Skip to content

LE MARCHE KM5 ET LA BOULANGERIE DOIVENT ETRE FERMES POUR 05 ANS : « 50.50 » SE SERT COMME UN EMPEREUR AUPRES DE SES SUJETS

juin 23, 2016

 

Les commerçants du Km5 et la boulangerie FATAL, font allégeance au surnommé « 50.50 ». Auprès des commerçants, il collecte son budget de guerre et auprès de la boulangerie FATAL, il se sert des morceaux de pain à volonté. Les commerçants du Km5 veulent faire croire qu’ils rejettent le terroriste 50.50, mais en réalité, ce sont eux qui pourvoient à son budget de guerre, à ses besoins, notamment ses actions terroristes, tueries, prise d’otage, défiant le gouvernement. C’est le justicier du Km5, l’empereur, le seigneur de guerre. Les commerçants du Km5 sont des hypocrites, des fourbes, des complices de « 50.50 ». Il est difficile de vouloir une chose et son contraire en même temps. On ne peut servir Dieu et Satan simultanément.

Selon certaines informations en notre possession, « 50.50 » serait manipulé par la Sangaris pour sonder Touadéra. S’il est maladroit, Sangaris y trouve un argument de poids. Malheureusement, Touadéra n’a aucune intention belliqueuse. Il a battu campagne comme rassembleur de tous ses compatriotes. Il n’en veut à personne. Il n’a jamais trempé de quelque manière que ce soit même étant à l’époque Premier ministre de Bozizé. Il est resté dans la même logique malgré toutes les intentions qu’on lui prête. Le Premier ministre SimpliceSarandji était avec lui à la Primature. « Qui s’assemble, se ressemble », et « les oiseaux de même plumage volent toujours ensemble », comme les pique-bœufs qui vont ensemble tôt le matin et reviennent ensemble le soir. C’est une question de principe.

Pour séparer les mauvaises graines des bonnes, il faut fermer le marché Km5 pour cinq (5) ans par décret. C’est la seule mesure susceptible de mettre un terme au « couloir de la mort » et de faire du Km5, un véritable pôle économique après les cinq (5) ans, avec de vrais commerçants qui veulent faire des affaires dans la franchise et la sincérité. Beaucoup de musulmans nous ont appelés pour nous poser la question de savoir ,« pourquoi le Président de l’Assemblée Nationale (PAN) qui vit dans le secteur, n’a jamais réagi à l’existence de cette bande armée qui règne en maître au Km5 »? C’est une question curieuse puisque nous sommes des journalistes et donc nous sommes mal placés pour répondre à la place du PAN. Cette question est d’autant plus suspecte, car les musulmans et le PAN vivent ensemble au Km5. Ils auraient dû se rapprocher de l’Honorable PAN et l’interpelé en tant que représentant du peuple. Il est avant tout député de la nation.

A côté du Km5, il y a le BARC où des braquages ont lieu régulièrement. Un lieu sensible du fait du bureau des douanes. C’est aussi là où sont garés les véhicules en partance pour Douala. C’est un pool économique très important qui nécessite une présence constante et permanente des forces de l’ordre. Comment un braquage peut-il s’opérer à un tel endroit avec mort d’homme et la voiture emportée pour une destination inconnue ? N’y a-t-il pas au niveau de la police et de la gendarmerie, une cartographie des endroits sensibles et à haut risque ? Qui va sécuriser le pays, si avec peu, nous ne sommes pas déterminés à nous surpasser, à faire des efforts surhumains ? Voire des miracles ? Les gendarmes et les policiers doivent monter en puissance contre les braqueurs et les bandits de grand chemin.

« 50.50 » doit revenir à de bons sentiments et  libérer les six (6) policiers pris en otage. Des mains d’un escadron de la mort, il faut bien prier Dieu de tout son cœur, de toute son âme et de toute sa pensée. Ce sont des revenants. Cette prise d’otage a mis sur la place publique un escadron de la mort dirigé par un certain « 50.50 », le justicier du Km5 et le prince du « couloir de la mort ». Le bon sens et la raison doivent triompher de la barbarie et des tueries aveugles, mues par l’esprit de vengeance, de haine, du rejet de l’autre. Le Km5 est et demeure le « couloir de la mort » pour tous ceux qui s’y aventurent. C’est toujours la gâchette très facile. Quel sort est donc réservé à ces guérilléros puisque l’infraction est tout de même consommée, car les 06 policiers sont toujours retenus au QG des malfrats. Comme le dit si bien le président de l’Assemblée Nationale, « il ne suffit pas seulement d’une condamnation ferme, verbale. Il faut passer aux actes concrets … ». Et pourtant le PAN vit dans le secteur et il n’a jamais interpelé les autorités sur ce qui se trame au Km5, jusqu’à cette prise d’otages. C’est la  première crise aiguë sous le régime Touadéra. Il faut donc redéfinir une stratégie commune, gouvernement-MINUSCA, pour traquer tous les malfrats, les bandits de grand chemin, les braqueurs et autres tueurs qui empestent la vie des Centrafricains. Faut-il encore savoir si le ministre de la Sécurité Publique a élaboré cette stratégie. Il ne s’agit pas des déclarations en l’air, mais d’un filet tissé sur papier qui doit se traduire en acte concret. C’est l’occasion pour le maçon de démontrer son expertise en la matière. Car le président fondateur de la RCA disait que « parlons peu, mais travaillons beaucoup ». Il faut agir sur l’insécurité pour la dompter, dans le cas contraire, il faut jeter l’éponge. Il y a beaucoup de généraux, des colonels, des commandants à la gendarmerie et à la police. C’est le moment de mériter ses galons. Le potentiel humain doit être mis en exergue pour sauver la patrie en danger. Où sont-ils ces hauts gradés pour prendre le taureau par les cornes ? L’Etat-major de la gendarmerie et celui de la police, doivent se mettre autour de la table de guerre pour concevoir cette stratégie de lutte contre l’insécurité, la criminalité et autres forfaitures. Il ne revient pas à la MINUSCA de tout mâcher pour nous cracher à la bouche. Un ministre doit prendre ses responsabilités en tant que premier responsable de son département. Il ne doit pas dormir sur ses lauriers pour attendre. Mais attendre qui ? Il doit être au four et au moulin en même temps.

Julien BELA

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :