Skip to content

LA RCA APPARTIENT-ELLE A UN GROUPUSCULE DE PERSONNES OU A UNE PUISSANCE ?

juillet 27, 2016

 Nous osons croire que la RCA est un Etat souverain. Pour la simple raison qu’elle a accédé à l’indépendance dans les  années 60 au même tire que les autres pays africains, dits francophones. A ce titre,  elle doit jouir de son indépendance politique, économique, culturelle … et que savons-nous encore ? Mais force est malheureusement de constater que le pays du feu président fondateur Barthélémy Boganda, paix à son âme, fait face à des pressions venues de part et d’autre.

Depuis que la crise centrafricaine, la plus meurtrière que le pays n’a jamais connu depuis son accession à l’indépendance, déclenchée par la nébuleuse coalition Séléka, certains groupes armés que les Centrafricains les connaissent tous, se croient tout permis. Les viols, les braquages, les incendies des maisons et villages, les tueries, les massacres, etc. sont à leur actif. Une bonne partie du territoire national se trouve aujourd’hui sous leurs bottes. Ils dictent leur loi à qui veulent les entendre. Quand on parle de la paix, de la réconciliation nationale, de la cohésion sociale et du vivre ensemble, ils font fi de tout cela. Eux, ce sont les armes qui les intéressent, qui les préoccupent au détriment de la volonté du peuple centrafricain. Pour de petites affaires qu’on pouvait régler à l’amiable, ce sont des crépitements des kalachnikov à longueur de journée et non le dialogue, le pourparler, l’entente. Du jour au lendemain, des têtes tombent ; les populations déplacées et exilées s’entassent dans des sites de fortune comme les abeilles dans un trou. Les conditions humanitaires se dégradent, à tel enseigne que les Centrafricains vivent comme des animaux ou des hommes de Cro-Magnon et Neandertal. Tout cela n’émeut pas les criminels, les assassins, les bourreaux du peuple centrafricain.

A cela s’ajoute les mains invisibles de certaines puissances de ce monde que les Centrafricains les connaissent nommément. Leurs ressortissants sont en grand nombre parmi nous. Et ce sont eux qui nous manipulent et qui ne veulent pas que cette crise se termine. Car ils y ont trouvé leurs comptes. Nos richesses du sous-sol sont considérées par ces derniers comme leur patrimoine personnel. Les exploiter aujourd’hui, il faut remuer ciel et terre car ces puissances sont prêtes à imposer leur droit de véto comme cela se passe au Conseil de Sécurité de l’ONU. Maintenir le peuple centrafricain dans la misère absolue, ordurière, est leur principale vision. Chaque fois que le pays veut émerger, ce sont les coups d’Etat à répétition, les rebellions qui poussent comme des champignons dans la forêt de la Lobaye en cette période pluvieuse. Les Centrafricains sont réduits en cendre, en poussière.

C’est pour toutes ces choses que la Rédaction de Centrafric Matin s’interroge de la manière suivante : « la RCA appartient-elle à un groupuscule de personnes ou à une puissance » ? Il ne fait aucun doute car tout ce qui se passe aujourd’hui, dépasse l’entendement humain. Mais nous devons dire à ces ennemis de la paix et de la République que les Centrafricains d’aujourd’hui ne sont plus comme ceux d’hier. Ils ont pris conscience de tout ce qui leur est arrivé et continue de les arriver. Ils sont comme un volcan en éruption. Tous ceux qui les malmènent aujourd’hui seront pris en étau. Car dans toute chose, il y a un début et une fin.

Si la coordination des neuf (9) groupes armés ont pris leur responsabilité et ont décidé coûte que coûte que le DDRR réussira, c’est qu’ils ont compris que le temps de la manipulation est terminé. Il n’est plus question que certains individus s’enrichissent sur le dos des Centrafricains, ainsi que d’autres puissances de ce monde. Il convient de préciser aujourd’hui que la RCA n’appartient ni à un groupuscule de personnes, ni aux puissances de ce monde. La RCA est pour les Centrafricains, rien que les Centrafricains. Cette crise prendra fin. Les Centrafricains se réconcilieront et rebâtiront leur pays meurtri. Car, qui avait cru un jour que les Tchadiens, les Rwandais, les Congolais allaient s’entendre ? Mais aujourd’hui, ils vivent en parfaite harmonie et ne se regardent plus en chien de faïence.

Il en sera de même pour les Centrafricains. Et la RCA, terre de leurs aïeux, leur reviendra de droit. Aucun individu ou une puissance ne se permettra le luxe de dire que, « c’est moi qui contrôle cette région. Avant d’exploiter telle ou telle richesse du sous-sol, je dois avoir tel pourcentage ». La RCA, faut-il le rappeler, est pour les Centrafricains du Nord au Sud, d’Est en Ouest, un point, un trait.

 

Denis LOUGOUSSOU-NGOUVENDA   

 

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :