Skip to content

CAMP KASSAI : INAUGURATION DE 02 CENTRES MAJEURS DE FORMATION MEDICALE ET INFORMATIQUE

mai 11, 2016

Le camp militaire de Kassaï, sis dans le 7ème Arrondissement de la ville de Bangui, a abrité ce mardi 10 mai 2016, aux environs de 08 heures 30 minutes, une cérémonie d’inauguration de deux (2) centres de formation, c’est-à-dire le pôle de formation médicale et le pôle de formation informatique. Cette cérémonie s’est déroulée sous le patronage du ministre de la Défense Nationale, Joseph Yakété. A ses côtés, on notait la présence du représentant du Secrétait général des Nations Unies en Centrafrique, le patron de la Minusca, Parfait Onanga-Anyanga, de l’ambassadeur de France à Bangui, Charles Malinas, du général commandant de l’EUMAM, Dominique Laugel, du coordonnateur du « Projet Kassaï », le colonel Thierry-René Yarafa, de hauts gradés de l’armée centrafricaine et de quelques personnalités.
C’était le colonel Yarafa qui a prononcé une allocution dans laquelle il a signifié que le coût total du financement de ce « projet Kassaï » s’élève à quatre cinquante mille Euros (450.000£) entièrement financé par l’Union Européenne dont le Luxembourg a participé à hauteur de quatre cent mille Euros (400.000£) et la France à cinquante mille Euros (50.000£).
Ensuite, s’en est suivie la visite de deux (2) centres entièrement réhabilités par l’EUMAN. A la fin de la cérémonie, le général commandant de l’EUMAN a bien voulu nous livrer ses impressions en ces termes : « on a un grand projet qui s’appelle Projet Kassaï dans lequel il y a trois (3) piliers : un pilier de formation spécialisée, un pilier agro-pastoral et un pilier d’entrainement. Aujourd’hui, on a été inauguré deux (2) centres majeurs : un pôle de formation médicale et un pôle de formation informatique. C’est capital pour la future armée professionnelle ».
Il n’a pas manqué de donner le coût total du financement de ce projet et sa satisfaction par rapport à la réhabilitation du camp Kassaï. « Pour l’Union Européenne, on a investi quatre cent cinquante mille euros (450.000£). C’est quand même une masse considérable. Regardez les bâtiments, ils ont été refaits. Beaucoup de choses ont été faites. Aujourd’hui, je suis très content parce que le camp Kassaï revit. Les soldats sont là. Ils vont avoir les moyens de s’entraîner. Vous voyez partout, il y a un bataillon de génie qui est entrain de travailler. Les chantiers sont ouverts un peu partout. C’est un beau signe que le camp de Kassaï se construit. Il deviendra vraiment, le creuset de la formation de l’armée moderne professionnelle de demain », a-t-il martelé.
Toujours d’après le général Laugel, beaucoup restent à faire dans ce projet Kassaï. « Il y a des projets à terminer, en particulier, la porcherie pour la production des cochons. Il y a des friches pour la partie agricole. Et ensuite, il y a des balcons à refaire pour que les compagnies qui viendront s’entraîner ici, avec la nouvelle mission de l’Union Européenne qui s’appelle EUTEM puissent être logées et s’entraîner sur place ». Il est à préciser tout de même que c’était la signature d’accord du document du projet Kassaï entre le ministre de la Défense Nationale et le général Laugel, de l’EUMAM qui a mis fin à la cérémonie de l’inauguration de deux (2) centres et la visite des locaux.

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :