Skip to content

ATELIER POUR « L’ESPACE DE DIALOGUE » AVEC LES MAIRES DES 08 ARRONDISSEMENTS DE BANGUI, DE BIMBO ET DE BEGOUA

juin 27, 2016

La Mairie de Bangui, en partenariat avec le Centre pour le Dialogue Humanitaire (CDH), a ouvert officiellement dans sa salle de conférence un atelier pour « l’espace de dialogue » avec les maires des 08 arrondissements de Bangui, de Bimbo et de Begoua. C’était le jeudi 23 juin 2016, à partir de 10 heures 15 minutes.

Dans son allocution de circonstance, le Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Bangui (PDSVB), Emile-Gros-Raymond Nakombo a signifié, « cet atelier de l’espace de dialogue vise à renforcer les capacités de ces maires en matière de paix, de cohésion sociale et de réconciliation nationale. Car ceux-ci jouent un rôle très important dans le règlement pacifique des conflits intercommunautaires. A cet effet, les maires devraient être impartiaux, artisans de la paix, pour éteindre les conflits intercommunautaires, et non les activer en y versant de l’huile. Je plaide auprès du CDH et de l’Union Européenne de poursuivre cette série d’ateliers afin d’atteindre tous les maires de l’arrière-pays. Quant à vous, les maires, bénéficiaires dudit atelier, soyez ponctuels, attentifs et prenez au sérieux tout ce que vous allez apprendre durant cet atelier ».

Le Petit YEKOA

 

NOTE CONCEPTUELLE POUR L’ESPACE DE DIALOGUE AVEC LES MAIRES

  1. CONTEXTE

Les dernières crises qu’a connues la RCA, l’ont conduit à la destruction de son tissu social et économique, à l’affaiblissement  des structures de l’Etat, aux violations des droits humains, et à une forte dégradation des valeurs sociales.

En vue de trouver des solutions pour la sortie de cette dernière crise, un accord- de paix a été signé à Brazzaville. La feuille de route qui en découle a proposé un rassemblement de filles et fils de la RCA pour discuter de l’avenir du pays. Ainsi s’est tenu le forum national de Bangui du 04 au 11 mai 2015 à l’issu duquel la nécessité de mettre en place un processus de justice et de réconciliation est assortie parmi des recommandations phares.

Le CDH dans le cadre de son projet d’appui au dialogue politique en RCA, a entrepris des activités pour baliser le terrain afin de faciliter le retour de la paix, la cohésion sociale et de la réconciliation nationale. Dans cette optique, des formations ont été organisées à l’endroit des civiles et membres des corps habillés sur la notion de la non-violence active. Des focus group ont été réalisés dans l^ but de recueillir les attentes de (a population sur la question de la justice transitionnelle. Des espaces de dialogue ont été offerts aux leaders religieux de confessions chrétiens et musulmans pour aborder des thématiques telles: la justice, la réconciliation et la réparation, la laïcité, et la citoyenneté.

C’est dans cette logique que, le Centre pour le Dialogue Humanitaire, en partenariat avec la Mairie de Bangui compte poursuivre un espace de dialogue à l’endroit des Maires et des Chefs de quartiers sur la notion de la justice transitionnelle.

  1. OBJECTIF GENERAL

Cet espace vise à contribuer à l’amélioration de la connaissance et la préparation de l’opinion publique pour la mise en place des mécanicismes de justice post-conflit.

III. OBJECTIF SPECIFIQUE

L’objectif spécifique de cet espace vise à :

  • Faire une analyse de l’état de préparation Ide la population pour le pardon et la réconciliation ;
  • Recueillir les avis et les attentes des autorités locales sur les mécanismes et la mise en place de la justice transitionnelle en RCA ;
  • Vulgariser la notion de justice transitionnelle auprès des autorités locale
  1. RESULTATS ATTENDUS

II est attendu que cette séance de travail permette :

  • Une bonne compréhension de la justice transitionnelle acquise ;
  • Les sujets de préoccupations à tenir compte pour assurer la réussite du processus de la justice transitionnelle sont recueillis ;
  • Les idées  pour  la  conduite  du  processus  de  mise  en  œuvre  de  la justice transitionnelle sont recensées.
  1. METHODOLOGIE

L’espace de dialogue sera animé sous la forme d’un atelier qui réunira les maires de huit arrondissements ainsi que des communes de Bimbo et Begoua, les représentants des chefs de quartiers, dont la contribution  qualitativement reconnue

Le débat portera sur les points ci-après :

  • La compréhension du processus de la justice transitionnelle ;
  • Les attentes par rapport au processus ;
  • Le mandat des commissaires et la composition de la commission justice vérité et réconciliation ;
  • La période d’investigation ;
  • La problématique de la réparation.

La séance aura lieu dans la salle de réunion de la Mairie de Bangui le jeudi 23 juin 2016.

*************************

***************************

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :