Skip to content

  D’OU SORTENT LES FAUX BILLETS DE BANQUE QUI CIRCULENT A BANGUI ?

août 3, 2016

Toute porte à croire que les génies créateurs mafieux ne cessent de croître du jour au lendemain en République Centrafricaine en fabriquant les faux billets de Banque, composés des billets de cinq (5) et dix (10) mille francs CFA. Ce n’est pas la première fois que ces faux billets circulent dans la capitale centrafricaine.

Lors du match RCA-Angola au stade 20.000 places, plusieurs personnes ont payé leurs tickets d’entrée avec des faux billets de Banque. Les falsificateurs de ces faux billets attendent juste après le paiement de salaires aux fonctionnaires et agents de l’Etat, pour mettre leurs billets falsifiés en circulation, d’où la grande confusion au sein de la population à distinguer les vrais billets émanant des institutions bancaires de la place.

Le mercredi 27 juillet 2016, un usager de faux billet, dans sa tentative d’acheter certains produits, a été rattrapé par les commerçants et commerçantes du marché Central. Celui-ci a été relâché après une vive discussion contradictoire entre ces commerçantes et commerçants. Deux (2) jours plus tard, c’est-à-dire le vendredi 29 juillet, quatre (4) jeunes hommes avaient pris un taxi course au niveau du Centre Ville, pour se rendre au PK 12. Arrivés à leur destination, ils ont donné un faux billet de 10.000 francs CFA au conducteur du taxi qui ne s’est pas rendu compte que c’est un faux billet. Ce n’est qu’après, qu’il s’est rendu compte qu’il s’agissait d’un faux billet, alors que le coup a été déjà joué. Face à ces phénomènes à répétition dans la ville de Bangui, nous sommes obligés de poser la question suivante : d’où sortent ces faux billets de Banque qui circulent partout dans la capitale ?

Certains individus battent le record d’inventions négatives qui freinent tout processus de développement. Quand les blancs inventent quelques choses, c’est pour le développement de leur pays. Les téléphones portables que nous utilisons sont les produits d’inventions, de créativités, de savoir faire après une réflexion profonde. C’est le monde entier qui utilise aujourd’hui les téléphones portables. Voilà comment certaines personnes réfléchissent pour développer leur pays. Or ici en RCA, c’est le Centrafricain lui-même qui tue son propre pays. Quand le centrafricain invente quelque chose, c’est pour détruire son pays. A qui vont bénéficier ces faux billets de Banque qui circulent sur le territoire centrafricain ?

Nous disposons d’une superficie de 623.000 Km², totalement vierge aux termes d’inventions et de créativités. Ceux qui ont la sagesse peuvent créer, inventer dans l’agriculture, l’élevage, la chasse, la pêche, la cueillette, le petit commerce, l’entreprenariat. Nous pouvons aussi transformer nos produits champêtres en créant des usines de transformation. Malheureusement que le peuple centrafricain en général, et la jeunesse en particulier aime la facilité comme solution aux problèmes auxquels elle se trouve confrontés. Pendant la crise, nous avons vu comment la Jeunesse centrafricaine était devenue l’ennemi de son propre pays. Pour une modique somme de cinq (5) ou dix (10) mille francs, la jeunesse était obligée de détruire les édifices publics et privés, les ONG nationales et internationales. Aujourd’hui, cette même jeunesse se plaint de la hausse du taux de chômage. Comment peut-on expliquer la moralité de cette jeunesse ?

Le peuple centrafricain doit cesser définitivement avec les veilles habitudes. Retroussons les manches et mettons les mains à la pâte pour le développement de notre pays. « Seul le travail libère l’homme ».

Bénistant MBALLA.

Advertisements
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :