Skip to content

DE LA DEMONSTRATION DE FORCE MILITAIRE DE LA MINUSCA A L’INACTION TOTALE FACE AUX MULTITUDES ATTAQUES MEURTRIERES DES ELEMENTS BARBARES DE LA SELEKA.  QUE FONT LES FORCES DE L’ONU EN RCA ?

juin 27, 2016

 

« Un peuple conscient ne saurait confier la défense de sa patrie à un group d’hommes quelles que soient leurs compétences. Les peuples conscients assument eux-mêmes la défense de leur patrie », dixit  Thomas  SANKARA

Point n’est besoin de rappeler que les forces de la Mmusca bénéficient d’un mandat fort qui leur donne le pouvoir de neutraliser toutes les forces négatives vu les moyens militaires mis en leur disposition. Il est regrettable de constater que ces forces de l’ONU sombrent dans une totale inaction face aux nouvelles avancées des forces nuisibles, alors que ces mêmes troupes internationales viennent de rassurer les populations à leur pleine et entière sécurité suite à une démonstration « musclée » de forces militaires, manifestée par des parades aériennes des avions de guerre. Ainsi, le peuple centrafricain moins que rassurant, se demande pourquoi la ville de Ngaoudaye située au Nord-Ouest de la RCA, pouvait-elle encore être tombée aux mains de ces barbares de la coalition Séleka ? Comment se fait-il que les policiers soient pris en otages par les groupes armés au su et au vu des forces de l’ONU ? Où sont ces avions de guerre alloués pour mettre hors d’état de nuire ces forces négatives ?

II est connu de tous les Centrafricains, saut quelques poches d’ignorants, que le pouvoir actuel n’a pas encore une armée structurée, plus grave encore la RCA est sous embargo des armées injustifiée pendant que les rebelles de la Séleka sont militairement bien armés et bien structurés. Dans ces rapports de forces déséquilibrées, les forces de l’ONU basées en RCA ont l’obligation de faire leur boulot puisqu’ils sont bien payés pour ça, sauf cas d’inaction intentionnelle pour laisser perdurer les tueries afin de voir leur mandat prorogé pour se  faire enrichir sur le dos des cadavres centrafricains. C’est le moment plus que jamais pour que les éléments de la MINUSCA et de la Sangaris qui, au lieu  de se faire brillant dans les viols massifs sur enfants mineurs centrafricains, la MINUSCA fera mieux de laver cette humiliation en écrasant, comme une coquille d’escargot ces barbares criminels qui prennent le pays en otage et paralysant ainsi les tentatives de paix et de réconciliation ainsi que les activités économiques du pays. Le Km5 est perçu sans nul doute connue un bastion de criminels, qui ont pour stratégies de semer les troubles à chaque tentative de paix et de réconciliation. Nos frères musulmans centrafricains épris de paix et de réconciliation, sont malheureusement eux aussi pris en otage par ces barbares-mercenaires-criminels-Tchado-Soudanais. Il est inadmissible que la Sangaris et Munisca de concert, continuent d’héberger au Km5 des assassins de renom sans agir efficacement alors qu’ils ont eu connaissance de l’identité de ces mercenaires. Sachez-vous que le peuple centrafricain de tout bord est fatigué de ces longues et lourdes déclarations des autorités

de la Minusca portant condamnation des tueries sans pour autant procéder a des exactions de grande envergure visant à arrêter et traduire en justice les auteurs de ces crimes. Le peuple Centrafricain est fatigué de l’inaction planifiée des troupes de laMinusca et Sangaris qui sont là pour leur BUSINESS au détriment des populations. D’ailleurs le visionnaire panafricain Thomas Sankara n’avait pas eu tort quand-il avait déclaré en ces ternies : «Un peuple conscient ne saurait confier lu défense de sa patrie à un groupe d’hommes quelle que soient leurs compétences. Les peuples conscients assument eux-mêmes la défense de leur patrie ».

Ainsi, pour résoudre cette question, il va talion se référer à la citation de mon professeur des régimes matrimoniaux, le regretté, Moudhio qui disait, je cite : «Face aux situations difficiles, il faut des mesures draconiennes ». Ou encore « Aux grand-maux, grand-remèdes ». Une question suivante se pose : est-ce que la RCA fait face à une situation difficile ? OUI ! Presque la moitié du territoire y compris les quartiers Km5, du 3ème Arrondissement et ceux du 8ème Arrondissement sont sous contrôle soient des mercenaires Séléka, soient des milices Anti-Balaka. Doit-on à cet effet, prendre des mesures draconiennes ? OUI ! Vu l’ampleur des tueries, des destructions et de l’insécurité. Mais, Comment y faire ? Une action militaire visant à neutraliser ces barbares-criminels, est urgente et nécessaire, Toutefois, il faudrait que ces actions milita très qui doivent être menées sans délai par les forces onusiennes et conjointement avec les forces de sécurité et de défense centrafricaines visant à désarmer de gré ou de force ces groupes armés, doivent être faites en parfaite harmonie avec le respect du droit international humanitaire. C’est due au clair, que les cibles militaires (groupes armés) doivent s’accompagner avec la protection des civils innocents, pris en otage dans ces quartiers. Doit-on s’abriter derrière un silence coupable pour se borner aux accusations contre le gouvernement actuel ? La réponse à cette question réside dans l’adage suivant, «Une main n’arrive pas à se laver seule ». Autrement dit, l’union « bien organisée » de tous les Centrafricains épris de paix et de réconciliation, fait la force du gouvernement. Surtout que la question de sécurité n’incombe pas seulement au gouvernement, mais elle nécessite l’implication sans relâche de toutes les couches sociales. A ce titre, les populations doivent dénoncer les auteurs de crimes au gouvernement et aux forces onusiennes. C’est au gouvernement, et aux troupes onusiennes de les arrêter et les faire subir des sanctions équivalentes à la gravité de leurs actions criminelles commises.

Pour ce faire, le gouvernement doit contourner sans délai le dictât d’embargo sur les amies imposé injustement par l’ONU, qui prive la RCA, victime d’agression de bandes criminelles de sa défense, pendant que ces rebelles Séléka se réarment nuit et jour clandestinement depuis le Tchad et le Soudan voisins. Face  au constat amer fait résultant de forte capacité de nuisance des groupes amés, le gouvernement doit penser à : (1) réarmer par tout moyen les forces de défense et de sécurité, (2) reprendre ses fonctions régaliennes qui s’articulent autour d’une contrainte organisée à fin d’imposer l’autorité de l’Etat par le biais de son armée nationale. Ceci étant, le recrutement des vaillants jeunes centrafricains suivi de leurs formations militaires dans différents pays amis africains afin de bouter hors du territoire centrafricain ces barbares criminels Tchado-soudanais, et de combler l’inaction coupable et planifiée des forces de l’ONU, est un impératif catégorique.

Vive la réconciliation ! vive la paix ! Que Dieu bénisse la RCA !

 

Mr Partait MPELO (centralafricanrepublicnews.wordpress.com)

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :