Skip to content

 DEPECHE RJDH-RADIOS COMMUNAUTAIRES

juillet 26, 2016

 LA POPULATION DE BIMBO1 REAGIT SUITE A L’ANNULATION DES LEGISLATIVES PARTIELLES

Les habitants de Bimbo 1 ont exprimé ce matin leur  mécontentement suite à l’annulation des élections législatives dans leur circonscription. Pour ces derniers, le gouvernement et la Cour Constitutionnelle doivent tout faire pour qu’ils aient un représentant à l’Assemblée Nationale. Un souhait émis ce matin lors d’un reportage réalisé par le RJDH à Bimbo.

Nombre de ces habitants affirment être fatigués par la multiple reprise de ces élections législatives et souhaitent que le meilleur gagne pour enfin baisser le rideau sur cette affaire.

Narcisse Ngo, responsable des affaires communales et démographiques à la mairie de Bimbo qualifie cette annulation d’une honte et pense que la faute n’incombe pas aux électeurs, « quand la cour constitutionnelle parle de l’invalidation des dossiers, je pense que ça devait se faire lors du dépôt des dossiers. Mais, ils ont accepté les dossiers et après les résultats, revenir sur le problème des dossiers pour disqualifier et annuler les élections. Vraiment ça ne fait pas bien. Je souhaiterais que les candidats déposent à nouveau leurs dossiers pour revoir tout au clair», a-t-il fait observer.

Delta Zoé Mazango, étudiante en Droit rencontrée au bord de la route, pense qu’il est inadmissible pour la commune de Bimbo de ne pas avoir un représentant à l’Assemblée Nationale en cette période de sortie de crise, « les élections ont été faites trois fois ici. Pour le moment, les gens sont démotivés. La balle est maintenant dans le camp de la Cour Constitutionnelle. Qu’on choisisse seulement quelqu’un qui peut avoir l’œil sur la population de Bimbo », s’est-t-elle exprimée.

Pour Jefferson Pamanda, vendeur au marché de Bimbo, les raisons de cette annulation ne sont pas encore élucidées, « nous ne savons pas ce qui se passe actuellement, mais c’est à l’Autorité Nationale des Elections, au gouvernement et à la Cour Constitutionnelle de voir dans quelle possibilité mobiliser la population pour une nouvelle élection», souhaite-t-il.

Judith Songoli et Erick Kamagnawodet souhaitent que le meilleur de tous les candidats soit choisi car, la population est démotivée ainsi que ceux qui appuient les candidats.

C’était le 20 juillet 2016 que la Cour Constitutionnelle a annulé pour la troisième fois les élections dans la circonscription de Bimbo1 pour diverses raisons entre autre le problème de propriété bâtie.  Huit députés sont élus à l’issu du 2e tour des élections partielles. Ils viennent s’ajouter à 131 autres qui siègent déjà à l’Assemblée Nationale.

***********

DEUX PERSONNES TUEES ET HUIT AUTRES PRISES EN OTAGE PAR DES ELEMENTS ASSIMILES A LA LRA A NDELE

Au moins deux personnes tuées et huit autres prises en otage par des hommes armés assimilés à la LRA de Joseph Kony, au village Kpata, situé à 105 kilomètres de la ville de Ndélé, dans la Bamingui-Bangoran. Selon des sources locales, les faits se sont déroulés la semaine dernière.

Le sultan de Ndélé, Félicien Ibrahim, contacté par le RJDH ce vendredi 22 juillet 2016 a confirmé l’information selon laquelle, ces éléments de la LRA ont tué deux personnes, avant d’enlever huit personnes, « il y a de cela quatre jours, des éléments de la LRA sont sortis dans le village Kpata et ils ont enlevé huit personnes puis tué deux jeunes. Dans la matinée, certains jeunes de la localité les ont poursuivi et tué trois parmi les éléments de la LRA », a confié le sultan joint depuis la ville de Ndélé.

Il a aussi ajouté que parmi ces otages, quatre personnes ont réussi à s’échapper. Selon une source autoritaire, des motos ont été braquées par ces rebelles sur l’axe Ndélé-Bria. Des magasins ont été aussi pillés ainsi que quelques biens emportés par les malfrats dans ce même village.

C’est la première fois que ce groupe rebelle de Joseph Kony, s’infiltre dans la région de Bamingui-Bangoran. Selon un rapport des ONG Invisible Children et The Resolve, la rébellion de l’Armée de résistance du Seigneur (LRA) a enlevé près de 350 personnes en Centrafrique au premier semestre 2016.

**************

LA POPULATION DE LA COMMUNE DE PISSA VIT A 95% L’AGRICULTURE

Au moins 95% de la population de la commune de Pissa, dans la préfecture de la Lobaye à 68 kilomètre de la ville de Bangui vit de l’agriculture. C’est ce que témoigne au RJDH Giscard Ngodomokoma, secrétaire particulier de la mairie et certains habitants de cette localité.

Giscard Ngodomokoma, secrétaire particulier de la mairie de Pissa a expliqué que la majorité de la population de Pissa pratique et ne vit que de l’agriculture, «  95% de la population de Pissa ne vit que de l’agriculture, car c’est leur principale activité et les 5% sont des fonctionnaires de l’état et quelques commerçants. Nous avons les différents types de cultures ici à l’exemple du riz qui est beaucoup plus cultivé, le manioc, les bananes, le café et autres », précise-t-il.

Blanche Mamelé-Moko, cultivatrice de manioc a expliqué au RJDH les biens faits de cette activité dans sa vie, « nous sommes dans un groupement ou nous cultivons à tour de rôle le champ des membres de ce groupement. Après, chacun s’occupe de son champ. On vend les maniocs de fois en tubercule, soit on les fait sécher d’abord et pendant les périodes des chenilles on vend la cuvette ici à 3000FCFA, lors de la saison sèche, c’est à 2500FCFA. Je gagne bien ma vie et prends soins de mes enfants grâce à la culture de manioc », a-t-elle dit.

Un autre cultivateur du riz témoigne  aussi les bienfaits de la culture dans sa vie, « c’est depuis 3 ans que j’ai commencé à cultiver le riz. Je vois que cela m’a vraiment apporté de l’argent. J’arrive chaque année à payer la scolarité de mes enfants. J’ai même doté ma femme avec l’argent du riz. Si le riz est décortiqué on fait le sac à 24.000 FCFA. Si tu arrives à vendre au moins six sac, tu peux bien t’en sortir» a expliqué Saturne Dakpa, cultivateur du Riz dans la commune de Lèsé près de Pissa.

Lors de son investiture, le président Faustin Archange Touadera a placé la relance de l’agriculture comme l’une de ses priorités. Selon lui, l’Etat mènera une réelle relance de l’agriculture et fera stimuler toutes les productions. L’état fournira des semences et des engrais aux paysans et leur assurer l’encadrement technique nécessaire pour atteindre le seuil de l’agriculture.

Cette déclaration est l’attente de la population de Pissa qui a vu son économie agricole décimée par la crise.

 

********************

 

CENTRAFRIQUE : LES AUTORITES POLITICO-ADMINISTRATIVES DE BOZOUM EN FORMATION SUR LES DROITS DES DEPLACES

L’ONG Conseil Norvégien pour les Réfugiés (NRC) poursuit sa série de formation à l’intention des autorités de Bozoum. « Les droits des personnes déplacées internes », c’est autour de cette thématique qu’une formation vient d’être organisée du 20 au 21 juillet  2016 pour renforcer la capacité des autorités politico-administratives.

D’après Roland Saint-Cyr Apoussy, officier de formation dans ladite ONG, cette formation  permettra, « aux participants de mettre en place un mécanisme de règlement des conflits concernant les lieux illégalement occupés par les déplacés pour une restitution des biens aux propriétaires ».

Le sous-préfet de Bozoum Philippe Zam-Pessa Nam-Pessa, lors de la cérémonie d’ouverture, après avoir loué l’initiative, a interpellé les participants à plus d’attention pour bien assimiler les connaissances pour une restitution fidèle dans le respect des choses ».

Cette formation coïncide avec celle organisée hier 20 juillet à l’intention des autorités locales et les leaders communautaires de la ville de Bozoum, sur les droits au logement.

 

**** RJDH ****

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :