Skip to content

LA SITUATION SANITAIRE DE PLUS EN PLUS DIFFICILE AU CAMP DES DEPLACES DE M’POKO

juin 22, 2016

La situation humanitaire est encore préoccupante sur le site des déplacés de l’aéroport de Bangui en Centrafrique.

Récemment, Médecins sans Frontières (MSF) a réduit les critères d’admission dans son seul grand centre de traitement médical du site.

Certains déplacés se sentent « abandonnés » à leur triste sort.

Le site des déplacés de l’aéroport de Bangui M’Poko reste aujourd’hui le camp de fortune le plus peuplé de la capitale.

Malgré le retour à l’ordre constitutionnel dans le pays, plus de 20 000 déplacés y vivent encore. La situation humanitaire se dégrade de plus en plus avec la saison pluvieuse.

« C’est un peu difficile pour nous, les déplacés, certains ont des problèmes de santé et, en cas de besoin d’intervention urgente, il y a deux problèmes », témoigne Évariste qui vit avec sa famille sur le site.

La Voix de l’Amérique

 

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :