Skip to content

 COMPRENDRE LA PAUVRETE ET L’EXCLUSION URBAINE

mai 31, 2016

Pour atteindre les enfants qui présentent les plus grands besoins, il est essentiel de disposer d’analyses et de données fables reflétant toute la gamme des réalités urbaines. Les enquêtes nationales et internationales ne tiennent pas toujours compte des enfants et les familles vivant en marge des villes, qui ne possèdent pas nécessairement un statut officiel et ont un accès limité aux  services disponibles. Le recueil d’informations précises et ventilées doit constituer le point de départ de l’élaboration de politiques urbaines équitables et axées sur les enfants. Afin d’identifier correctement les problèmes spécifiques des enfants vivant en ville, il faut commencer par établir une définition pratique de ce qui constitue une zone urbaine. Les définitions existantes varient en effet considérablement, ce qui complique l’analyse comparative.

L’étape suivante consiste à affiner les outils de collecte de données afin qu’ils reflètent plus précisément les disparités concernant les besoins des enfants et la réalisation de leurs droits en fonction du niveau de richesse, du sexe, de l’appartenance ethnique, du handicap ou du quartier. Pour identifier les enfants et les familles présentant le plus grand risque d’exclusion, il faut également disposer de mesures qui mettent en avant les populations habituellement oubliées des enquêtes. L’une de ces techniques est le sur-échantillonnage, c’est-à-dire l’intégration volontaire d’une plus forte proportion de personnes ou de familles qui seraient sous évaluées ou ignorées dans des échantillonnages aléatoires standards de la population générale. Il sera fondamental de développer la collecte de données urbaines, fiables et détaillés dans le cadre des enquêtes internationales sur les ménages et des processus statistiques nationaux afin d’obtenir un meilleur aperçu de la réalité de la vie des enfants dans les villes. De plus, il faut augmenter la fréquence des études portant sur des quartiers et des ménages spécifiques pour saisir la nature variable et diverse des habitants urbains. Néanmoins, on doit en faire davantage pour comprendre l’évolution de la pauvreté, la manière dont elle touche les enfants dans les environnements urbains et les raisons pour lesquelles elle se perpétue de génération en génération. Cela nécessitera des évaluations pertinentes sur les interventions destinées à combattre ces problèmes.                     Prudence YAMETE

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :