Skip to content

LA SOCIETE BCAGS : LES  DROITS HUMAINS SONT BAFOUES, LES AGENTS DE SECURITE SONT TRAITES COMME DES ESCLAVES 

août 10, 2016

 

La société BCAGS (Bureau Centrafricain de Gardiennage et de Surveillance) est une Organisation Non Gouvernementale (ONG) dont le siège est situé tout juste derrière l’Ecole d’Application Centre Filles et Garçons sur l’avenue de l’indépendance. Elle est dirigée par son Président Directeur Général (PDG), en la personne de Guy-Bertrand Damango et son staff. Cette société recrute des personnes des deux (2) sexes âgées de 35 ans ou plus sans distinction d’ethnie, de rang social ou de religion, pour sécuriser les résidences et les sociétés privées tant à Bangui que dans d’autres villes des provinces, dans le but de réduire le taux de chômage en Centrafrique. Mais que se passe-t-il réellement au sein de la société BCAGS ? Est-ce que les agents de prévention sécuritaire sont bien traités ? Quelles sont les attentes des agents de sécurité ? Ces questionnements constituent les points saillants de notre analyse ci-après.

En effet, les Agents de Prévention Sécuritaire (APS) de la société BCAGS, alias société de monsieur Damango, se plaignent beaucoup ces derniers temps, de la manière dont les contrôleurs leur donnent des motifs d’abandon de poste aux chefs de sécurité. Alors que dans chaque poste de sécurité, on affecte deux (2) agents de sécurité. Et si le contrôleur arrive et retrouve seulement un agent, c’est déjà un motif. Même si  l’Agent de sécurité se déplace dans le seul but de payer soit un médicament pour sa santé ou soit acheter de la nourriture pour sa subsistance en laissant ses effets au poste. Selon les informations recueillies auprès d’un agent de sécurité qui a requis l’anonymat, « les contrôleurs font cela pour soutirer de l’argent à ceux qui sont tombés dans son filet. De même, ils font cela pour démontrer l’excès de zèle à leurs chefs hiérarchiques. Si l’agent de sécurité ne réagit pas  dans un bref délai; le chef de sécurité le convoque et lui remet un questionnaire pour répondre dans les 48 heures qui suivent. Si la réponse est valable, pas de quoi et quand c’est une raison non fondée, l’agent de sécurité est mis à pied avec incidence sur son salaire. Par conséquent, toutes ces tractations ont entraîné le Départ Volontaire Non Assisté (DVNA) de quelques agents de sécurité. Même pour rédiger une lettre de démission et déposer, cela ne se fait pas. Et pourtant, ils doivent justifier leur départ afin de bénéficier des droits légaux. Vu tous les contours, les agents de sécurité qui en ont marre avec la société BCAGS jugent mieux de partir sous silence ».

Evidemment, l’argent est le dénominateur commun de toute activité dans la vie courante. « L’argent n’a pas de couleur », dit-on. Cependant, après des recouvrements auprès des partenaires, la société BCAGS paye son personnel « un (1) mois sur trois (3) », selon toujours ce gardien. « Toute peine mérite salaire », dit-on. Pourquoi rendre la vie difficile au  personnel de BCAGS ?

En terme clair, ce traitement dépasse même l’entendement humain et prouve le non respect du règlement intérieur, voire les droits humains. Ces agents de sécurité attendent à bras ouverts la presse pour se mettre à raconter leur calvaire et le comportement des superviseurs.

Ainsi, les APS réclament au PDG, Guy Bertrand Damango de convoquer une table ronde extraordinaire afin de trouver un terrain d’attente sur cette crise et également pour le devenir de cette société en payant maintenant le salaire chaque fin du mois. On reconnait un bon manager par la qualité du traitement du personnel.

Les superviseurs dont se plaint le personnel en fait un peu trop à sa tête. Ce personnel lance l’alerte au PDG afin de veiller sur les comportements des différents superviseurs, afin de ramener la bonne entente dans la société.

Urbain-Simplice BAÏTI

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :