une requête collective avec (intérêt pour agir), le Tribunal Administratif qui leur a donné raison. Cette décision du Tribunal Administratif a été confirmée par le Conseil d’Etat, car il a débouté la requête en appel introduite auprès de lui par le ministère de la Fonction Publique. Seulement, jusqu’à ce jour, les dix (10) omis ne sont pas du tout intégrés.

A quand sortiront-ils dans leur labyrinthe de calvaire ? Pourtant très récemment, sous l’Exécutif de transition de la présidente Catherine Samba-Panza, il y avait eu l’intégration numérique dans la Fonction Publique. Pourquoi ne pas en profiter pour prendre en compte ces dix (10) omis, admis légalement au premier concours d’intégration de 2007 ? Ne sont-ils pas des Centrafricains comme tous les autres ? Cela dépasse tout entendement humain. Et c’est le comble du paradoxe en RCA.

(Une affaire à suivre ).

Le Petit YEKOA

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :