Skip to content

LA MINUSCA ROULE LES POPULATIONS DE LA  OUAKA DANS LA FARINE, EN DECLARANT BAMBARI «  VILLE SANS ARME ».

juillet 8, 2016

A deux (2) reprises, la ville de Bambari était déclarée « ville  sans armes ». C’est toujours la Minusca, qui ne cesse de nous casser les oreilles avec des propos injurieux. Une ville sans armes, est celle dans laquelle personne ne peut circuler avec les armes. Est-ce le cas de la ville de Bambari ? Voilà comment la Minusca joue et continue de jouer avec la vie de la population centrafricaine en général, et celle de la Ouaka en particulier. Depuis toujours, la ville de Bambari et ses environs sont sous contrôle total des éléments de l’UPC d’Ali Daras. Il ne se passe pas un seul jour sans que les seigneurs de guerre se livrent à des actes barbares et inhumains de tout genre : tueries, incendies de villages et maisons, rackets des populations civiles … ces actes barbares se commettent en présence des forces internationales qui sont censées venir protéger les populations civiles. Incroyable, mais pourtant vrai.

Les populations de la Ouaka sont une fois de plus confondues et terrorisées par les crépitements d’armes, suite à l’affrontement opposant les hommes d’Ali Daras à ceux du  soi-disant général Joseph Zoundéko, ce lundi 04 juillet 2016. Selon les informations recueillies, plusieurs personnes ont regagné le site des déplacés, d’autres ont fui dans la brousse pour se protéger. D’où sortaient ces armes, du moment où la ville de Bambari est déclarée « ville sans armes » par la Minusca ? Est-ce la complicité des Casques Bleus pour hausser la tension à Bambari ? Seul Parfait Onanga Anyanga peut éclairer la lanterne du public centrafricain à ce sujet. Hier, c’est Ngaoundaye et Batangafo. Aujourd’hui, c’est le km5 et Bambari. Nous sommes sûr que demain ce sera le tour de Kaga-Bandoro, et Birao, et ainsi de suite, la tension montera d’un seul coup dans l’arrière pays, permettant à la Minusca de se justifier, pour avoir un nouveau mandat.

Ban Ki-Moon et Parfait Onanga-Anyanga, doivent comprendre que nous avons déjà dépassé le monde barbare. Aujourd’hui, la RCA dispose des cadres intégres, honnêtes et civilisés, qui peuvent réfléchir et décider de l’avenir de leur pays. Depuis la période des élections, les centrafricains ont prouvé aux Nations-Unies, à la France, et à la Communauté internationale toute entière, qu’ils ne sont pas les centrafricains d’hier, facilement manipulables. Malgré la pression que faisaient certaines puissances étrangères et leurs valets, car ils étaient nombreux parmi les candidats à la présidentielle, les centrafricains ont tranché net. Les valets de la France ont été balayés du revers de la main par la population votante, dès le premier tour. Les Centrafricains ont donné une leçon à la communauté internationale qu’ils en ont marre de la dictature des puissances étrangères.

« Tôt ou tard, le soleil apparaîtra », dit un adage. Un de ces quatre petits matins, toute la lumière sera faite sur le véritable sens de l’embargo qui empêche nos forces  de défense et de sécurité d’être opérationnelles, pour nous ramener la paix. Comment comprendre que ces mêmes puissances qui empêchent nos forces de défenses et de sécurité ne sont plus en mesure de sécuriser la population et de défendre  l’intégrité du territoire ? Il y’a anguille sous roche. Et même qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il neige, la Minusca demeure le responsable premier des malheurs du peuple centrafricain, de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud. C’est dommage!

 

Bénistant MBALLA.  

 

 

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :