Skip to content

« LE DOYEN DES JUGES A DIT LE DROIT », DIXIT MAITRE OPALAGNA. MAIS BOZIZE ET SA CLIQUE CONNAISSAIENT-ILS LE DROIT ? 

août 11, 2016

 

Bozizé et fils, maîtres absolus de la RCA, vont affronter le droit, rien que le droit, qu’ils bafouaient et foulaient aux pieds hier. Durant leur règne, Bozizé n’a cessé de fustiger les magistrats et la presse privée. C’est Dieu sur terre. Il n’y a rien de plus pire qu’une vie en exil. L’ex-Empereur Bokassa en est une parfaite illustration. La vie en exil des hautes personnalités est contrôlée par le pays hôte. C’est une prison qui ne dit pas son nom. Les biens sont confisqués, les comptes bancaires bloqués, c’est la galère. C’est ce qui avait poussé l’ex-Empereur Bokassa à briser l’exil, à rentrer dans son pays et se faire juger. Bokassa avait eu ce courage qui ne se voit nulle part ailleurs. Il a été jugé par les magistrats de son pays, a été emprisonné dans son pays.

Les Bozizé, c’est le régime le plus ordurier jamais connu en RCA. La RCA était considérée comme un patrimoine privé d’une famille, d’un clan. Un général qui n’a pas d’armée et qui compte sur des forces extérieures, c’est du jamais vu. Père et fils se sont alignés à la Défense Nationale et ont fini par fuir comme des lapins devant des civils. Ils ont trahi la nation et compromis son destin. A la date d’aujourd’hui, ni Bozizé, ni ses enfants, n’ont exprimé des remords pour le peuple centrafricain qu’ils ont abandonné entre les griffes des mercenaires tchadiens et soudanais sans âme, ni conscience.

Joseph Bendounga attend de les écouter à la barre. Mais le comble du ridicule, c’est que, certains avocats qu’ils méprisaient, vont les défendre, puisque la RCA est entrée de plein pied dans un Etat de droit. Les droits de la défense seront respectés et c’est le cas : Francis Bozizé est mis en liberté provisoire, sous contrôle judiciaire. Et maître Opalagna se réjouit du droit qui a été dit. Pourtant le colonel Charles Massi est porté disparu jusqu’à ce jour. Il n’y avait pas de droit en ce temps-là. Le régime de Bozizé a fini par accoucher les mille et une (1001) rebellions qui le chasseront du pouvoir autocratique. Et ce, avec des tonnes et des tonnes d’armes et munitions, pur décor, impérial à l’ex-coalition Séléka. Bossangoa n’a pas été épargnée, encore moins Benzambé.

Bozizé sera tôt ou tard, contraint de revenir dans son pays, car « on est mieux chez soi qu’ailleurs ». La Cour Pénale Internationale a enquêté sur les massacres, les pillages, les destructions de Paoua, durant la rébellion de Bozizé avec les fameux « Libérateurs » qui ont plongé le pays dans la désolation. La RCA n’existait que de nom sous le règne de Bozizé. Père, fils, mères et coépouses, neveux, clan, mettaient le pays à sac. Il faut avoir le courage de Bokassa pour revenir se faire juger dans son pays, car « nul n’est au-dessus de la loi ». Sylvain Ndoutingaï, le tout-puissant neveu méprisait tout le monde, y compris les députés de leur propre parti. C’est le président Directeur Général de toutes les richesses du pays. Il a organisé le braquage national des collecteurs de diamants, ruinant ainsi des vies, des familles, des régions : la famine, la malnutrition aigüe et sévère, la sous-alimentation ont été les conséquences directes. Ce braquage d’Etat a poussé certaines sociétés minières et certains collecteurs de pierres précieuses, à soutenir la coalition Séléka financièrement pour chasser Bozizé du pouvoir. Ils ont eu gain de cause. Mais à l’inverse, ces sociétés se sont reversées dans le trafic du diamant de sang, d’où la suspension du processus de Kimberley. Les épisodes Uramin, Aréva, Aurafrique se passent de commentaires. Il n’y a que des milliardaires dans l’entourage familial de Bozizé et sur le dos du peuple centrafricain. Hitler a des nostalgies, il en est de même de Bozizé. Il y a aussi des partis néo-Nazis dans le monde, notamment en RCA.

Certains croient avoir des dettes morales envers une telle créature. Le culte de personnalité au sein de sa tribu a sa raison d’être. Les seuls Centrafricains dignes de ce nom, étaient les proches parents de Bozizé et par ricochet, toute sa tribu. Des cadres vont se déculotter dans son église (Christianisme Céleste), au point de lui rendre un culte, comme leur Dieu. Sous son couvert, se faisait le trafic des passeports diplomatiques et ordinaires. Tous les mafieux de la planète sont servis à domicile depuis la Suisse, l’Italie, la France pour piller à outrance les diamants, or et autres richesses de valeur. Et pourtant, le Centrafricain ne mange pas à sa faim, misérable, chétif, démuni, avec un pouvoir d’achat clochard. Les parents au colonel Massi attendent de pied ferme la Cour Pénale Spéciale (CPS) pour en savoir un peu plus sur cette mystérieuse disparition. Bokassa est allé en exil. Patassé est allé deux (2) fois en exil. Bozizé également a fait deux fois l’exil. La page est définitivement tournée, mais le clan Bozizé doit rendre compte à la justice centrafricaine comme ce fut le cas avec Papa BOK.

Durant dix (10) ans, la ville de Bangui n’a pas bougé d’un iota. Et pourtant, Bozizé ne gouvernait que la ville de Bangui. Les rebellions occupaient toutes les provinces. Les Centrafricains ont accouché la démocratie et l’Etat de droit pour vivre en paix, panser leur plaie, dans l’Unité, la Dignité et le Travail, dans un vrai Etat de droit. Les Centrafricains n’en peuvent plus. Les massacres, les viols, les destructions ont assez duré, l’heure est à la reconstruction, au développement, à la réparation  des ponts cassés, à la réfection des routes laissées à l’abandon par Bozizé, à la relance de l’agriculture et de l’élevage, les mamelles de l’économie nationale. Les écoles détruites, les hôpitaux saccagés, les villages incendiés, il n’y a plus de temps à perdre. La Justice centrafricaine s’occupe des dossiers sales. Les Centrafricains, après tant de souffrance, sont impatients et veulent aspirer de l’air pur. Que des déchets toxiques ne reviennent pas pour empester son espace vital.

 

Julien BELA

Publicités
No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :