Skip to content

PRIMATURE : UN PORNOGRAPHE NOMME CHEF DE SERVICE DE LA PHOTOGRAPHIE. QUE FAIT-ON DE LA RUPTURE, DE LA MORALITE ET DE L’INTEGRITE ?

juin 28, 2016

Emmanuel Pabandji et Premier ministreSur proposition du Premier ministre, chef du gouvernement, Mathieu-Simplice Sarandji, le président de la République, chef de l’Etat, Faustin-Archange Touadéra, avait signé le Décret n°16.274 portant nomination ou confirmation des membres du Cabinet à la Primature, le mardi 21 juin 2016, en fin d’après-midi. Ce Décret a été aussitôt diffusé au Journal Parlé de la radio nationale, dans la soirée de la même journée, et publié le lendemain dans certains journaux de la place. Et ce Décret demeure encore disponible sur le site de la Primature. Au regard duquel la Primature a été appauvrie en matière grise et en grosses têtes. La rupture, l’intégrité et la moralité ne sont point au rendez-vous.

Un tel Décret une fois rendu public, n’a pas manqué de susciter des réactions des observateurs avisés et patentés de la vie politique nationale, y compris celles des hommes de la rue. Les uns et les autres disent que, bien que le Premier ministre Sarandji ait balayé du revers de la main tous les anciens membres du Cabinet de l’ex-Premier ministre Mahamat Kamoun, ce Décret avait fait une part belle au retour de bon nombre de certaines anciennes et mêmes figures, qui ont eu à servir les régimes précédents. C’est comme si le pays manque de jeunes cadres diplômés, intègres, compétents, jouissant de la bonne moralité et imbus de l’esprit patriotique. De ce fait, le Premier ministre Sarandji a foulé aux pieds les mots clefs tant prônés par le Président de la République, à savoir, la rupture avec les vieilles pratiques politiques du passé, l’intégrité, la bonne moralité, la probité intellectuelle dans les nominations de certains fils et filles du pays à de hautes fonctions de l’Etat.

Revenons à nos moutons, c’est-à-dire, à ce Décret portant nomination ou confirmation des membres du Cabinet de la Primature, qui a fait couler tant de salives et d’encres, au sein de l’opinion nationale. Une erreur monumentale et grave s’y est glissée. C’est le cas de notre confrère Emmanuel Pabandji, Journaliste-Photographe, nommé Chef de Service de la Photographie à la Primature. Or, selon les informations en notre possession, Pabandji au jour d’aujourd’hui, est détenu à la Maison d’Arrêt Centrale de Ngaragba, il y a deux (2) semaines.

Une audience a eu lieu le jeudi 23 juin 2016 à huit clos au Tribunal de Grande Instance de Bangui. Au centre, Emmanuel Pabandji qui a abusé de sa dulcinée devant une camera cachée. D’un esprit pernicieux et pervers, sieur Emmanuel Pabandji a posté cette vidéo pornographique grandeur nature, de lui-même et de sa dulcinée. Tous les ébats intimes ont été enregistrés du début à la fin de la folie amoureuse. Et Pabandji de balancer cette vidéo pornographique grandeur nature sur Internet. Malheureusement, les parents de la dulcinée ont failli s’effondrer devant un tel étalage d’atteinte à la pudeur d’une de leur proche, en tant que petit frère, tante, mère, père, grand frère, sœur. La vidéo pornographique a été renvoyée dans la boîte mail de la dulcinée. Mettez-vous dans sa peau. C’est une catastrophe que rien ne saurait effacer de sa vie. La dulcinée a pris un avocat pour traduire son conjoint en justice pour « Atteinte à la pudeur ».

L’audience était présidée par une femme. Le ministère public a été également représenté par une femme. L’audience a eu lieu à huit clos pour protéger l’honneur et l’intimité de la dulcinée. Entre-temps, Emmanuel Pabandji était déjà en détention préventive depuis deux (2) semaines à la Maison d’Arrêt Centrale de Ngaragba. Est-ce  une nomination au hasard ? Doit-on nommer sans une petite enquête de moralité ? Et pourtant le Premier ministre déclarait lors de la présentation de sa politique générale que « l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ». Le chef de l’Etat Faustin-Archange Touadéra a battu campagne sur le thème de l’intégrité. Ces fils et filles qui ont été nommés membres du Cabinet à la Primature, n’avaient-ils pas été consultés en amont ? Leur passé (savoir-vivre, savoir-être et savoir-faire), n’a-t-il pas été passé au peigne fin, avant qu’ils ne soient nommés ? Autant de questions qui laissent perplexes bon nombre de nos compatriotes.

Par le passé, des cadavres ont été nommés par décrets à des postes de responsabilités. Des retraités sont récupérés parce que parents et autres. Les Centrafricains constatent avec stupéfaction que le Premier ministre ne fait pas ce qu’il dit et il est très loin du concept d’intégrité.

Et c’est une tradition dans l’histoire politique de la RCA. Du temps des régimes des défunts présidents Kolingba et Patassé, en passant par ceux des présidents déchus Bozizé et Djotodia, pour déboucher au régime transitionnel de Catherine Samba-Panza, des morts avaient été nommés à de hautes fonctions de l’Etat. Incroyable mais pourtant vrai. Chut ! Ne le dites à personne ! Finalement, on est où là ? Bien sûr en RCA, pays de tous les paradoxes. C’est bien le régime de Faustin-Archange Touadéra démocratiquement élu.

L’audience du jeudi 23 juin 2016 a été mise en délibéré. Cette vidéo pornographique a été réalisée par une camera cachée. En tout état de cause, sans le consentement de la dulcinée dont le conjoint a cyniquement abusée. C’est une vie brisée, démolie et dénaturée pour toute la vie de la victime. Nous espérons que, pour un reporter photographe, c’est un peu trop, un tel degré de perniciosité, d’une telle abomination, d’une telle horreur. La justice doit faire preuve d’une extrême rigueur dans la sanction d’une telle perversion. Que nul ne soit tenté de rééditer un tel acte satanique, digne des ressortissants de l’enfer.

Le Petit YEKOA

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :