Skip to content

CE QUE DOIT FAIRE LE PREMIER MINISTRE POUR LA PONCTUALITE, L’ASSIDUITE ET LA PERFORMANCE DANS L’ADMINISTRATION CENTRAFRICAINE

mai 9, 2016

Point n’est besoin de rappeler que, dans une classe, il y a de bons et de mauvais élèves. Et c’est ce qui se passe dans l’administration centrafricaine. Nul ne remet en cause ou en doute l’engagement et la volonté du Premier ministre de remettre nos administrations sur les rails.

Mais la démarche du Premier ministre (PM) est-elle fausse ? En faisant des visites inopinées dans l’administration, le PM pense percer la plaie et que c’est la solution idoine. Mais ces visites ne résolvent en rien les problèmes de nos administrations. Les véritables problèmes résident dans les moyens de travail, les infrastructures, l’environnement, la chaîne de commandement etc. En agissant de la sorte, le Premier ministre semble ignorer les réalités quotidiennes dans chaque administration. D’abord, il y a de sérieux problèmes de transports urbains et interurbains ; en suite le problème des délestages intempestifs ; puis les infrastructures et mobiliers (certains bureaux ne sont pas éclairés, ni aérés, pas d’eau courante, ni de latrine…) ; et enfin les salaires qui sont mal payés, stationnaires depuis plus de trente (30) ans, en dépit de la hausse du coût de la vie. Comment le PM peut-il faire des injonctions aux fonctions et agents de l’Etat, dans la mesure où la longue période de crise récurrente que le pays a connue  a affaibli les fonctionnaires ? Le PM doit savoir que les arriérés de salaires des régimes précédents ont joué sur l’ensemble de populations. Instamment, les fonctionnaires et agents de l’Etat qui n’ont d’autres sources de revenus que le travail, et leurs familles dispersées; les uns dans des sites des déplacés, en exil ; certains dans des maisons de location et d’autres des maisons détruites, peinent à retrouver leur équilibre.

Dans quel pays au monde, un Etat ne dispose d’aucune société de transport digne de ce nom (la SONATU est en voie de disparition), des routes dans un état de délabrement avancé, entravant la fluidité du transport, dont les conducteurs des bus et taxis dictent leur volonté en violation des textes en matière de transport, fixent les têtes de stationnements et les itinéraires sans la réaction des autorités ? En Centrafrique, les contrôles abusifs et les rackets sur les routes qui desservent la capitale obligent les propriétaires ou conducteurs soit à garer ou à refuser de desservir certaines zones. De ce fait, les fonctionnaires sont obligés de prendre deux, trois voire quatre fois le taxi en aller et retour pour se rendre au travail, en dépit de leurs maigres salaires. Le PM peut-il ignorer leur souffrance et leur faire des injonctions ?  Non et non ! Il ne faut pas que le PM confonde les commodités, les luxes de son bureau  et ceux de la présidence de la République, les moyens de transports mis à leur disposition, à d’autres fonctionnaires et agents de l’Etat. D’ailleurs, au niveau même de la Primature et de la Présidence de la République, il y a des bureaux qui ne répondent pas aux normes admises internationalement. Le PM peut-il faire une descente dans les petites directions et services pour se rendre compte des difficultés des autres catégories de fonctionnaires et agents de l’Etat ?

Le PM doit d’abord mettre les fonctionnaires et agents de l’Etat dans les conditions optimales de travail avant de leur faire des injonctions. Car c’est ça la pédagogie.  Pour rendre performante nos administrations, le PM doit donner les moyens de travail, c’est-à-dire régler les fournisseurs afin que les fournitures soient disponibles dans les services ; pallier aux problèmes de délestage ; fournir les moyens roulants aux plantons, agents et fonctionnaires, comme ça se passe ailleurs ; équiper les services ; améliorer  l’environnement du travail bref,  la liste n’est pas exhaustive. Car la qualité des prestations des agents et fonctionnaires de l’Etat dépendent étroitement des moyens mis à leur disposition. C’est par cette démarche ou approche que l’administration centrafricaine reconnaitra  messieurs les gouvernants.

Amedé Nguété

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :