Skip to content

QUE CHERCHE ET QUE VEUT LA FRANCE DE FRANCOIS HOLLANDE DE LA RCA ? 

mai 31, 2016

Avec la confirmation officielle du départ des troupes françaises de l’Opération Sangaris de la RCA, annonce faite par le président français, François Hollande lors de sa visite du 13 mai 2016 à Bangui, des groupes armés non conventionnels refont surface sur une bonne partie du territoire national, ces derniers temps. Les éléments de ces groupes armés (Séléka, Anti-Balaka et Peuhls) tuent des pauvres civils, incendient des maisons, des villages, et des greniers, rackettent et prennent en otage des populations civiles dans l’arrière pays. Et ce, sous la barbe des forces internationales dont la Minusca et la Sangaris œuvrant en RCA, après le retour à l’ordre constitutionnel marqué par les élections véritablement démocratiques et crédibles dont leurs résultats ont reflété réellement le choix du peuple centrafricain tout entier. Surtout l’élection présidentielle avec la victoire incontestable du candidat indépendant, professeur Faustin-Archange Touadéra, considéré par la France de François Hollande dès le départ, comme un « Outsider » au second tour. Or, à vrai dire, tous les candidats soutenus par la France à cette présidentielle de 2015-2016, ont lamentablement échoué. Une leçon de morale du peuple centrafricain pour dire à François Hollande et les autres que la RCA n’est pas la France, et que le peuple centrafricain n’est pas le peuple français.

Malgré tout cela, la France avec Hollande persiste et signe pour utiliser tous les voies et moyens afin d’entretenir la crise en RCA, créant ainsi de l’insécurité dans l’arrière pays où sévissent les groupes armés. Et ce, pour empêcher la restauration effective de l’autorité de l’Etat sur toute l’étendue du territoire national par les nouvelles autorités légitimes du pays. Une telle basse manœuvre de la part de la France, est dénoncée et décriée par certains compatriotes, à travers des tracts circulant dans Bangui la capitale, le week-end passé. « Peuple centrafricain, lève-toi pour barrer la route à toutes les manœuvres de la France qui veut replonger ton pays dans le chaos, en distribuant des armes aux groupes armés pour déstabiliser ton pays. La France ne veut que son intérêt, disons non à la France et au double jeu de Hollande ».

C’est pour autant dire qu’il n’y a pas de fumée sans feu. D’ailleurs, d’où et de qui ces groupes armés non conventionnels trouvent-ils les armes neuves et sophistiquées, ainsi que les minutions qu’ils font usage ? C’est là toute la problématique qui se pose avec plus d’acuité. Finalement, que cherche et que veut la France de François Hollande de la RCA ? « Peuple Centrafricain : Vigilance, Vigilance et Vigilance ! », pouvait-on lire sur les tracts.

Pourtant, certains éléments de la Sangaris seront déployés dans la Minusca et l’EUMAM pour jouer le rôle de conseiller d’assistance dans le cadre de la restauration de la Sécurité et de la paix en RCA.

 

Le Petit YEKOA   

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :