Skip to content

LES « RECOMMANDATIONS FORTES DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE RELATIVES A LA SITUATION SECURITAIRE DU PAYS »

juillet 20, 2016

« Les Organisations de la Société Civile (OSC) qui collaborent étroitement avec le Groupe de Travail de la Société Civile sur la crise centrafricaine (GTSC) ont animé une conférence de presse, de 15 heures 24 minutes à 16 heures 24 minutes, au siège du GTSC, sis au Palais des Sports (ex-Omnisports), à la porte n°26.

A en croire Gervais Lakosso, coordonnateur du GTSC, « les choses ne vont pas bien en matière de sécurité en RCA. Il faut donc prendre le taureau par les cornes, afin d’aller vers des solutions définitives de sortie de cette crise. Nous regrettons le fait de ne pas être reçus par le président de la République, malgré que nous lui avions déposé une correspondance officielle au niveau de son secrétariat particulier. A cet effet, nous lui donnons un délai de 15 jours, à compter de ce lundi 18 juillet 2016, pour réagir. Dans le cas contraire, nous allons mettre en marche notre machine, afin de se faire entendre et avoir gain de cause. Car, n’oublions pas que c’est nous, le peuple qui avait massivement élu Touadéra, président de la République, Chef de l’Etat. Donc il est de notre devoir de l’aider à réussir son premier mandat de quinquennat à la tête de la RCA. D’où le vocable « E Zingo Biani ». 

Notons que Gervais Lakosso était entouré de quatre (4) membres du bureau de la coordination du GTSC dont trois femmes. Sur les trente trois (33) organisations de la Société Civile, vingt sept (27) ont signé ledit document. Voici publiées intégralement les recommandations sanctionnant cette conférence de presse ».

Le Petit YEKOA

 

Nous, peuple de Centrafrique,

En nous rendant massivement aux urnes pour élire le Chef de l’Etat et les Députés, nous avons cru tourner la page des violences et des barbaries de tout genre et engager le pays vers un lendemain meilleur avec des autorités responsables et déterminées à résoudre les problèmes du pays avec l’appui des partenaires sincères et réellement engagés à aider la RCA à sortir de sa difficile situation.

Quelques mois se sont écoulés après le retour à la légalité constitutionnelle ; mais force est de constater que nous continuons de tourner en rond, les forces du mal continuent de prendre le peuple en otage et de dicter leurs lois, alors que nos forces de défense et de sécurité sont soumises à un embargo dont les vraies raisons sont inconnues ; la Mission des Nations Unies et les autres forces internationales opérant sur notre territoire continuent de cultiver le flou sur leur mission dans notre pays et chaque jour, des centaines de Centrafricains perdent leurs vies et leurs biens. L’autorité de l’Etat est bafouée par des bandits sans foi, ni lois qui écument nos villes et nos brousses.

Au lieu de prendre les mesures qui s’imposent, les nouvelles autorités du pays qui bénéficient pourtant de la légitimité que le peuple leur a massivement accordée, s’occupent à négocier avec les bandits, à voyager pour mendier les solutions ailleurs et se contentent de condamner verbalement les exactions, laissant le peuple à son triste sort comme toujours.

La rupture annoncée en grande pompe est devenue une routine qui maintient le Cœur de l’Afrique dans le sang et la misère.

Fort de ce triste constat, les organisations de la société civile lancent le mouvement « Ë Zîngo Bîanî » et exigent.

Au Pouvoir Exécutif :

  1. de prendre des mesures urgentes pour le redéploiement sans conditions des PAC A ;
  2. de prendre les mesures qui s’imposent pour la levée de l’embargo sur les armes en Centrafrique ;
  3. de désarmer sans conditions les bandits armés du Km5, des autres quartiers de Bangui et
    des autres villes de la RCA;
  4. de rappeler l’Ambassadeur de la RCA en France et de demander le départ immédiat de l’Ambassadeur de la France en Centrafrique ;
  5. d’ouvrir des négociations avec la France pour la révision des accords liant les deux pays ;
  6. de Limoger les ministres incompétents en commençant par celui de la défense ;

A l’Assemblée Nationale

  1. d’auditionner le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Centrafricains de l’Etranger et le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies en Centrafrique sur la question sécuritaire et l’application du mandat de la MINUSCA;
  2. d’interpeller le Ministre des Affaires Etrangères, de l’Intégration Africaine et des Centrafricains de l’Etranger sur les mobiles de la dernière visite du Président Français à Bangui et ses conséquences ;
  3. de demander au parlement français d’interpeller le gouvernement français sur ses actions en Centrafrique ;
  4. d’exiger au gouvernement de redéployer et rendre opérationnelles les Forces Armées Centrafricaines et prendre des mesures urgentes pour la levée de l’embargo sur les armes en Centrafrique…

A la France

  1. de retirer sans conditions et sans délais toutes les forces de l’opération Sangaris sur le territoire centrafricain ;
  2. de rappeler son Ambassadeur accrédité auprès de la République Centrafricaine qui
    outrepasse régulièrement les limites de sa compétence ;
  3. d’arrêter ses manœuvres machiavéliques et d’asseoir une coopération gagnant- gagnant entre les deux pays…

Aux Nations Unies

  1. de lever l’embargo sur les armes en Centrafrique afin que notre armée dispose de ses moyens d’actions ;
  2. de mettre fin au mandat de la MINUSCA compte tenu de l’inefficacité de son apport
    dans la résolution de la crise centrafricaine.

 

Un délai de 15 jours à compter de la remise des présentes revendications est donné aux concernés pour leur mise en œuvre. Dépassé ce délai, nous mettrons en place des mesures citoyennes pour obtenir l’application de ces revendications qui constituent le salut du peuple et le socle de son développement global.

 

Fait à Bangui, le 4 juillet 2016

 

Ont signé

E Zingo Biani

 

 

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :