Skip to content

25 Agents Sensibilisateurs Du Processus Electoral En Formation Des Formateurs Sur La Citoyenneté Et Le Rôle Des Députés  

juillet 26, 2016

Les comités de paix et les agents sensibilisateurs de soutien au processus électoral  venus des préfectures de la Ouaka et de la Nana Mambéré sont formés comme formateurs sur la citoyenneté et le rôle des députés au siège de Mercy Corps à Bangui. Cette formation organisée par le consortium IRI, Mercy Corps et Internews vise à aider ces derniers à s’approprier les valeurs de citoyenneté, les rôles et fonctions d’un député et autres institutions, les droits et devoirs consacrés dans la constitution et autres instruments juridiques internationaux et de les outiller sur les techniques de communication.

A l’ouverture de cette session de formation des formateurs M Alloua Chelbi, chargé de programme à Mercy Corps s’est félicité de la participation active des participants ayant fait le déplacement de Bangui.

« Vous avez déjà mené les activités de sensibilisation sur le terrain quand il y a eu les élections et nous poursuivons ces activités maintenant, notamment en ce qui concerne le rôle du  Parlement, du député, les questions de citoyenneté», a expliqué Nicolas Teindas, Directeur Pays d’IRI

Mathias Manirakiza, Directeur Pays d’Internews a interpellé les participants à comprendre le sens d’une bonne communication et à s’approprier des radios communautaires comme des canaux de sensibilisation de proximité.

Dr Guy Eugène Demba, Professeur à l’Université de Bangui et facilitateur dans cet atelier de formation explique les enjeux de sa mission, « il s’agit de former les formateurs qui seront amenés à faire le travail sur le terrain, l’objectif pour nous est de les imprégner  de ces notions », a confié au RJDH Guy Eugène Demba. Pour ce dernier, il n’y a pas que des droits pour un citoyen, il y a aussi des devoirs, «  devoirs d’un individu envers sa communauté et les institutions républicaines et donc ces droits et devoirs forment l’identité citoyenne d’un individu qui est ressortissant d’un Etat auquel il doit obéissance », a-t-il ajouté.

Nina Ouenezoui, venue de Bouar a compris la différence entre un sénateur et un député ainsi que leur rôle « nous devons convaincre la population désormais que leur suffrage n’est pas à vendre et que la construction des routes, des infrastructures sociales de base n’est pas le travail de député » a-t-elle dit dans une interview qu’elle a accordée au RJDH.

« La tâche qui nous attend est celle de parler à la population pour qu’elle s’adapte à l’éthique et aux normes de la citoyenneté, surtout avec les élections municipales et régionales à l’horizon. Nous sortons bien outillés de cette formation et avons la volonté désormais d’aller vers la population pour les sensibiliser à travers la communication de masse, les causeries éducatives etc »,  nous a confié Faustin Modestie Zègaba un des participants à cet atelier.

Cette formation, co-organisée par IRI et Mercy Corps, marque le début d’une série de formations  sur la citoyenneté et le rôle des institutions et s’effectuera en plusieurs phases.

*****  RJDH ****

 

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :