Skip to content

DEPECHE RJDH-RADIOS COMMUNAUTAIRES

juin 3, 2016

PARFAIT ONANGA ANYANGA RASSURE LES NOUVELLES AUTORITES DU SOUTIEN DE LA MINUSCA

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations-Unies en Centrafrique, Parfait Onanga Anyanga a promis le soutien de la Minusca face aux groupes armés. Il l’a dit ce matin, lors de la conférence de presse hebdomadaire de la Minusca.

Les prochaines priorités de la Minusca, selon son chef seront fondées sur trois piliers « le premier pilier sera la protection des civiles et cela reste au cœur de notre mandat.  On ne peut le faire sans réduire le niveau des violences dans le pays. C’est ça notre deuxième pilier. Le troisième, c’est la protection des institutions aujourd’hui toutes légitimes » a-t-il énuméré.

Face aux agissements des groupes armés Parfait Onanga Anyanga rassure le nouveau pouvoir du soutien de la Minusca « les actions des groupes armés dans le pays ne pourront pas aboutir à la déstabilisation des autorités. Les forces et la police de la Minusca seront toujours là pour soutenir les actions des nouvelles autorités. Quiconque rêverait de marcher sur Bangui ou de venir faire un coup d’Etat, rêve en plein jour et ça ne passera pas. Nous ne permettrons pas que les institutions qui ont été établies avec tant de peine soient remis en cause par des aventuriers » a-t-il déclaré.

Pour le chef de la Minusca, les actions de ces groupes armés ne sont que des actes de criminalité, de tensions intercommunautaires motivées par la recherche des richesses « la Minusca est en train de prendre des dispositions pour ces cas » promet-il.

Parfait Onanga Anyanga souhaite que le dialogue engagé par le nouveau président et les groupes armés puisse aboutir « il faudrait que le dialogue que le président a initié et le processus de la réforme du secteur de  sécurité puissent réussir afin de réduire les violences dans le pays ».

Plusieurs groupes armés ont repris les violences à l’intérieur du pays alors que  le nouveau président a ouvert des discussions avec eux dans le cadre du processus DDRR.

***********

PLUSIEURS ENFANTS MALNUTRIS ENREGISTRES AU CENTRE EMERGENCY A BANGUI

 

Plusieurs cas de malnutrition sont enregistrés au Centre Emergency à Bangui. Les responsables de cette ONG ont organisé lundi dernier une sensibilisation sur cette maladie.

Pour le seul mois d’avril, Emergency dit avoir enregistré vingt-trois cas de malnutrition sévère Melvin- Simplice Kpata, coordonnateur des activités de ladite sensibilisation a indiqué que cette campagne est organisée à cause du taux élevé de malnutrition « cette sensibilisation fait suite aux nombreux cas de malnutrition que nous avons enregistrés. Notre objectif est que  les parents prennent conscience de la recrudescente de la maladie pour qu’ils participent à la lutte », a-t-il précisé.

Il a annoncé la mise en place d’un programme d’installation de postes de secours communautaires afin que les parents éloignés de la ville soient informés du danger de la malnutrition. Melvin- Simplice Kpata  a précisé que le sevrage précoce, la mauvaise gestion alimentaire sont les principales causes de la malnutrition chez les enfants. Il a appelé les parents à éviter ces pratiques.

Joël Ngaïpéra, infirmier et agent sensibilisateur à Emergency, lie cette maladie non seulement à la sous-alimentation mais aussi à l’insalubrité, à la consommation de l’eau de mauvaise qualité et à une irrégularité alimentaire.

La dernière sensibilisation sur la malnutrition remonte au mois d’avril dernier.

**************

Le RJDH bénéficie d’une subvention de l’Ambassade de France pour la formation des journalistes

 

Une convention de subvention a été signée le lundi 30 mai dernier entre le service de la Coopération et d’Action Culture de l’Ambassade de France et le Réseau des Journalistes pour les Droits de l’Homme (RJDH). Le montant de cette subvention s’élève à 9 025 000  de F CFA.

Selon François Behue, conseiller de coopération et d’action culturelle de l’ambassade de France en Centrafrique, cette subvention est accordée au RJDH pour soutenir la professionnalisation et le transfert de compétence entre les journalistes de cette entité et ceux des radios communautaires« c’est dans le cadre de sa coopération avec la République Centrafricaine que le ministre français des Affaires Etrangères et du Développement International a bien voulu soutenir le retour de l’Etat de droit à travers l’appui et le soutien qu’il apporte aux médias. Cela va faciliter la professionnalisation du secteur ».

Le coordonnateur du RJDH, Thierry Khonde, a indiqué que cette aide va aider à renforcer  les capacités des correspondants à travers des formations et des stages de perfectionnement à la rédaction du RJDH « nous allons former grâce à cette aide, nos correspondants et leur offrir des possibilités de stage au niveau de la rédaction centrale à Bangui » explique-t-il.

Ce projet prévoit la production conjointe des magazines dans le cadre de l’expression citoyenne de la population rurale sur les enjeux de la réconciliation et de la reconstruction nationale.

 

****** RJDH  *****

 

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :